vendredi 13 octobre 2017

Gisèle Casadesus est passée si vite…

« Quand ma mère invitait une amie avec sa petite fille pour qu’elle joue avec moi, cela m’ennuyait prodigieusement. Du coup, je lisais devant la petite fille, que j’installais également sur une chaise pour qu’elle lise aussi ! Le reste du temps, j’étais un vrai diable, très farceuse, toujours prête à faire des blagues. Comme j’étais très souple, j’étais toujours en train d’escalader quelque chose. » ("Paris Match", le 23 mai 2014).Il y a trois ans, elle avait publié un livre de souvenirs pour expliquer, comme son titre... [Lire la suite]