« D’une manière différente, mais avec un enthousiasme intact et la même passion d’agir pour vous, je continuerai à mener les combats qui sont les nôtres, les combats de toute ma vie, pour la justice, pour le progrès, pour la paix, pour la grandeur de la France. » (Allocution télévisée du 11 mars 2007, Paris).


_yartiChirac2018B03

Ce jeudi 29 novembre 2018, l’ancien Président de la République Jacques Chirac fête son 86e anniversaire. C’est l’occasion de lui adresser les meilleurs vœux de santé et de longue vie, aussi belle que possible. "Fête" est probablement à un bien grand mot pour cet homme bulldozer qui symbolisait la force et la volonté, le dynamisme et la vitalité et qui, maintenant, depuis plusieurs années, est très diminué par la maladie.

Peut-être à cause de cette santé défaillante, et malgré sa condamnation après son mandat, le 15 décembre 2011, à deux ans de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris pour détournement de fonds et abus de confiance, fait inédit dans l’histoire de la République, Jacques Chirac est devenu, au fil des quinquennats qui l’ont suivi, une des personnalités politiques les plus populaires du pays.

Il avait été pourtant souvent mal-aimé. Il n’avait jamais dépassé 20% au premier tour dans les quatre élections présidentielles auxquelles il a participé (1981, 1988, 1995 et 2002), ce qui montre qu’il n’avait, avant son retrait politique, jamais suscité une adhésion enthousiaste du peuple à sa politique ou à sa personne. Il est vrai que le pouvoir rend impopulaire, et Jacques Chirac l’a été longtemps, au pouvoir, quatre ans à Matignon (de 1974 à 1976 et de 1986 à 1988) et douze ans à l’Élysée (de 1995 à 2007), plus longtemps que De Gaulle !

_yartiChirac2018A04

La dernière apparition publique (officielle) de Jacques Chirac a eu lieu le 21 novembre 2014 lors de la remise annuelle des prix de sa fondation. Une autre apparition discrète (non officielle) a eu lieu lors du décès de sa fille Laurence le 14 avril 2016.

Demander des nouvelles de Jacques Chirac est délicat car c'est à la fois rompre avec l’intimité de la vie privée (secret médical et droit à la confidentialité des données personnelles) mais exprimer aussi sa sympathie envers celui qui a consacré toute sa vie active aux Français.

Les rares nouvelles que le grand public peut avoir de Jacques Chirac, elles sont donc données par les proches qui viennent lui rendre visite régulièrement, comme Alain Juppé qui a confié le 24 septembre 2018 au journal "Le Monde" : « Nous avons créé au fil des années, depuis quarante ans, une relation très particulière de confiance et d’affection. (…) Ce n’est pas tout à fait mon père mais presque, et aucune épreuve ne nous a séparés. Je ne lui ai jamais failli, il ne m’a jamais failli. ».

Ainsi, Jean-Louis Debré disait le 19 avril 2016 sur Europe 1 : « Il va aussi bien que possible. Sa maladie est un peu comme une vague qui monte. Il y a parfois un calme plat mais elle ne recule jamais. (…) Quand je le vois, il est heureux de me voir. Il me reconnaît. Chirac n’a jamais été quelqu’un qui extériorise ses sentiments, mais moi qui le connais bien, quand je le regarde, quand je lis dans ses yeux, je vois qu’il souffre et je sais qu’il a de la peine. ».

Patrick Sébastien aussi a donné de ses nouvelles dans son spectacle monté au début de l’année 2018 "Ce que je n’ai jamais pu dire à la télé", en précisant qu’il a été un jour raccompagné par lui : « Il s’est levé, a pris appui sur sa canne et posé son autre main sur mon épaule. Put@in, qu’est-ce que j’aurais aimé que sa canne soit une baguette magique pour lui redonner sa vitalité, sa pêche. (…) Cet homme qui a été l’un des plus puissants du monde, obligé de prendre appui sur l’épaule d’un clown pour faire trois mètres. ». Ce témoignage doit dater de plusieurs années, et a été évoqué par "France Dimanche" le 23 février 2018.

Dominique de Villepin a témoigné le 18 mars 2018 sur RTL : « J’ai la chance de le voir de temps en temps. Il est dans une forme aussi bonne que possible (…). C’est un homme qui (…) a beaucoup compté pour moi et qui me manque (…). Chaque fois que je peux le faire, j’ai du plaisir à aller le saluer. ».

Le 8 juin 2018, Bernadette Chirac est venue inaugurer la "rue Jacques et Bernadette Chirac" à Brive-la-Gaillarde et a confié à "Paris Match" : « Vous savez combien nous sommes attachés à cette terre corrézienne qui est le berceau familial de Jacques. C’est dire son émotion lorsque je lui ai appris. (…) J’ai lu sur son visage, dans son regard, sur son sourire, un très grand bonheur. ». Cette déclaration laissait entendre certains éléments sur son état de santé.

Les dernières nouvelles émanant d’une personnalité politique, elles furent apportées par son ancien "poulain" François Baroin le 20 septembre 2018 sur RTL : « Je le vois, c’est le sens de l’intimité. Il va comme un homme dans l’état que l’on connaît avec son âge qui avance au compteur de la vie, mais qui conserve son si joli regard. ».

Autres nouvelles récentes, son amie Line Renaud a déclaré le 29 septembre 2018 sur BFM-TV : « Il est bien, il est solide… Il est très droit, il est très digne, toujours impeccablement habillé. », puis elle a lancé un : « C’est impressionnant, c’est très impressionnant. » pour exprimer son émotion quand elle a compris qu’il se souvenait de son mari Loulou Gasté.

Muriel Robin, autre grande amie des Chirac, n’ose plus les visiter, elle l’a dit dans un documentaire diffusé le 23 novembre 2018 sur France 3 : « J’ai des nouvelles. Je pourrais dire à Claude : "Je veux voir tes parents, je veux les embrasser". Mais je ne veux pas la mettre mal à l’aise avec ça parce qu’elle pourrait avoir des raisons de mon répondre peut-être "non". En même temps, elle aurait toutes les raisons de me dire "oui" parce qu’elle sait qu’elle peut avoir confiance en moi. (…) [Jacques Chirac], c’est un vrai sympathique qui aime se marrer. Il me touche beaucoup, cet homme. ». Le 26 octobre 2018 sur France 5, Muriel Robin avait déjà déclaré : « Quand je suis resté un an auprès de ma mère à Saint-Étienne quand elle a eu Alzheimer, il était l’un de ceux qui m’ont appelée le plus souvent. ».

Un homme qui, indépendamment de son combat politique (où il ne faisait aucun cadeau, c’était le moins qu’on puisse dire), a toujours montré une grande humanité envers les personnes qu’il croisait, reçoit désormais cette humanité qu’il a tellement inspirée. C’est sans doute son plus beau cadeau d’anniversaire.

À l’occasion de son anniversaire, je propose prochainement d’évoquer quelques dates marquantes de sa (longue) Présidence.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (29 novembre 2018)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Jacques Chirac a 86 ans : comment va-t-il ?
Présidence Chirac (1) : les huit dates heureuses.
Présidence Chirac (2) : les huit dates malheureuses.
Jacques Chirac contre toutes les formes d'extrême droite.
Jacques Chirac et la paix au Proche-Orient.
Sur les décombres de l'UMP, Jacques Chirac octogénaire.
Jacques Chirac fut-il un grand Président ?
Une fondation en guise de retraite.
L’héritier du gaulllisme.
…et du pompidolisme.
Jérôme Monod.
Un bébé Chirac.
Allocution télévisée de Jacques Chirac le mars 2007 (texte intégral).
Discours de Jacques Chirac le 16 juillet 1995.

_yartiChirac2018A03




http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20181129-chirac.html

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/jacques-chirac-a-86-ans-comment-va-210069

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2018/11/28/36902925.html