vendredi 29 décembre 2017

Emmanuel Macron, le Président des Lumières ? (2/2)

« Au fond, notre pays (…) aime la finance magique. Il aime cette finance où on peut baisser les impôts sans que jamais la dépense publique, quant à elle, ne baisse. Il veut que l’économie soit toujours le problème de l’autre, mais à la fin, nous nous  y retrouvons et ma fonction m’oblige à une chose, la cohérence, à la responsabilité devant tous les Français et à la responsabilité devant tous nos partenaires devant des engagements que nous avons librement consentis. Quelle crédibilité aurait la France si elle ne tenait pas... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 28 décembre 2017

Le panda chouchouté par Brigitte Macron

« Le plus beau spectacle est celui que nous donne la nature. » (Aristote, cité par Brigitte Macron le 4 décembre 2017 à Saint-Aignan).Il y a des informations particulièrement étonnantes et celle-ci en est une, mais une positive, cela change un peu des mauvaises nouvelles… Ceux qui n’ont rien à faire de l’agenda de la femme du Président de la République sont malgré tout régulièrement bombardés, euh, je veux dire, tenus au courant de l’activité brigittienne au moyen de nombreuses "brèves" distillées dans les médias depuis sept... [Lire la suite]
mercredi 27 décembre 2017

Jean-Christophe Victor, les cartes et ses dessous

« La relation entre l’homme et les dieux doit passer par les lamas et les lettrés qui, par leurs prières et leurs pratiques religieuses, peuvent obtenir des pluies plus abondantes, écarter l’épidémie de choléra qui sévit dans le village voisin, chasser le "mauvais esprit" qui a élu domicile sous un arbre trop proche de la maison. Dans un cas comme dans l’autre, pour que la nature soit clémente et favorable, il faut, non pas agir directement sur elle, mais prier, demander. C’est-à-dire attendre. » ("Birdim, village tamang,... [Lire la suite]
samedi 23 décembre 2017

Charlie Chaplin, l’art de la sensibilité

« Si Charlie Chaplin occupe une place majeure dans le monde du cinéma et de l’histoire culturelle du XXe siècle, c’est que, premier auteur complet de l’histoire du cinéma (producteur, scénariste, metteur en scène, compositeur), il a su donner au cinéma comique une profondeur d’humanité jusqu’aujourd’hui inégale. » (Michel Fragonard, "La Culture du XXe siècle, dictionnaire d’histoire culturelle", éd. Bordas, 1995).Son nom émerveillait, en tout cas, m’émerveillait quand j’étais enfant, synonyme de bonne soirée, aussi... [Lire la suite]
vendredi 22 décembre 2017

Lazare Ponticelli, le dernier des Poilus

« Des hommes, touchés par les gaz, gonflaient et mouraient par paquets. Ceux qui arrivaient derrière étaient obligés de leur marcher dessus. Les corps éclataient comme des ballons. ».Lorsque j’étais petit, je me souviens nettement avoir fait un rapide calcul pour savoir quel âge avait eu mon arrière-grand-mère, que j’adorais et qui me le rendait bien, lorsque la Première Guerre mondiale avait éclaté : 30 ans ! Diable ! Si âgée que cela ! Presque l’âge de ma mère à l’époque du calcul. Je n’avais que 8 ans... [Lire la suite]
jeudi 21 décembre 2017

Sebastian Kurz, entre noir et bleu

« On est jeune tant qu’on souhaite que chaque jour diffère de la veille, vieux, quand on espère que chaque année ressemblera à la précédente. » (Gilbert Cesbron, 1963).Ce lundi 18 décembre 2017, Sebastian Kurz, président du parti populaire autrichien (ÖVP, de centre droit, l’équivalent de la CDU en Allemagne), a été investi Chancelier fédéral d’Autriche. Cette désignation par le Président Alexander Van der Bellen fut la conséquence des élections législatives qui se sont déroulées le 15 octobre 2017 en Autriche.Ce nouveau... [Lire la suite]
jeudi 21 décembre 2017

Sebastian Kurz, entre noir et bleu

« On est jeune tant qu’on souhaite que chaque jour diffère de la veille, vieux, quand on espère que chaque année ressemblera à la précédente. » (Gilbert Cesbron, 1963).Ce lundi 18 décembre 2017, Sebastian Kurz, président du parti populaire autrichien (ÖVP, de centre droit, l’équivalent de la CDU en Allemagne), a été investi Chancelier fédéral d’Autriche. Cette désignation par le Président Alexander Van der Bellen fut la conséquence des élections législatives qui se sont déroulées le 15 octobre 2017 en Autriche.Ce nouveau... [Lire la suite]
mercredi 20 décembre 2017

David Bohm, le vilain petit canard de la mare quantique

« Je n’ai jamais été capable de voir une séparation entre la science et la philosophie. D’ailleurs, dans des temps plus reculés, on parlait de philosophie naturelle [philosophia naturalis] et cette expression correspond parfaitement à la façon dont je conçois toute cette discipline. » ("Science, Order and Creativity", publié en 1987).Ce mercredi 20 décembre 2017, on fête le centenaire de la naissance du physicien David Bohm, né en Pennsylvanie. De parents immigrés (Hongrois et Lituanien) mais Américain de naissance, il fut... [Lire la suite]
mardi 19 décembre 2017

Emmanuel Macron, le Président des Lumières ? (1/2)

« Au fond, notre pays (…) aime la finance magique. Il aime cette finance où on peut baisser les impôts sans que jamais la dépense publique, quant à elle, ne baisse. Il veut que l’économie soit toujours le problème de l’autre, mais à la fin, nous nous  y retrouvons et ma fonction m’oblige à une chose, la cohérence, à la responsabilité devant tous les Français et à la responsabilité devant tous nos partenaires devant des engagements que nous avons librement consentis. Quelle crédibilité aurait la France si elle ne tenait pas... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 17 décembre 2017

L’académicienne Marguerite Yourcenar

« L’universel, chez Marguerite Yourcenar, ne se limite pas à la société et à la communauté des hommes. Il n’est pas seulement horizontal ; il est aussi vertical : il établit un lien de cohérence et de continuité entre la matière inanimée et la transcendance, en passant par le tissu du monde, par tous les degrés de la vie, par vos chers animaux, par les sens, par le corps et par l’âme. » (Jean d’Ormesson, le 22 janvier 1981).L’Académie française doit à Jean d’Ormesson d’avoir coopté sa première académicienne. Grande... [Lire la suite]