mercredi 28 février 2018

Pierre Milza et les leçons de l'histoire récente

« Ainsi défini, le fascisme et son élan n’ont à l’évidence pas grand-chose à voir avec le régime de Vichy, cette chouannerie antirépublicaine "à la ruralité élémentaire", cette réaction de la fraction la plus rétrograde du corps social face à la modernité et au changement, cette "revanche des minorités" enivrée par la défaite de la France. (…) Dans ce maëlstrom de fascisme groupusculaire, d’ultracisme ligueur, et de révisionnisme néo-vichyste, où se situe donc le Front national ? Après une évocation du poujadisme, un détour... [Lire la suite]