mercredi 23 octobre 2019

François Hollande veut américaniser les institutions françaises

« Aujourd’hui, ma préoccupation, c’est une démocratie privée d’acteurs. Les anciens partis se sont dilués, les nouveaux se sont effacés. Le danger, c’est que faute de mouvements politiques qui structurent l’opinion, l’extrémisme, le populisme et même le communautarisme prospèrent sur le terreau de la peur. » (François Hollande, "Le Parisien", le 21 octobre 2019).Et voici que l’ancien Président de la République François Hollande refait parler de lui. Il faut dire que depuis deux ans et demi, il se croit irremplaçable et... [Lire la suite]