jeudi 19 mai 2022

Pour Jean-Louis Bourlanges, c’est la capitulation et la bérézina !

« Le marchandage entre la France insoumise, les Verts, les socialistes et les communistes (…) : cet accord est dominé par des intérêts strictement électoraux puisqu’il s’agit, d’un côté, d’adouber un chef, le lider maximo Jean-Luc Mélenchon, et de l’autre, d’échanger des convictions contre des circonscriptions. Cette dimension politicienne de l’opération lui donne un caractère plutôt minable. » (Jean-Louis Bourlanges, "Le Figaro", le 4 mai 2022).Quand on parle de capitulation ou de bérézina, pense-t-on au PS ou... [Lire la suite]