vendredi 12 août 2022

Sempé, poète joyeux d’une France éternelle

« Je ne serais pas arrivé là si je n’avais pas entendu Duke Ellington un jour à la radio. C’est un type que j’adorais, que j’adore encore. Grâce à lui, j’ai compris beaucoup de musiques. Grâce à lui, j’ai été ébloui par le talent des autres. Il m’a apporté la joie dont j’avais besoin. » (Sempé, 18 février 2018 dans "Le Monde").Quand le dessinateur expliquait son adoration de Duke Ellington, il était interrogé à l’occasion d’une énième exposition de ses dessins, là à Paris pour la parution de "Musiques", trente-cinquième... [Lire la suite]