jeudi 14 novembre 2019

Thierry Breton, stratège européen, le plan B des politiques français

Décision cruciale ce jeudi 14 novembre 2019 au Parlement Européen : la candidature de Thierry Breton à la Commission Européenne sera-t-elle validée par les députés européens ?Après le rejet de la candidature de Sylvie Goulard le 10 octobre 2019 au poste de commissaire européenne pour la France, le Président Emmanuel Macron a désigné le président-directeur général du groupe Atos, Thierry Breton en remplacement. En raison de ses implications dans l’industrie, certains parlementaires européens peuvent légitimement s’inquiéter... [Lire la suite]
vendredi 8 novembre 2019

Berlin 1989 : le 9/11 avant le 11/9

« C’est une bêtise incroyable (…). Dire "annexion" [pour parler de la Réunification], c’est reprendre "radio nostalgie Allemagne de l’Est", c’est ce que dit l’extrême droite. (…) Il y avait un système totalitaire qui était un frigidaire, la glace a fondu. Des mouvances ont ressuscité sur une nostalgie autoritaire. » (Daniel Cohn-Bendit, ancien député européen franco-allemand, le 4 novembre 2019 sur France Inter).S’il y avait bien une chose que je ne comptais pas voir (je ne vais pas écrire "vivre") de mon vivant, c’était... [Lire la suite]
jeudi 7 novembre 2019

En Thuringe, l’AfD à 23,4% et Die Linke à 31,0%

« Il y a une nostalgie autoritaire en Allemagne de l’Est. L’AfD fait son beurre sur l’immigration, mais il n’y a pas d’immigrés en Allemagne de l’Est, il y en a 3% ! » (Daniel Cohn-Bendit, ancien député européen franco-allemand, le 4 novembre 2019 sur France Inter).Imaginez le parti de Jean-Luc Mélenchon en tête avec plus de 30% des voix en région Centre-Val de Loire, suivi du parti de Marine Le Pen avec plus de 20% des voix. C’est un peu ce qu’il s’est passé il y a quelques jours en Allemagne. Après les élections... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:58:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 31 octobre 2019

Brexit : et en avant pour un nouveau tour (électoral) !

« C’était sûrement ça le pire, devoir annoncer aux autres son drame, et pousser parfois cette situation jusqu’au comble de son ironie en devant les rassurer. » (David Foenkinos, "Je vais mieux", 2013, éd. Gallimard).Ce jeudi 31 octobre 2019 ne sera donc pas une date historique pour le Royaume-Uni et pour l’Europe. Le Premier Ministre britannique Boris Johnson a en effet accepté, la mort dans l’âme (mais pas "au fond d'un fossé"), le troisième report du Brexit au 31 janvier 2020, accordé le 28 octobre 2019 par l’Union... [Lire la suite]
vendredi 25 octobre 2019

Érasme, inspirateur humaniste de l’ouverture de la jeunesse européenne

« Désormais, son cœur sera partout où règnent le savoir, la culture et les livres ; ce ne sont plus les frontières, les fleuves ou les mers, pas plus que la condition, la race ou le rang social, qui divisent le monde ; il ne connaît plus que deux catégories d’individus : en haut, l’aristocratie de la culture et de la pensée ; en bas, l’ignorance et la barbarie. Là où règnent le livre et la parole, eruditio et eloquentia, c’est là qu’est sa patrie. » (Stefan Zweig, 1935).Le théologien humaniste, moine et... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 22 octobre 2019

Brexit : Boris Johnson et Emmanuel Macron sur le même front commun

« Une nouvelle prolongation serait dommageable pour les intérêts du Royaume-Uni et de nos partenaires européens, comme pour nos relations. Nous devons mener ce processus à sa conclusion. » (Boris Johnson le 19 octobre 2019).On n’est pas sorti de l’auberge ! C’est à peu près le résumé de la "séquence" sur le Brexit depuis jeudi 17 octobre 2019. Pourtant, cette "séquence" avait bien commencé : un nouvel accord ("new deal") a été trouvé entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni pour les conditions du Brexit, accord... [Lire la suite]
jeudi 17 octobre 2019

Brexit : le nouveau deal, enfin, in extremis !

« Aujourd’hui, nous avons trouvé un accord avec le gouvernement britannique sur le retrait ordonné du Royaume-Uni et le cadre de notre future relation. C’est le résultat d’un travail intensif des deux équipes de négociateurs, l’équipe britannique et notre propre équipe, que je veux personnellement remercier pour leur ténacité et leur professionnalisme, mais aussi, du côté européen, d’un dialogue permanent avec les vingt-sept États membres et le Parlement Européen, avec qui nous avons réellement co-construit ce nouvel accord. (…)... [Lire la suite]
vendredi 11 octobre 2019

Sylvie Goulard et la démocratie européenne

« C’est l’instinct de l’abus de pouvoir qui fait songer passionnément au pouvoir. Le pouvoir sans l’abus perd le charme. » (Paul Valéry, 1941).C’était prévisible, et pour le coup, on se demanderait bien pourquoi le Président de la République Emmanuel Macron a affirmé qu’il ne comprenait pas et qu’il allait demander des explications à Ursula von der Leyen. Le rejet, ce jeudi 10 octobre 2019, de la nomination de Sylvie Goulard comme commissaire européenne représentant la France par le Parlement Européen était d’autant plus... [Lire la suite]
dimanche 15 septembre 2019

Konrad Adenauer, fondateur de l’Allemagne européenne

« "Comment peux-tu dire que tu m’aimes si tu ne sais pas ce qui me fait souffrir ?". Les premières rencontres franco-allemandes organisées à partir de 1946 allaient dans ce sens. Oui, il fallait faire comprendre aux jeunes Allemands la dimension de l’horreur et aussi ce qu’avait été l’Occupation allemande en France. Mais à condition d’accepter d’apprendre puis de répercuter en France ce qu’avaient été les souffrances des citadins allemands sous les bombes alliées ou celles des Allemands de l’Est expulsés par millions de leur... [Lire la suite]
vendredi 13 septembre 2019

8 contresens sur le Brexit, cet autre monstre du Loch Ness

« Contresens. Première définition : Interprétation erronée, opposée à la signification véritable. » (Le Petit Larousse).Une récente dépêche d’information laisse entendre que le monstre du Loch Ness pourrait n'être qu'une anguille géante. Laissons l’Écosse (momentanément !) et revenons à la Chambre des Communes à Londres, où il y a une autre anguille sous roche. Le Brexit, devenu une véritable Arlésienne, ou un serpent de mer, est au cœur d'un psychodrame qui n’en finit pas de décomposer la classe politique... [Lire la suite]