mercredi 8 janvier 2020

Réforme des retraites : une semaine de Sisyphe !

« Vous savez, le jour où on aura compris qu’on ne peut pas diriger un pays sans le peuple et que, quel que soit le sentiment des élites, elles n’ont pas le pouvoir de changer le peuple, on aura fait un grand pas ! » (Charles Pasqua, le 10 décembre 1995).Semaine décisive, semaine décisive… Semaine de Sisyphe, oui !… À chaque début de semaine, les médias parlent d’une "semaine décisive" pour la réforme des retraites. Cela fait trente-cinq, peut-être trente-six jours que la France est paralysée par la plus longue... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:43:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
mardi 7 janvier 2020

5 ans de Soumission

« Rien ne sera plus comme avant (…). Oui [j’ai peur], même si c’est difficile de se rendre complètement compte de la situation. (…) Moi, je me sens toujours irresponsable et je le revendique, sinon je ne pourrais pas continuer à écrire. Mon rôle n’est pas d’aider à la cohésion sociale. Je ne suis ni instrumentalisable, ni responsable. » (Michel Houellebecq, "La Republica" du 14 janvier 2015).C’était il y a déjà cinq ans, le mercredi 7 janvier 2015, en fin d’après-midi. Deux terroristes islamistes ont fait irruption dans la... [Lire la suite]
dimanche 15 décembre 2019

La françoisderugysation de Jean-Paul Delevoye

« Je n’en veux à personne sauf à moi, quand je fais une erreur, je l’assume (…). J’ai réparé mon erreur et j’aimerais continuer à défendre et soutenir ce projet (…). Si mon erreur doit desservir la réforme, j’en tirerai les conséquences. (Jean-Paul Delevoye, "Le Monde", le 14 décembre 2019).Avec les grèves qui paralysent l'économie du pays, le gouvernement n’avait vraiment pas besoin de cette "affaire" (qui n’en est pas encore une). Le Monsieur Retraite universelle par point du gouvernement, Jean-Paul Delevoye, a fait amende... [Lire la suite]
vendredi 13 décembre 2019

Édouard Philippe sur les retraites : déterminé mais pas fermé

« Je suis totalement déterminé à mener à bien cette transformation, parce que je la crois profondément juste. Juste pour les plus fragiles. Juste pour des millions de femmes. Juste pour nos enfants. Je ne mésestime pas la complexité de la réforme et j’entends ceux qui me demandent de l’expliquer simplement. » (Édouard Philippe, le 11 décembre 2019).Ce sera sans doute la phrase-choc qui restera de ce gouvernement. Après avoir présenté son projet de retraite universelle par points au Conseil Économique, Social et... [Lire la suite]
mercredi 11 décembre 2019

Les détails du projet de retraite universelle par points annoncé par Édouard Philippe

« Nous proposons un nouveau pacte entre les générations, un pacte fidèle dans son esprit à ceului que le Conseil National de la Résistance a imaginé et mis en œuvre après guerre pour créer le système de retraites actuel. Il refonde profondément les règles, pour corriger les injustices, adapter aux nouvelles trajectoires de carrière (…) mais reste fidèle aux valeurs fondatrices. » (Édouard Philippe, le 11 décembre 2019 à Paris).Comme annoncé le 6 décembre 2019, le Premier Ministre Édouard Philippe a présenté, ce mercredi 11... [Lire la suite]
mardi 10 décembre 2019

La retraite, comme l’emploi, source d’anxiété extrême

« Face au vieillissement, nous devons rebâtir un système de retraite juste par points. C’est l’engagement que j’ai pris pendant la campagne présidentielle, c’est ce à quoi travaille (…) Jean-Paul Delevoye depuis le début du quinquennat. Cette refondation profonde (…), elle se fera sur plusieurs années, mais c’est une transformation radicale qui doit remettre de la confiance, de la justice, de l’efficacité dans notre système de retraite. » (Emmanuel Macron, conférence de presse du 25 avril 2019).Comme il est loin, le temps où... [Lire la suite]
jeudi 5 décembre 2019

Grèves contre la réforme des retraites : le début de l’hallali ?

« On s’étonne après que les intéressés protestent. On fustige des syndicats "conservateurs", "arc-boutés sur des avantages d’une autre époque". Alors qu’ils protestent contre un projet plus compliqué qu’on le dit, injuste dans son uniformité, et qui réduit de manière tangible le temps de retraite en bonne santé. » (Laurent Joffrin, "Libération", 28 novembre 2019).À la veille de la Saint-Nicolas, qui dans le rôle du Père Fouettard ? Il semble déjà acté que ce jeudi 5 décembre 2019, toute la France va être paralysée. Et même,... [Lire la suite]
samedi 16 novembre 2019

La grande poupoularité de l’éternel second

« Le vrai Poulidor était né, le gars malchanceux qui a toujours des ennuis. Et que voulez-vous que j’y fasse ? À ce niveau, la popularité, c’est inexplicable. On ne peut pas empêcher les gens d’avoir de la sympathie pour vous. » (Raymond Poulidor, interviewé par Michel Seassau dans "L’Équipe" du 3 avril 1972 : "La France atteinte de poulidorite").Le champion cycliste Raymond Poulidor, dit "La Pouliche d’or" ou "Poupou", est mort le mercredi 13 novembre 2019 à Saint-Léonard-de-Noblat, ville où il habitait depuis... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 30 octobre 2019

Mosquée de Bayonne : non assistance à peuple en danger ?

« Nous devons faire très attention à ce que nous tous, ici, responsables politiques élus ou non, nous disons. Singulièrement lorsque nous parlons de religion, de toutes les religions (…). Je vois bien que le débat politique est plein de passions, parfois plein d’invectives, parfois plein d’amalgames. D’un côté comme de l’autre, quelles que soient les positions défendues, on s’accuse de ne pas comprendre la menace contre la République, on accuse tel ou tel parti. Je tiens à affirmer (…) qu’il me paraît que, dans une démocratie... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:58:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 14 octobre 2019

La société de vigilance et le faux Xavier Dupont de Ligonnès

« Vigilance : 1. Surveillance attentive et soutenue. 2. État psychologique de l’organisme qui reçoit des stimulations et y répond. » (Le Petit Larousse).Imaginez-vous un jour en train de prendre tranquillement l’avion pour l’Écosse. À votre arrivée à l’aéroport de Glasgow, vous voici menotté brutalement, mis à l’écart dans une pièce, fouillé (complètement et sans ménagement), et on vous prend les empreintes digitales. Stupéfait, vous lâchez seulement un timide "bêê" ou "mêê" d’opposition, et le soir même, vous apprenez... [Lire la suite]