dimanche 3 septembre 2017

Thiers et la conversion monarchiste à la République (2)

« Il avait 80 ans, mais sa ferme et lucide intelligence, son incroyable activité de corps et d’esprit, la vivacité de sa conversation et de ses allures, tout nous ôtait jusqu’à l’idée d’une fin prochaine. Ce vieillard, dont l’histoire était celle du pays depuis près de soixante ans, apparaissait déjà comme un personnage légendaire et, cependant, avec le passé, il représentait pour nous, pour la France républicaine et libérale, un avenir long et utile (…). Il avait encore des services à rendre, des conseils à donner, des hommes à... [Lire la suite]
samedi 2 septembre 2017

Thiers et la conversion monarchiste à la République (1)

« J’ai consacré dix années de ma vie à écrire l’histoire de notre immense révolution ; je l’ai écrite sans haine, sans passion, avec un vif amour pour la grandeur de mon pays ; et quand cette révolution a triomphé dans ce qu’elle avait de bon, de juste, d’honorable, je suis venu déposer à vos pieds le tableau que j’avais essayé de tracer de ses longues vicissitudes. (…) Je vous remercie surtout, vous, hommes paisibles, heureusement étrangers pour la plupart aux troubles qui nous agitent, d’avoir discerné au milieu du... [Lire la suite]
mercredi 23 août 2017

Saint-Just : on ne fait pas la révolution innocemment !

« Je ne suis d’aucune faction. Je les combattrai toutes. » (Saint-Just, le 27 juillet 1794).Le jeune avocat Louis-Antoine de Saint-Just n’était pas un saint de la Révolution française, mais il en a été l’un des milliers de martyrs : à son époque, la lame aiguisée de la guillotine fonctionnait à plein régime et imposait sa loi implacable. Il l’a connue à l’âge de 26 ans dans la logique suicidaire de la Terreur. Saint-Just, figure importante de la Révolution, est né il y a deux cent cinquante ans, le 25 août 1767. C’est... [Lire la suite]
lundi 10 juillet 2017

Le coup de Jarnac pour les Nuls

« De par le roi, laissez aller les vaillants combattants et, sous peine de la vie qu’il soit fait aucun signe de la main, du pied, de l’œil, et de la voix ou en toussant, ni autre faveur de l’un et de l’autre. ».Quand on me parlait de "coup de Jarnac", je ne pouvais pas m’empêcher d’y associer dans ma tête la figure manœuvrière de François Mitterrand, né et enterré à Jarnac. Mais l’expression ne vient évidemment pas de lui. Il faut remonter plusieurs siècles dans l’histoire de France. Le coup de Jarnac a eu lieu précisément... [Lire la suite]
vendredi 16 juin 2017

Maximilien l’archidupe : exécution d’un jeune empereur

« Je pardonne à tous, que tous me pardonnent ! Que mon sang prêt à couler soit répandu pour le bien du pays. Vive le Mexique ! Vive l’indépendance ! » (19 juin 1867).Il y a cent cinquante ans, le 19 juin 1867, Maximilien Ier, empereur du Mexique, a succombé sous les balles d’un peloton d’exécution, à Querétaro, au Mexique. Homme droit et courageux, victime du cynisme des cours européennes, il était encore jeune, à peine 35 ans (né le 6 juillet 1832 à Vienne). L’aventure napoléonienne du Mexique s’est en... [Lire la suite]
lundi 12 juin 2017

Le scrutin majoritaire, méthode de renouvellement majeur

« La représentation proportionnelle est un système évidemment raisonnable et évidemment juste ; seulement, partout où on l'a essayée, elle a produit des effets imprévus et tout à fait funestes, par la formation d'une poussière de partis, dont chacun est sans force pour gouverner, mais très puissant pour empêcher. C'est ainsi que la politique devint un jeu des politiques. » (Alain, "Propos", le 1er septembre 1934).Depuis une douzaine d’années, tous les nouveaux Présidents de la République veulent réformer les... [Lire la suite]
vendredi 12 mai 2017

L’amour vaut bien un royaume

« Nous espérons qu'il est conscient de ce dont il a besoin. Certains d'entre nous souhaitent qu'il donne des signes plus positifs de sa prise de conscience. » (Mgr Alfred Blunt, évêque de Bradford, le 1er décembre 1936, à propos du roi Édouard VIII).Il y a quatre-vingts ans, le 12 mai 1937, le roi George VI, père de l’actuelle reine Élisabeth II, fut couronné en grandes pompes, dans l’abbaye de Westminster, roi du Royaume-Uni et des dominions du Commonwealth (Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud et... [Lire la suite]
samedi 22 avril 2017

Concini, l’intrigant favori de Marie de Médicis

« Je ne me suis jamais servi d’autre sortilège que de mon esprit. Est-il surprenant que j’aie gouverné la reine qui n’en a pas du tout ? » (Leonora Galigaï, à ses juges qui l’avaient accusée d’avoir ensorcelé Marie de Médicis).Le maréchal de France Concino Concini, sorte de Raspoutine florentin de la famille royale française, a été assassiné il y a quatre cents ans, le 24 avril 1617, au Louvre, à Paris, par un proche du jeune roi Louis XIII (1601-1643). C’est l’occasion de revenir sur cette période de l’histoire de... [Lire la suite]
samedi 15 avril 2017

Thiers, passeur de République

« J’ai consacré dix années de ma vie à écrire l’histoire de notre immense révolution ; je l’ai écrite sans haine, sans passion, avec un vif amour pour la grandeur de mon pays ; et quand cette révolution a triomphé dans ce qu’elle avait de bon, de juste, d’honorable, je suis venu déposer à vos pieds le tableau que j’avais essayé de tracer de ses longues vicissitudes. (…) Je vous remercie surtout, vous, hommes paisibles, heureusement étrangers pour la plupart aux troubles qui nous agitent, d’avoir discerné au milieu du... [Lire la suite]
lundi 9 janvier 2017

Le sacre de Philippe V le Long et ses conséquences dynastiques

« On n’est le maître, vraiment, que lorsqu’on a si bien travaillé le fauve qu’il se couche à la voix, rentre les griffes, et qu’un regard lui sert de barreaux. » (Maurice Druon, "Les Rois maudits", 1960).Sans doute que noyés dans la précampagne de l’élection présidentielle, les responsables politiques français ne prendront pas le temps de se poser quelques minutes sur un événement fondateur de la nation française. Il y a exactement sept cents ans, le 9 janvier 1317, le frère le plus âgé du roi Louis X le Hutin, deuxième fils... [Lire la suite]