mardi 16 août 2022

La trouble fin du général Mohamed Oufkir

« Jeune officier plein d'allant et d'énergie, conservant dans toutes les situations le calme le plus parfait. (…) Représente le type parfait de l'officier marocain baroudeur, jusqu'à la témérité. » (Citation à l'ordre du corps d'armée du 6 juillet 1944). « Commandant d'unité qui ne cesse de se surpasser au cours de divers engagements avec les rebelles. » (Citation à l'ordre de l'armée du 7 novembre 1949).Il y a cinquante ans, le 16 août 1972, le corps du général Mohamed Oufkir, 52 ans (il est né le 14 mai 1920), a... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:41:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 5 juillet 2022

Le massacre d’Oran, 60 ans plus tard…

« Qu’importe après tout que les mots manquent ou trébuchent, s’ils parviennent, fugitivement du moins, à ramener parmi nous l’Algérie exilée et la mettre, avec ses plaies, à un ordre du jour dont enfin nous n’ayons pas honte. » (Albert Camus).Albert Camus était très lié à l’Algérie (c’est un euphémisme) mais il n’a pas eu le temps de connaître la fin de la guerre d’Algérie. Il y a soixante ans, le 5 juillet 1962, l’Algérie est devenue indépendante de la République française. Cette date est la conséquence des Accords d’Évian... [Lire la suite]
mardi 12 octobre 2021

Révolution : du rêve républicain à l’enfer théocratique de Bani Sadr

« Bani Sadr pensait apparemment être la figure la plus instruite et la plus astucieuse dans le jeu de pouvoir en Iran à l’époque, mais les événements ont montré que ces affirmations avaient peu à voir avec la réalité. » (Ahmad Zeidabadi, journaliste iranien d’opposition).Le premier Président de la République islamique d’Iran, élu au suffrage universel direct le 25 janvier 1980, n’était pas un ayatollah extrémiste et cruel. Il était au contraire un homme très convenable de 46 ans, un des acteurs les plus modérés et sincères... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 23 septembre 2021

Bouteflika, la momie d’El Mouradia

« Les choses passées ont leurs spectres comme les hommes décédés ; c’est que la nuit évoque le fantôme des mondes transformés aussi bien que les ombres humaines. » (Paul Féval, 1850).L’ancien Président de la République algérienne Abdelaziz Bouteflika est mort le 17 septembre 2021 à l’âge de 84 ans (né le 2 mars 1937). Homme historique du FLN, il fut l’insubmersible Ministre des Affaires étrangères du 4 septembre 1963 au 8 mars 1979, sous Ben Bella puis Boumédiène (dont il a aidé le coup d’État), puis, après une période... [Lire la suite]
dimanche 29 août 2021

Kaboum

« Nous avons toujours une ancre qui tient ferme aussi longtemps qu’on ne la brise pas soi-même ; c’est le sentiment du devoir. » (Ivan Tourgueniev, 1856).Hélas, en six modestes lettres, mon titre résume la situation actuelle en Afghanistan (c’est par ailleurs une série télévisée canadienne pour enfants). Ceux qui pensent que c’est trop loin pour s’en préoccuper font une erreur de discernement : d’une part, tout ce qui est humain nous concerne tous, nous humains, et en particulier la détresse humaine, sous toutes... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:47:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mardi 17 août 2021

Les Talibans à Kaboul : Emmanuel Macron intervient

« L’Afghanistan ne doit pas redevenir le sanctuaire du terrorisme qu’il a été. C’est un enjeu pour la paix, la stabilité internationale, contre un ennemi commun : le terrorisme et ceux qui le soutiennent ; à cet égard, nous ferons également tout pour que la Russie, les États-Unis et l’Europe puissent efficacement coopérer, car nos intérêts sont bien les mêmes. » (Emmanuel Macron, le 16 août 2021).Ce dimanche 15 août 2021 fait partie de ces tristes journées de l’histoire du monde. Kaboul, la capitale de... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 16 août 2021

Emmanuel Macron et la prise de Kaboul du 15 août 2021 par les Talibans

« L’Afghanistan ne doit pas redevenir le sanctuaire du terrorisme qu’il a été. C’est un enjeu pour la paix, la stabilité internationale, contre un ennemi commun : le terrorisme et ceux qui le soutiennent ; à cet égard, nous ferons également tout pour que la Russie, les États-Unis et l’Europe puissent efficacement coopérer, car nos intérêts sont bien les mêmes. » (Emmanuel Macron, le 16 août 2021).Ce dimanche 15 août 2021 fait partie de ces tristes journées de l’histoire du monde. Kaboul, la capitale de... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 22:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 25 février 2020

Hosni Moubarak est mort à 91 ans ce mardi 25 février 2020

« C’est sur cette terre que je vais mourir. » (1er février 2011).Avec une pointe de condescendance : « Nous ne sommes pas des Tunisiens, tout de même ! ». C’était un propriétaire d’hôtel qui m’expliquait cela le 25 janvier 2011. Il avait beaucoup investi dans le tourisme local et il n’était pas question de déstabiliser ainsi son pays. Je séjournais dans le sud de l’Égypte et la première journée de manifestations s’était soldé par plusieurs morts au Caire. Pour comprendre, il faut revoir la... [Lire la suite]
lundi 30 septembre 2019

L’islam pour les Nuls, ou la géopolitique de l’islam selon Antoine Sfeir (1)

« Chaque fois que l’homme, dans l’histoire de l’humanité, s’est pris pour Dieu ou s’en est proclamé le porte-parole, ce fut la catastrophe. Rien n’a changé au cours des siècles. » (Antoine Sfeir, 2013). Première partie.Il y a un an, le 1er octobre 2018, le politologue franco-libanais Antoine Sfeir est mort à Paris, après de douloureux moments d’une maladie hélas trop répandue, quelques semaines avant son 70e anniversaire (né le 25 novembre 1948 à Beyrouth dans une famille maronite, c’est-à-dire chrétienne). Spécialiste du... [Lire la suite]
samedi 21 septembre 2019

Ben Ali ne sera jamais jugé… mais la démocratie tunisienne passe

« Les lâches meurent plusieurs fois avant leur mort ; le brave ne goûte de la mort qu’une fois. » (Shakespeare, 1623).Si l’on suit Shakespeare dans sa pièce "Jules César", l’ancien Président tunisien Zine El-Abidine Ben Ali était déjà mort lorsqu’il a expiré son dernier souffle ce jeudi 19 septembre 2019 à Djeddah, en Arabie Saoudite, où il avait trouvé un divin refuge. Il venait d’atteindre 83 ans, seize jours auparavant.En effet, Ben Ali est mort véritablement 14 janvier 2011, le jour où il a lâchement fui le pouvoir,... [Lire la suite]