mercredi 11 avril 2018

Barbara Hannigan, la "crazy girl" de la musique contemporaine

« La musique parle d’abord à un sens qu’elle charme et dont l’excitation, se propageant à tout l’organisme, produit une volupté tantôt douce et calme, tantôt fougueuse et violente, qu’on ne croit pas possible avant de l’avoir éprouvée. » (Hector Berlioz, le 7 mars 1849).Je propose ici un petit mot sur la soprano canadienne Barbara Hannigan à l’occasion d’un petit anniversaire. Née en 1971, elle chante depuis 1988, surtout dans des opéras (pas seulement) de compositeurs de musique contemporaine. Elle a participé à près d’une... [Lire la suite]
mardi 10 avril 2018

Vincent Lambert et Inès : en route vers une société eugénique ?

« Ô vous (…), les allongés, les promis à la mort, les sans force et sans pouvoir, à tout être humain vivant, il est permis d’être le sel de la terre. (…) Il lui suffit, dans l’océan de trouble et de douleur, d’une goutte de cette eau pure. (…) Tel est le mot de la divine douceur, le premier et le dernier, elle ne dit rien d’autre : il n’y a pas de bouche inutile. » (Maurice Bellet, 1987).Et voici que Vincent Lambert revient dans l’actualité, par la plus mauvaise porte : par une nouvelle "condamnation à mort".... [Lire la suite]
lundi 9 avril 2018

Divine douceur sur canapé : il y a toujours un chemin

« Je t’aime, autrement dit, je me réjouis que tu sois ce que tu es ; et je ferai tout pour que tu le deviennes davantage. » (Maurice Bellet).Le prêtre, théologien, philosophe et psychanalyste Maurice Bellet est mort à 94 ans ce jeudi 5 avril 2018 à 9 heures 30 à Paris avec ces derniers mots : « Adieu. Adieu… Au revoir ! ». Je l’ai évoqué dernièrement. Ses obsèques ont lieu ce mardi 10 avril 2018 à 11 heures à la chapelle de la Maison Marie-Thérèse, au 277 boulevard Raspail, dans le quatorzième... [Lire la suite]
samedi 7 avril 2018

Maurice Bellet, émigré Sur l’autre rive

« Il y a deux sortes de théologiens : ceux qui parlent des incroyants à d’autres théologiens, ceux qui parlent aux incroyants. » ("Minuscule traité acide de spiritualité", éd. Bayard, 2010).À plus de 94 ans, les yeux pétillants, le sourire bienveillant, l’esprit alerte. Il avait toute sa tête, tête pour penser, écouter, parler, écrire. Il participait encore à un week-end d’échanges et de partage à Paris le 11 mars 2018… Et puis, quelques jours avant Pâques, quelques heures avant le Vendredi Saint, un accident vasculaire... [Lire la suite]
jeudi 5 avril 2018

Réforme Macron des institutions (1) : les grandes lignes

« L’avenir, fantôme aux mains vides,Qui promet tout et qui n’a rien. »(Victor Hugo, 1837).Voici une nouvelle réforme amorcée. Elle a été annoncée un peu dans l’indifférence des chaînes d’information continue qui préféraient disserter sur la grève de la SNCF et le mécontentement des usagers. Le gouvernement ne craint pas l’overdose et aime combattre sur tous les fronts.Dans une conférence de presse à Matignon, le Premier Ministre Édouard Philippe a présenté, ce mercredi 4 avril 2018 à 17 heures, les différents volets de la... [Lire la suite]
mercredi 4 avril 2018

Martin Luther King : le rêve tourne au cauchemar

« Comme tout le monde, j’aimerais vivre une longue vie. La longévité est importante, mais je ne suis pas concerné par cela maintenant. Je veux juste accomplir la volonté de Dieu. Et il m’a autorisé à grimper sur la montagne ! Et j’ai regardé autour de moi, et j’ai vu la terre promise. Je n’irai peut-être pas là-bas avec vous. Mais je veux que vous sachiez ce soir, que nous, comme peuple, atteindrons la terre promise. Et je suis si heureux ce soir. Je n’ai aucune crainte. Je n’ai peur d’aucun homme. Mes yeux ont vu la gloire... [Lire la suite]
mardi 3 avril 2018

Les effets funestes de la proportionnelle

« La représentation proportionnelle est un système évidemment raisonnable et évidemment juste ; seulement, partout où on l'a essayée, elle a produit des effets imprévus et tout à fait funestes, par la formation d'une poussière de partis, dont chacun est sans force pour gouverner, mais très puissant pour empêcher. C'est ainsi que la politique devint un jeu des politiques. » (Alain, "Propos", le 1er septembre 1934).Depuis une douzaine d’années, tous les nouveaux Présidents de la République veulent réformer les... [Lire la suite]
lundi 2 avril 2018

Gambetta, le père de la République contemporaine (1)

« Rien de plus logique, de plus naturel, que les votes et les actes des paysans dont on se plaint quelquefois, sans vouloir tenir compte de l’état d’infériorité intellectuelle où la société les maintient. Ces plaintes sont injustes, elles sont mal fondées, elles se retournent contre ceux qui les profèrent : elles sont le fait de l’organisation d’une société imprévoyante. Les paysans sont intellectuellement en arrière de quelques siècles sur la partie éclairée du pays. Oui, la distance est énorme, entre eux et nous qui avons... [Lire la suite]
dimanche 1 avril 2018

Debout la Patrie !

« En ces temps incertains où la sécurité des Français est en jeu, où la désindustrialisation continue à progresser, où l’immigration submerge la société, il était grand temps de rassembler les Français autour d’une idée simple, d’une certaine idée de la France, la Patrie. » (Nicolas Dupont-Aignan, Rambouillet le 31 mars 2018).Étonnante initiative pourtant attendue depuis longtemps par un certain électorat. Cela s’est passé ce samedi 31 mars 2018 à 10 heures 30, à la Salle Napoléon du grand Hôtel Mercure de Rambouillet, entre... [Lire la suite]
vendredi 30 mars 2018

Robert Badinter a 90 ans

« Monsieur le Président, mesdames, messieurs les députés, j’ai l’honneur, au nom du gouvernement de la République, de demander à l’Assemblée Nationale l’abolition de la peine de mort en France. » (1981).Ces quelques mots introductifs, pleins d’émotion, furent prononcés par Robert Badinter le jeudi 17 septembre 1981 dans l’hémicycle silencieux de l’Assemblée Nationale. Il venait d’être nommé, le 23 juin 1981, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, et fut chargé par le Président de la République François Mitterrand, élu le... [Lire la suite]