mardi 21 mai 2019

François-Xavier Bellamy, la dignité et l’instrumentalisation de Vincent Lambert

« Nous ne sommes pas des communautés isolées qui s’éloignent les unes des autres. On n’a pas besoin d’être chrétien pour se savoir lié par cet héritage commun. J’ai été tellement touché que toutes les familles politiques et tous les Français, quels qu’ils soient, aient exprimé leur émotion, aient eu le cœur retourné au même instant devant cette cathédrale qui brûlait. Il faut que nous ayons la même émotion, la même inquiétude et la même espérance devant cette civilisation dont nous sommes les héritiers, cette histoire si belle,... [Lire la suite]
lundi 20 mai 2019

François-Xavier Bellamy : "Il n'y a pas de vie indigne d'être vécue"

« Nous ne sommes pas des communautés isolées qui s’éloignent les unes des autres. On n’a pas besoin d’être chrétien pour se savoir lié par cet héritage commun. J’ai été tellement touché que toutes les familles politiques et tous les Français, quels qu’ils soient, aient exprimé leur émotion, aient eu le cœur retourné au même instant devant cette cathédrale qui brûlait. Il faut que nous ayons la même émotion, la même inquiétude et la même espérance devant cette civilisation dont nous sommes les héritiers, cette histoire si belle,... [Lire la suite]
lundi 20 mai 2019

À quoi pense Nathalie Loiseau ?

« Nous devons tenir debout. Fiers et lucides. Dire d’abord ce qu’est l’Europe. C’est un succès historique : la réconciliation d’un continent dévasté, dans un projet inédit de paix, de prospérité et de liberté. Ne l’oublions jamais. Et ce projet continue à nous protéger aujourd’hui : quel pays peut agir seul face aux stratégies agressives de grandes puissances ? Qui peut prétendre être souverain, seul, face aux géants du numérique ? » (Emmanuel Macron, Lettre aux citoyens européens, le 4 mars 2019).J’ai... [Lire la suite]
samedi 18 mai 2019

Nathalie Loiseau, la Simone Veil d'Emmanuel Macron ?

« Nous devons tenir debout. Fiers et lucides. Dire d’abord ce qu’est l’Europe. C’est un succès historique : la réconciliation d’un continent dévasté, dans un projet inédit de paix, de prospérité et de liberté. Ne l’oublions jamais. Et ce projet continue à nous protéger aujourd’hui : quel pays peut agir seul face aux stratégies agressives de grandes puissances ? Qui peut prétendre être souverain, seul, face aux géants du numérique ? » (Emmanuel Macron, Lettre aux citoyens européens, le 4 mars 2019).J’ai... [Lire la suite]
jeudi 16 mai 2019

Européennes 2019 (2) : enfin, la campagne commence !

« Même beauté, tant soit exquise,Rassasie et soûle à la fin.Il me faut d’un et d’autre pain :Diversité, c’est ma devise. »(Jean de La Fontaine, 1674).Avec 34 listes déposées et validées en France pour les élections européennes du 26 mai 2019, on ne pourra pas dire que la devise de La Fontaine n’est pas appliquée. Cela tombe bien, c’est aussi la devise de l’Union Européenne : "Uni dans la diversité". je ne sais pas trop si l’unité est là (elle l’est parfois, souvent lors des drames nationaux, militaires ou autres),... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:36:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 17 février 2018

Européennes 2019 : le retour enfin aux listes nationales (2/2)

« Cette consultation, eu égard aux compétences du Parlement Européen, n’a pas pour objet de dégager une majorité de gouvernement. Dans ces conditions, le législateur a estimé souhaitable de faire en sorte que toutes les sensibilités politiques puissent être représentées au Parlement de Strasbourg. Le choix de la représentation proportionnelle répond à un tel objectif, auquel un seul correctif a été apporté : l’exclusion de la répartition des sièges des listes n’ayant pas obtenu au moins 5% des suffrages exprimés évite un... [Lire la suite]
vendredi 16 février 2018

Européennes 2019 : le retour enfin aux listes nationales (1/2)

« Cette consultation, eu égard aux compétences du Parlement Européen, n’a pas pour objet de dégager une majorité de gouvernement. Dans ces conditions, le législateur a estimé souhaitable de faire en sorte que toutes les sensibilités politiques puissent être représentées au Parlement de Strasbourg. Le choix de la représentation proportionnelle répond à un tel objectif, auquel un seul correctif a été apporté : l’exclusion de la répartition des sièges des listes n’ayant pas obtenu au moins 5% des suffrages exprimés évite un... [Lire la suite]