vendredi 2 juin 2017

Manuel Valls : les cinq raisons d’un échec

« Ceux qui ne partagent pas les mêmes idées, ceux qui sont en désaccord sur l’Europe, sur l’économie, sur l’entreprise, sur les questions de sécurité ou de laïcité peuvent-ils encore être dans la même famille politique ? Personnellement, je ne le crois pas, donc doit venir le temps enfin de la clarification. » ("Le Figaro", le 24 avril 2017).Un sondage Ifop-Fiducial publié par le "Journal du dimanche" le 28 mai 2017 laisserait entendre que la réélection de Manuel Valls dans la première circonscription de l’Essonne... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:53:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 26 mai 2017

François Baroin, Premier Ministre très très virtuel

« Les premières semaines de l’alternance seront décisives. Il ne pourra y avoir la moindre place pour l’improvisation. Avec une équipe resserrée, il faudra engager un programme de réformes exigeant dès l’été (…). Après François Hollande, nous ne pouvons plus nous permettre un quinquennat pour rien. Nous voulons en face du nouveau Président, une nouvelle majorité pour la France. » (Programme LR-UDI, 10 mai 2017).Le sénateur-maire de Troyes, président de l’Association des maires de France, François Baroin se retrouve depuis... [Lire la suite]
lundi 22 mai 2017

Marine Le Pen et la fièvre du dimanche soir

« Une gourgandine sans foi ni loi, sans doctrine, sans idéal. » (Jérôme Bourdon, directeur du "Rivarol", selon "Libération" du 19 novembre 2010).On a l’impression que la France revient de loin. Les étrangers le pensent peut-être plus que nous, les Français. La surmédiatisation de Marine Le Pen et des "idées" du Front national depuis cinq ans a laissé un goût de révolution nationale à la campagne présidentielle de 2017. La séquence est terminée et le monde médiatique respire à nouveau et semble repartir vers d’autres sujets... [Lire la suite]
dimanche 12 mars 2017

Législatives 1967 : la majorité à un siège près

« Le mois prochain, ce qui va être en jeu, c’est donc la Cinquième République. Or, nous voyons, après expériences et par comparaison avec les troubles qui l’ont précédée, et avec la grande confusion qui prétend lui succéder, nous voyons qu’elle est, par ses institutions, par son esprit, par son action, le régime qu’il faut à la France, pour assurer son progrès, son indépendance et sa paix. Nous voyons qu’à mesure qu’elle dure et qu’elle s’affermit, rassemblant un nombre grandissant de citoyens de toute tendance, les profondes... [Lire la suite]