jeudi 19 janvier 2017

Emmanuel Macron va-t-il dynamiter la présidentielle 2017 ? (1)

« Plus l’homme acquiert de la puissance, plus il devient vulnérable. Ce qu’il doit le plus redouter, c’est le moment où, la création entièrement jugulée, il fêtera son triomphe, apothéose fatale, victoire à laquelle il ne survivra pas. Le plus probable est qu’il disparaîtra avant d’avoir réalisé toutes ses ambitions. » (Cioran). La dynamite Macron, première partie.Depuis la fin de la "primaire de la droite et du centre" et l’abandon du Président François Hollande, la candidature de l’ancien ministre Emmanuel Macron (39 ans)... [Lire la suite]
mardi 17 janvier 2017

L’événement historique de 2017 : Xi Jinping à Davos

« La Chine est devenue la deuxième plus grande puissance économique du monde grâce à trente-huit années de réformes et d’ouverture. Un chemin droit mène à un avenir brillant. La Chine est arrivée à ce niveau parce que le peuple chinois, sous la direction du parti communiste chinois, a ouvert une voie de développement qui correspond aux conditions réelles de la Chine (…). La Chine a, ces dernières années, réussi à s’engager dans une voie de développement qui lui convient, en s’appuyant à la fois sur la sagesse de sa civilisation... [Lire la suite]
mercredi 11 janvier 2017

Jean-François Copé reconverti en clown inextinguible

« Nous avons gagné la bataille des idées et de la constance. » (7 décembre 2016).Il y a des individus qu’on croyait clowns et qui sont devenus des personnalités autoritaires et sans cœur (Kirk Douglas en avait touché quelques mots en septembre 2016). Et il y a aussi des personnalités politiques qui ont fait le chemin contraire : d’autoritaires, elles sont devenues… des clowns. Le meilleur exemple actuel, c’est Jean-François Copé.Depuis la campagne des petits pains au chocolat, en 2012, on savait que Jean-François Copé... [Lire la suite]
mardi 10 janvier 2017

Présidentielle 2017 : janvier, le tournant ?

« L’élection présidentielle est un moment formidable de rencontres avec les gens. En fait, c’est le seul moment en politique où l’on vous écoute vraiment. C’est le moment où des millions de gens viennent dans le secret de l’isoloir, ayant réfléchi en conscience et interrogé leurs idées et attentes, peut-être même le côté affectif de ce qu’ils sont, mettre votre nom dans une urne. (…) C’est un moment de rencontre extraordinaire avec la France, quelque chose de profondément passionnant. » (François Bayrou, LCI le 3 janvier... [Lire la suite]
mercredi 4 janvier 2017

François Fillon, gaulliste et chrétien assumé

« La solidarité n’est pas une attitude facultative, ce n’est pas une charité collective, c’est une valeur sociale. Et elle exige de nous sa place dans la cité. » (Pape François, le 25 mai 2013).Après quelques semaines de silence médiatique, à la suite de sa grande victoire à la primaire de la droite et du centre le 27 novembre 2016, François Fillon a fait son retour dans le débat public le même jour que la présentation des programmes de deux candidats à la primaire socialiste, Manuel Valls et Vincent Peillon. Avant de se... [Lire la suite]
dimanche 1 janvier 2017

2017 : le pire n’est jamais certain !

« Je ne perds pas mes nerfs. Je ne participe pas au concours Lépine des solutions les plus stupides et les plus imbéciles, censées lutter contre le terrorisme. (…) Non, l’État de droit n’est pas un obstacle à la lutte contre le terrorisme, c’est au contraire la meilleure arme contre les totalitaires qui en veulent à nos libertés. »L’année 2017 sera une année charnière. C’est toujours difficile de l’appréhender à l’avance mais cette année, c’est à peu près sûr : il y aura un nouveau Président des États-Unis,... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:31:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 17 décembre 2016

Vincent Peillon le dilettante, candidat hors sol

« Vincent Peillon, c’est une espèce de bouffonnerie permanente sur la morale. Vous savez comment Hollande, qui parfois peut être encore plus cruel qu’avec moi, le surnomme, et tout le monde le surnomme ? Le serpent. » (Éric Besson, sur France 5 le 9 mai 2011).Il avait disparu de la vie politique nationale le 31 mars 2014 avec le désastre des municipales laissant un Parti socialiste en ruines et achevant le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Au lieu d’assumer sa politique ministérielle, il avait quitté le navire bien... [Lire la suite]
jeudi 15 décembre 2016

Angela Merkel, l’honneur de l’Europe de la solidarité

« Personne, pas même quelqu’un muni d’une grande expérience, ne peut seul améliorer les choses en Allemagne, en Europe, dans le monde, et certainement pas le Chancelier de l’Allemagne. » (Essen, 6 décembre 2016).Incontestablement, s’il fallait ne garder qu’une seule forte personnalité parmi les dirigeants du monde depuis le début du XXIe siècle, on hésiterait seulement entre Vladimir Poutine, "chef" de la Russie ("chef" puisque depuis le 31 décembre 1999, il a été alternativement Président et Premier Ministre de la... [Lire la suite]
mardi 13 décembre 2016

Rama Yade, la fée qui brûle tout ce qu’elle touche

« Siège de l’UMP. Je viens proposer à Xavier Bertrand de travailler sur le déclassement pour le compte de l’UMP. Occasion de leur montrer que je sais jouer collectif. Et apporter encore plus à l’UMP. Pas de bol : il me suggère de réfléchir sur la jeunesse. Pourquoi moi ? Réponse : "Personne ne veut travailler dessus. Et personne à l’UMP ne sait parler aux jeunes". Rama est à nouveau priée de prendre les coups sur les sujets dont personne ne veut à droite ! Du coup, j’anticipe les problèmes, l’isolement dans... [Lire la suite]
jeudi 8 décembre 2016

Emmanuel Macron, ramasse-miettes du système politique français

« J’appelle les fainéants, les crasseux, les drogués, les alcooliques, les pédés, les femmes, les parasites, les jeunes, les vieux, les artistes, les taulards, les gouines, les apprentis, les Noirs, les piétons, les Arabes, les Français, les chevelus, les fous, les travestis, les anciens communistes, les abstentionnistes convaincus, tous ceux qui ne comptent pas pour les hommes politiques à voter pour moi, à s’inscrire dans leur mairie et à colporter la nouvelle. » (Coluche, le 30 octobre 1980 à Paris).Je reviens sur la... [Lire la suite]