vendredi 3 novembre 2017

Goscinny, le seigneur des bulles

« Bien sûr, ma fugace apparition sur le petit écran a fait monter la vente de mon livre, et je ne puis dissimuler le mince plaisir subtil que j’ai éprouvé le lendemain quand une vendeuse m’a reconnu dans le magasin, d’où je suis sorti avec huit paires de gants. (…) J’ai (…) pensé qu’il y avait un style de l’interview à la télévision, qui valait la peine d’être étudié scientifiquement. Et avec courtoisie. Car je vous assure que ce n’est pas drôle, quand on se trouve devant l’œil cruel de la caméra, d’imaginer tous les sagouins en... [Lire la suite]
mardi 13 juin 2017

Petite anthologie des gags de Lagaffe (1) : un amour de requin

« Pourquoi fait-on des dessins affreux ? Je crois que c’est surtout pour le plaisir simple et bête de faire des grimaces… En cherchant un peu plus loin, on trouverait peut-être que c’est pour transformer en gag la crainte du vieillissement, de la maladie, du cercueil ! » (André Franquin).Il y a soixante ans, le 13 juin 1957, est paru le 1000e numéro du "Journal de Spirou". C’était alors l’occasion de publier le premier gag d’un célèbre employé de bureau, Gaston Lagaffe, venu travailler aux éditions Dupuis on n’a... [Lire la suite]
mardi 28 février 2017

Gaston Lagaffe, le jeune de soixante ans

« Pourquoi fait-on des dessins affreux ? Je crois que c’est surtout pour le plaisir simple et bête de faire des grimaces… En cherchant un peu plus loin, on trouverait peut-être que c’est pour transformer en gag la crainte du vieillissement, de la maladie, du cercueil ! S’il n’est pas ce remède, le dessin d’horreur est un dévergondage, ce qui n’est pas une raison pour que je m’en abstienne. » (André Franquin).Dans le numéro 985 du "Journal de Spirou" sorti le 28 février 1957, un curieux personnage a fait son... [Lire la suite]
mardi 20 décembre 2016

Le marché de Noël à Berlin...

« Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.Quand ils sont venus chercher les Juifs,Je n’ai pas protesté, je n’étais pas juif.Quand ils sont venus chercher les catholiques,Je n’ai pas protesté, je n’étais pas catholique.Puis ils sont venus me chercher,Et il ne restait personne pour protester. »(Martin Nielmöller, pasteur et théologien allemand déporté à Dachau)Nouvelle journée de désolation ce lundi 19 décembre 2016. J’écris "nouvelle" car, hélas, il n’y a pas une semaine... [Lire la suite]
samedi 30 juillet 2016

Polarisations communautaires

« Quand ils sont venus chercher les communistes,Je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.Quand ils sont venus chercher les Juifs,Je n’ai pas protesté, je n’étais pas juif.Quand ils sont venus chercher les catholiques,Je n’ai pas protesté, je n’étais pas catholique.Puis ils sont venus me chercher,Et il ne restait personne pour protester. »(Martin Nielmöller, pasteur et théologien allemand déporté à Dachau)Le nouvel attentat... [Lire la suite]
samedi 23 juillet 2016

Amalgame over

Un nouvel attentat a eu lieu au centre commercial Olympia à Munich ce 22 juillet 2016 qui a tué au moins 9 personnes…Munich, ville industrielle et touristique majeure de l’Allemagne, gare d’arrivée des réfugiés syriens, capitale de la Bavière très catholique, ville du putsch raté de Hitler le 8 novembre 1923, ville du premier camp d’extermination (Dachau) ouvert dès le 20 mars 1933, ville des accords du même nom le 30 septembre 1938 établissant la lâcheté des démocraties face à Hitler, et ville des jeux olympiques au cours desquelles... [Lire la suite]
vendredi 15 juillet 2016

Nice dans l’indicible douleur

« Il n’y a pas de honte à être heureux. Mais aujourd’hui l’imbécile est roi, et j’appelle imbécile celui qui a peur de jouir. » (Albert Camus, "Noces", 1958).Étrange coïncidence : le 7 janvier 2015, je me trouvais à Nice lorsque j’ai appris l’attentat contre "Charlie Hebdo". Nice est devenue une ville meurtrie depuis ce jeudi 14 juillet 2016. Dans la soirée, au moment où la foule de touristes se retrouve sur Promenade des Anglais pour le feu d’artifice, un camion massacre des dizaines de personnes. Au moins 84... [Lire la suite]
mardi 14 juin 2016

Orlando, Magnanville, comme ailleurs : l’humain, espèce menacée

« Il y a obligation envers tout être humain, du seul fait qu’il est un être humain, sans qu’aucune autre condition ait à intervenir, et quand bien même lui n’en reconnaîtrait aucune. Cette obligation ne repose sur aucune situation de fait (…), sur aucune convention (…). Seul est éternel le devoir envers l’être humain comme tel. Cette obligation est inconditionnée (…). Cette obligation (…) est reconnue par tous dans tous les cas particuliers où elle n’est pas combattue par les intérêts ou les passions. C’est relativement à elle... [Lire la suite]
lundi 28 mars 2016

Après Bruxelles, l’angoisse

« La solidarité n’existe pas : n’existe qu’une coalition d’égoïsmes. Chacun reste avec les autres pour se sauver soi-même. » (Francesco Alberoni).Les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016 qui ont tué au moins 35 personnes (bilan du 28 mars 2016) et qui en ont blessé plusieurs centaines rappellent avec horreur que les alertes ne sont jamais à prendre à la légère. Les opérations antiterroristes du 24 mars 2016 à Argenteuil montrent qu’il existe à l’évidence en France et en Belgique des foyers particulièrement... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:58:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,