mardi 9 mai 2017

Qui sera nommé à Matignon le 15 mai 2017 et le 19 juin 2017 ?

« Nous vivons en permanence dans l’illusion présidentialiste. Dès lors que les projecteurs sont braqués par le système médiatique sur des candidats à l’élection présidentielle, s’installe le sentiment que le Président de la République est un être tout puissant, omnipotent, pourvu de tous les pouvoirs. Or, cela est totalement faux. Le chef de l’État a relativement peu de pouvoirs propres en temps ordinaire. Son seul véritable pouvoir qu’il exerce seul en son nom est celui de dissoudre l’Assemblée Nationale. Il ne peut organiser un... [Lire la suite]
lundi 24 avril 2017

Macron vs Le Pen : rien n’est joué !

« Au soir du premier tour de l’élection présidentielle, il ne saurait y avoir une minute d’hésitation. Arrivé en tête, un candidat inédit dans notre histoire contemporaine fait face à une vague populiste qui n’a de cesse de grandir. Pour défendre la République et faire barrage à Marine Le Pen, comme avant à Jean-Marie Le Pen, je fais le choix de voter pour Emmanuel Macron (…). Pendant la campagne de l’entre-deux tours, [je défendrai ma] vision de la France. La France qui aime l’Europe, convaincu qu’en sortir et abandonner l’euro... [Lire la suite]
vendredi 21 avril 2017

Qui sera nommé à Matignon le 15 mai 2017 ?

« Nous vivons en permanence dans l’illusion présidentialiste. Dès lors que les projecteurs sont braqués par le système médiatique sur des candidats à l’élection présidentielle, s’installe le sentiment que le Président de la République est un être tout puissant, omnipotent, pourvu de tous les pouvoirs. Or, cela est totalement faux. Le chef de l’État a relativement peu de pouvoirs propres en temps ordinaire. Son seul véritable pouvoir qu’il exerce seul en son nom est celui de dissoudre l’Assemblée Nationale. Il ne peut organiser un... [Lire la suite]
mercredi 19 avril 2017

Pourquoi il faut défendre la Ve République

« Ne touchons que d’une main tremblante à des institutions qui sont le socle de la République ! » (Pierre Mazeaud, alors Président du Conseil Constitutionnel, le 3 janvier 2006).Chaque campagne présidentielle est l’occasion de taper sur les institutions. Tous les maux leur sont imputés : la faible qualité du débat politique, la désaffection du "système" (qui se traduirait par une "double 21 avril"), l’absence de transparence et de démocratie, etc.Ce mouvement n’est pas nouveau puisque dès la fin des années 1990,... [Lire la suite]
mardi 18 avril 2017

Fillon ou Macron, pour redresser l'économie ?

« Nous avons toujours été aux rendez-vous de l’histoire (…). Nous sommes le pays des prix Nobel et des médailles Field, le pays des satellites et de la chirurgie cardiaque (…). Le monde nous connaît par la puissance de notre esprit, la grandeur de nos réalisations, une littérature incomparable. Nous avons triomphé des guerres, des défaites, des occupations. Nous sommes toujours là, toujours debout (…), et parmi les cinq premières nations du monde depuis plus de mille ans. Et l’on voudrait nous faire croire que notre place est au... [Lire la suite]
lundi 17 avril 2017

L’autorité et la liberté

« Aucune intimidation ne fera plier notre volonté alors que depuis plus de deux mois, le plus incroyable système de dénigrement mis en place sous la Ve République tourne à plein rendement. En dépit de la situation économique, en dépit de la montée des périls extérieurs et alors même que des attentats continuent de se perpétuer sur notre territoire. » (François Fillon, le 27 mars 2017 à Nantes).La campagne présidentielle n’en finit pas de surfer sur le creux des vagues sans s’attarder au fond des choses, à savoir :... [Lire la suite]
jeudi 6 avril 2017

Débat à onze : entre confusion et spectacle ? (2)

« Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable, en tout cas, plus rationnel et plus démocratique. » (Guy Debord, "La Société du spectacle"). Débat à onze : seconde partie.Le mardi 4 avril 2017 a eu lieu sur BFM-TV et CNews le débat sans précédent faisant intervenir les onze candidats du premier tour de l’élection présidentielle. Ce sera le... [Lire la suite]
mercredi 5 avril 2017

Débat à onze : entre confusion et spectacle ? (1)

« Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable, en tout cas, plus rationnel et plus démocratique. » (Guy Debord, "La Société du spectacle"). Débat à onze : première partie.Faire débattre onze candidats à l’élection présidentielle en distribuant le même temps de parole n’était pas facile. Et c’était une première historique. Ce mardi 4 avril... [Lire la suite]
mardi 4 avril 2017

Présidentielle 2017 : l’unique débat à cinq (2)

« Des pudeurs de gazelles, dit tout d’un coup Mélenchon. Et cela résume ces trois heures d’évitement, où chacun des Cinq aura couru dans son couloir. Surtout, ne pas se frotter aux autres davantage que nécessaire pour faire croire à un match. (…) Chacun aura fait entendre sa note personnelle, bien connue désormais, comme si chacun se contentait finalement, chacun pour ses raisons, du destin que lui assignent aujourd’hui les sondages (…). Sauf que les prophètes ont la main qui tremble, ces temps-ci, et que la seule chose qui est... [Lire la suite]
vendredi 31 mars 2017

Manuel Valls, le vaccin anti-Macrobe ?

« Sans se renier… il faut en finir avec les dogmes. » (30 mars 2017).Après plusieurs semaines de silence, l’ancien Premier Ministre Manuel Valls a finalement lâché le morceau : il votera pour Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle. Il l’a annoncé le matin du mercredi 29 mars 2017 sur BFM-TV après avoir réuni la veille ses troupes. Cette décision est un nouveau rebondissement dans une campagne présidentielle particulièrement inattendue.Prenons les choses dans l’ordre.D’abord, son engagement :... [Lire la suite]