dimanche 24 mars 2019

Les dynamiques paysages de Chu Teh-Chun : laisser jaillir l’émotion intérieure

« Je suis venu à Paris au printemps 1955 pour y trouver la réponse à une aspiration profonde. Je devais y découvrir ma propre voie grâce à la connaissance directe et à la pratique assidue de la peinture occidentale. » (Chu Teh-Chun, le 3 février 1999 à Paris).Le peintre "franco-chinois" Chu Teh-Chun est mort à Paris il y a cinq ans, le 25 mars 2014, à l’âge de 93 ans. Il est considéré comme l’un des grands peintres du paysagisme abstrait, au même titre qu’un de ses contemporains, Zao Wou-Ki, né le 1er février 1920 à Pékin et... [Lire la suite]