mardi 16 janvier 2018

Notre-Dame-des-Landes, symbole de la mauvaise gouvernance

« La Shadokkaravelle fendait l’espace sous le commandement de principe du Marin Shadok qui, comme à l’ordinaire, était le plus souvent… "sous influence". Si bien que personne en fait ne regardait où l’on allait. Mais il disait que dans la Marine, c’était l’usage, et qu’il est beaucoup plus intéressant de regarder où l’on ne va pas pour la bonne raison que, là où l’on va, il sera toujours temps d’y regarder quand on y sera ; et que, de toute façon, ça ne sera jamais en fin de compte que de l’eau. Il n’empêche qu’il fallait... [Lire la suite]
mardi 9 janvier 2018

Sécurité routière : sauver des vies avant tout !

« Je sais que si nous annonçons cette mesure, je serai critiqué. Mais je sais qu’elle va sauver des vies, et je veux sauver des vies. Je comprends les arguments, et même la mauvaise humeur, mais je ne le fais pas pour augmenter les recettes de l’État, d’ailleurs, nous annoncerons des choses à ce sujet. Et si pour sauver des vies, il faut être impopulaire, j’accepte de l’être. » (Édouard Philippe, "Journal du dimanche" du 7 janvier 2018).La sécurité routière, en France, est un sujet très sensible et très passionnel.... [Lire la suite]
mercredi 22 novembre 2017

Territoires : Emmanuel Macron et le pari de Levinas

« Nous sommes dans un pays qui s’est construit par la norme, par la langue, par l’État, par l’impôt, il faut bien le dire aussi, par son administration, et dont les grands vecteurs en quelques sortes d’homogénéité ont été imposés d’en haut. Or, notre pays est fait de géographies multiples, nous restons éminemment un pays de terroirs et de géographes, et dans une mondialisation qui tend à tout homogénéiser, l’attachement de nos concitoyens à leur quotidien, à la réalité de leur territoire est encore plus grand chaque jour. »... [Lire la suite]
samedi 18 novembre 2017

La République En Marche, un parti de l'ancien monde ?

« Nous savons que la recomposition de la vie politique que nous avons amorcée devra encore triompher de l’abstention électorale et de la montée des populismes. Face à l’ampleur de ces défis, nous reconnaissons que notre responsabilité est immense. » (Nouvelle "Charte des valeurs" de LREM, 16 novembre 2017).Ce samedi 18 novembre 2017 à Lyon, le parti du Président Emmanuel Macron, La République En Marche (LREM) est en congrès. Le Secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, le... [Lire la suite]
samedi 11 novembre 2017

Les Républicains en pleine introspection

« Si vous n’avez que les idées, vous risquez d’être prof. Si vous n’avez que l’incarnation, vous risquez d’être petit chef. Comment rassembler les deux ? Il faut une part de grâce. » (Mathieu Bock-Côté, sociologue participant à l’atelier du 11 octobre 2017).L’un des partis "traditionnels" en pleine déconfiture, c’est "Les Républicains" (LR). Double échec électoral au printemps (présidentielle et législatives), un désastre électoral sans précédent avec l’absence de candidat au second tour de l’élection présidentielle.... [Lire la suite]
samedi 4 novembre 2017

Les Républicains, parti des expulsions

« Ensemble, nous voulons que la France réussisse sa modernisation pour ne plus perdre de temps et adapter enfin notre pays à un monde en perpétuelle mutation. Nous espérons transcender durablement les vieux clivages politiques, moderniser l’action publique et retisser le lien de confiance indispensable entre le citoyen et l’élu, tant nous sommes persuadés qu’il est crucial de régénérer notre vie démocratique. » (Déclaration constitutive du groupe Les Constructifs à l’Assemblée Nationale du 27 juin 2017).Luc Chatel, l’ancien... [Lire la suite]
samedi 30 septembre 2017

Édouard Philippe, le sympathique passe-muraille

« Édouard Philippe, dont on suggérait qu’il pourrait être réduit en miettes par l’orateur impétueux de la France insoumise, a réussi son examen de passage médiatique. Un peu techno, un peu réservé, mais aussi ferme pour empêcher Léa Salamé de l’interrompre tous les trois mots, qu’habilement dialectique dans des réparties teintées d’un humour discret, il a installé un personnage de Premier Ministre sûr de lui et pacificateur. » (Laurent Joffrin, "Libération", le 29 septembre 2017).À bientôt 47 ans (dans quelques semaines), le... [Lire la suite]
mardi 25 juillet 2017

Emmanuel Macron aux armées : silence, c’est moi le chef !

« Le général de Villiers a exprimé (…) un désaccord. Il en a, bien sûr, parfaitement le droit. Il a parfaitement le droit d’exprimer un désaccord avec le chef des armées. Mais, comme un militaire, avec honneur, il ne peut pas contester le choix fait par son chef. Il a donc tiré les conséquences du désaccord qu’il avait lui-même exprimé. (…) Dans cette histoire, chacun est dans son rôle : le chef d’état-major des armées, qui exprime son avis et en tire les conséquences, et le Président de la République, qui est l’autorité en... [Lire la suite]
mercredi 5 juillet 2017

La France conquérante d’Édouard Philippe

« La France (…) ne résout pas ses problèmes. En découle un sentiment mortifère où se mêlent désarroi, découragement, désenchantement et colère. Nous connaissons ce sentiment. Nous le ressentons parfois nous-mêmes et connaissons sa puissance. Nos compatriotes l’ont exprimé, et fortement, lors de l’élection présidentielle, par un réflexe d’abstention ou un vote d’exaspération. Il faut comprendre ces angoisses. Il faut entendre cette colère. Mais nos compatriotes ont aussi exprimé un espoir formidable en portant Emmanuel Macron à la... [Lire la suite]
mardi 4 juillet 2017

Versailles à l’heure de la République Macron

« Redonner sa place à l’intelligence française, c’est faire de notre pays le centre d’un nouveau projet humaniste pour le monde, le lieu où l’on concevra, créera une société qui retrouve ses équilibres : la production et la distribution plutôt que l’accumulation par quelques-uns, l’alimentation saine et durable, la finance équitable, le numérique au service de l’homme, la fin de l’exploitation des énergies fossiles et la réduction des émissions de polluants. Et nous le ferons non pas parce que c’est à la mode ou pour faire... [Lire la suite]