samedi 6 novembre 2021

Abus sexuels : l’Église reconnaît sa responsabilité institutionnelle

« Je suis retourné dans ma tente pour me coucher en me disant que cela était peut-être normal (…). Le week-end a fini, je suis rentré ne disant rien à mes parents, puis j’ai pris une douche. Dans mon cerveau, j’avais l’impression que des cadenas s’étaient verrouillés, me disant que cela était peut-être normal. » (témoignage d’une victime, rapport Sauvé, 5 octobre 2021).Les évêques de France sont réunis en assemblée plénière du 2 au 8 novembre 2021 à Lourdes. C’est la seconde fois qu’ils se réunissent en 2021, selon le... [Lire la suite]
vendredi 5 novembre 2021

Legs et indécence

« Ça continue toute sa vie en fait, c’est comme Tchernobyl, on met ça sous un sarcophage, mais cela continue. » (témoignage d’une victime, rapport Sauvé, 5 octobre 2021).Je ne sais pas si c’est la proximité de la Toussaint, mais depuis quelques semaines est diffusé à la télévision un spot publicitaire assez court et succinct. L’ambiance est première communion, la musique va bien avec l’image d’une flamme qui est transmise de bougie à bougie. Le style est un peu image de première communion. Cette publicité m’indigne et me... [Lire la suite]
vendredi 8 octobre 2021

Secret de la confession et lois de la République

« Le secret de confession s’impose à nous (…) et en ce sens-là, il est plus fort que les lois de la République. » (Mgr Éric de Moulins-Beaufort, le 6 octobre 2021 sur France Info).Quelle maladresse ! Mgr Éric de Moulins-Beaufot, archevêque de Reims depuis le 28 octobre 2018 et président de la Conférence des évêques de France (CEF) depuis le 3 avril 2019, c’est-à-dire le premier représentant de l’Église de France, de ce qu’elle pense, de ce qu’elle a à dire, a visiblement commis une gaffe monumentale lors de son... [Lire la suite]
mercredi 6 octobre 2021

La gaffe de Mgr Éric de Moulins-Beaufort

« Le secret de confession s’impose à nous (…) et en ce sens-là, il est plus fort que les lois de la République. » (Mgr Éric de Moulins-Beaufort, le 6 octobre 2021 sur France Info).Quelle maladresse ! Mgr Éric de Moulins-Beaufot, archevêque de Reims depuis le 28 octobre 2018 et président de la Conférence des évêques de France (CEF) depuis le 3 avril 2019, c’est-à-dire le premier représentant de l’Église de France, de ce qu’elle pense, de ce qu’elle a à dire, a visiblement commis une gaffe monumentale lors de son... [Lire la suite]
mardi 5 octobre 2021

Abus sexuels dans l’Église : honte, effroi et pardon !

« Mon désir en ce jour est de vous demander pardon, pardon à chacune et à chacun. (…) [La voix des victimes] nous bouleverse, leur nombre nous accable. » (Mgr Éric de Moulins-Beaufort, le 5 octobre 2021).330 000 enfants victimes de prédateurs sexuels religieux en France depuis 1950 ! Le moment était attendu et regarder lucidement la vérité est toujours une épreuve très difficile : l’ancien Vice-Président du Conseil d’État Jean-Marc Sauvé a remis dans la matinée de ce mardi 5 octobre 2021 à Mgr Éric de... [Lire la suite]
jeudi 30 janvier 2020

Mgr Barbarin : le vent du boulet

« Je voudrais ici réaffirmer clairement : si dans l’Église, on détecte même un seul cas d’abus, qui représente déjà en soi une horreur, un tel cas sera affronté avec la plus grande gravité. Frères et sœurs, dans la colère légitime des personnes, l’Église voit un reflet de la colère de Dieu, trahi et frappé par ces consacrés malhonnêtes. L’écho du cri silencieux des petits, qui, au lieu de trouver en eux une paternité et des guides spirituels, ont trouvé des bourreaux, fera trembler les cœurs anesthésiés par l’hypocrisie et... [Lire la suite]
mardi 12 novembre 2019

Pédophilie dans l’Église catholique : la décision lourde de Lourdes

« Dans le bouleversement de la conversion, nous devons commencer par nous-mêmes. Nous le faisons grâce aux personnes victimes. Ce qu’elles ont révélé des actes que s’étaient permis ou que se permettaient certains prêtres a mis à jour, selon la formule d’un évêque, "une infection qui anémiait secrètement le corps de l’Église". La parole des personnes victimes nous a fait découvrir une face sombre de la vie ecclésiale dont nous n’avions pas idée, mais cette ignorance ne suffit pas à tout excuser. (…) Ces personnes [victimes] nous... [Lire la suite]