mardi 22 janvier 2019

Alexandre Benalla dans les traces de Jérôme Cahuzac ?

« Parlez donc peu. Le silence est une arme, la plus efficace de toutes. C’est la lumière bleue du verbe. » (Léon-Paul Fargue, 1952).Et voici que l’affaire Benalla revient dans l’actualité, au plus mauvais moment pour le pouvoir, lui qui semble avoir réussi à contenir la crise des gilets jaunes grâce au lancement du grand débat national. À l’évidence, cette affaire va plomber le quinquennat du Président Emmanuel Macron aussi sûrement voire plus sûrement que l’affaire Cahuzac n’avait plombé celui de son prédécesseur François... [Lire la suite]
jeudi 29 novembre 2018

Jacques Chirac a 86 ans : comment va-t-il ?

« D’une manière différente, mais avec un enthousiasme intact et la même passion d’agir pour vous, je continuerai à mener les combats qui sont les nôtres, les combats de toute ma vie, pour la justice, pour le progrès, pour la paix, pour la grandeur de la France. » (Allocution télévisée du 11 mars 2007, Paris).Ce jeudi 29 novembre 2018, l’ancien Président de la République Jacques Chirac fête son 86e anniversaire. C’est l’occasion de lui adresser les meilleurs vœux de santé et de longue vie, aussi belle que possible. "Fête" est... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 22 septembre 2018

Alexandre Benalla versus Sénat : 1 partout

« J’ai servi les institutions de mon pays depuis l’âge de 18 ans (…). J’ai un profond respect pour le Sénat et pour les sénateurs. » (Alexandre Benalla, le 19 septembre 2018 au Sénat).Fin de l’escalade dans les tensions entre un ancien membre du cabinet présidentiel et la Haute Assemblée. L’ancien chargé de mission à l’Élysée Alexandre Benalla a été auditionné par la commission des lois du Sénat érigée en commission d’enquête présidée par Philippe Bas le mercredi 19 septembre 2018 à 8 heures 30. L’audituon s’est achevée à 11... [Lire la suite]
mardi 31 juillet 2018

Patrick Strzoda et le code du travail à la sauce Benalla

« La vérité habite un puits, mais sans les porteurs d’eau, elle y resterait. » (Eugène Labiche, 1852).Décidément, Patrick Strzoda n’a pas eu de chance. Il est un peu comme ce commissaire de police à quelques mois de la retraite qui ne veut surtout pas se retrouver en charge d’un meurtre mystérieux. Pas de vague. Pour lui, c’est fichu ! Le 5 juillet 2018, à l’âge de 66 ans, ce haut fonctionnaire au service de l’État avait fait prévaloir ses droits à la retraite pour le 6 octobre 2018. Pas de chance, le 18 juillet 2018 au... [Lire la suite]
dimanche 22 juillet 2018

Exemplaire et inaltérable, la République ?

C’est le dixième anniversaire de la dernière révision constitutionnelle du 23 juillet 2008. Aujourd’hui, l’exécutif cherche à bouleverser les institutions : « Qui change aisément est faible ou veut tromper. » (Voltaire, 1732).À cause de l’affaire d’État qu’est le Benallagate, le gouvernement vient de suspendre la discussion dans l’Hémicycle du projet de loi constitutionnelle ce dimanche 22 juillet 2018 en fin de matinée. Les circonstances ne permettaient plus la poursuite des débats dans des conditions de sérénité... [Lire la suite]
vendredi 29 décembre 2017

Emmanuel Macron, le Président des Lumières ? (2/2)

« Au fond, notre pays (…) aime la finance magique. Il aime cette finance où on peut baisser les impôts sans que jamais la dépense publique, quant à elle, ne baisse. Il veut que l’économie soit toujours le problème de l’autre, mais à la fin, nous nous  y retrouvons et ma fonction m’oblige à une chose, la cohérence, à la responsabilité devant tous les Français et à la responsabilité devant tous nos partenaires devant des engagements que nous avons librement consentis. Quelle crédibilité aurait la France si elle ne tenait pas... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 19 décembre 2017

Emmanuel Macron, le Président des Lumières ? (1/2)

« Au fond, notre pays (…) aime la finance magique. Il aime cette finance où on peut baisser les impôts sans que jamais la dépense publique, quant à elle, ne baisse. Il veut que l’économie soit toujours le problème de l’autre, mais à la fin, nous nous  y retrouvons et ma fonction m’oblige à une chose, la cohérence, à la responsabilité devant tous les Français et à la responsabilité devant tous nos partenaires devant des engagements que nous avons librement consentis. Quelle crédibilité aurait la France si elle ne tenait pas... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 18 août 2017

Jérôme Monod, l’ombre de Jacques Chirac

« La politique m’a pris sans que je la cherche. »L’ancien proche du Président Jacques Chirac et haut fonctionnaire Jérôme Monod est mort il y a un an, le 18 août 2016, pas loin de ses 86 ans (né le 7 septembre 1930). Sans avoir vraiment été un acteur de la vie politique sauf pendant trois ans, il a été l’éminence grise de l’un de ceux qui ont dominé la vie politique de la Ve République, et à ce titre, un témoin privilégié des praticiens de la politique.Jérôme Monod faisait partie d’une grande et ancienne famille protestante.... [Lire la suite]
jeudi 29 juin 2017

Portrait officiel du maître des horloges

Exercice récurrent des nouveaux Présidents de la République…Il a fallu attendre quarante-six jours avant de connaître le portrait officiel du nouveau Président de la République Emmanuel Macron qui l’a publié ce jeudi 29 juin 2017 à 12 heures 38 sur son compte Twitter. Pour mémoire, Nicolas Sarkozy l’avait rendu public le 23 mai 2007 et François Hollande le 4 juin 2012.Le portrait officiel du Président de la République est une représentation à la fois de la personne, mais aussi de la fonction présidentielle. Il est affiché dans toutes... [Lire la suite]
dimanche 14 mai 2017

Le sacre d’Emmanuel Macron

« Le monde a besoin de ce que les Françaises et les Français lui ont toujours enseigné : l’audace de la liberté, l’exigence de l’égalité, la volonté de la fraternité. (…) Depuis des décennies, la France doute d’elle-même : elle se sent menacée dans sa culture, dans son modèle social, dans ses croyances profondes, elle doute de ce qui l’a faite. Voilà pourquoi mon mandat sera guidé par deux exigences. La première sera de rendre aux Français cette confiance en eux depuis trop longtemps affaiblie. (…) Tout ce qui concourt... [Lire la suite]