mardi 19 mars 2019

Gilets jaunes : le syndrome du Fouquet’s

« Il y a trois sortes d’hommes politiques : ceux qui troublent l’eau ; ceux qui pêchent en eau trouble ; et ceux, plus doués, qui troublent l’eau pour pêcher en eau trouble. » (Arthur Schnitzler, 1987 posthume).En feu. Le fameux restaurant où Nicolas Sarkozy avait passé sa soirée d’élection le 6 mai 2007 en bonne compagnie. Un symbole pour certains extrémistes de ce qu’ils haïssent le plus et qui, pourtant, n’est qu’un restaurant comme les autres, avec sa clientèle qui existe et qu’il sert, et qui fait vivre... [Lire la suite]
samedi 9 mars 2019

Jean-Pierre Chevènement, macronien ?

« Chers compatriotes, il existe un autre chemin que celui qu’on nous propose, une autre voie que celle où piétinent depuis des années une droite et une gauche aujourd’hui à bout de souffle. (…) La bipolarité a eu un sens, jadis, j’y étais, mais aujourd’hui elle n’en a plus. (…) Le pouvoir pour le pouvoir ! Là est le mal ! C’est par là que la démocratie dépérit ! Tout l’effort de tant d’hommes et de femmes sincères, dérivé, capté, détourné et trahi, par mille ruses, cabales, reptations, dissimulations, mensonges,... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:35:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 7 mars 2019

Violences conjugales : le massacre des femmes continue

« Aujourd’hui, en cette Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, je décrète le lancement de la grande cause du quinquennat. (…) Et je souhaite que la première de ces priorités soit la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Je serai personnellement attentif à ce que cette grande cause remplisse pleinement sa fonction, celle de faire de notre société une société plus égalitaire, plus juste. (…) Je relisais il y a quelques jours une lettre que Baudelaire écrivait à sa mère, une nuit... [Lire la suite]
mardi 5 mars 2019

Emmanuel Macron à la conquête des peuples européens : l’Europe comme la paix ne sont jamais acquises !

« Liberté, protection, progrès. Nous devons bâtir sur ces piliers une Renaissance européenne. Nous ne pouvons pas laisser les nationalistes sans solution exploiter la colère des peuples. Nous ne pouvons pas être les somnambules d’une Europe amollie. Nous ne pouvons pas rester dans la routine et l’incantation. L’humanisme européen est une exigence d’action. Et partout les citoyens demandent à participer au changement. » (Emmanuel Macron, Lettre aux citoyens européens du 4 mars 2019).C’est une initiative sans précédent dans... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 27 février 2019

L’année Pierre Soulages au Louvre

« Nous n’effacerons pas le mal de notre société, ni par la loi, ni par un discours, ni par un acte ; mais nous devons être, tous ensemble, les combattants de cet outrenoir, de ces lignes de force, de ce courage inlassable, de cette forme d’humanité et d’intelligence que nous devons donner, même au noir qu’il y a dans notre société, parce qu’il est là ; mais nous tiendrons, et à la fin, nous gagnerons. »Ces propos assez étonnants ont été tenus par le Président Emmanuel Macron, ils terminaient son discours lors du... [Lire la suite]
dimanche 24 février 2019

Affaire Benalla : un manque de sens politique ?

« Ma nature m’avertit, mon expérience m’a appris, qu’au sommet des affaires, on ne sauvegarde son temps et sa personne qu’en se tenant méthodiquement assez haut et assez loin. » (Charles De Gaulle, 1954).La commission d’enquête du Sénat sur l’affaire Benalla a rendu ses conclusions le mercredi 20 février 2019. On peut y lire le volumineux rapport (à télécharger ici) présenté au cours de la conférence de presse du président Philippe Bas et des deux rapporteurs Jean-Pierre Sueur et Muriel Jourda (à écouter ici).Sur le plan... [Lire la suite]
vendredi 22 février 2019

La lutte contre l’antisémitisme est l’affaire de TOUS !

« Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.Quand ils sont venus chercher les Juifs,Je n’ai pas protesté, je n’étais pas juif.Quand ils sont venus chercher les catholiques,Je n’ai pas protesté, je n’étais pas catholique.Puis ils sont venus me chercher,Et il ne restait personne pour protester. »(Martin Nielmöller, pasteur et théologien allemand déporté à Dachau)Des dizaines de milliers de Français ont manifesté le mardi 19 février 2019 Place de la République à Paris et dans... [Lire la suite]
jeudi 21 février 2019

Affaire Benalla : l’attaque frontale des sénateurs

« Et s’ils cherchent un responsable, dites-leur, dites-leur chaque jour, vous l’avez devant vous ! Le seul responsable de cette affaire, c’est moi et moi seul ! (…) Celui qui a fait confiance à Alexandre Benalla, c’est moi, le Président de la République. Celui qui a été au courant et qui a validé l’ordre, la sanction de mes subordonnés, c’est moi et personne d’autres ! (…) S’ils veulent un responsable, qu’ils viennent le chercher ! » (Emmanuel Macron, le 24 juillet 2018 à Paris).Fanfaronnade... [Lire la suite]
mercredi 20 février 2019

Benalla en prison : vers la fin de l’impunité ?

« Fondez une Société des honnêtes gens, tous les voleurs en seront. » (Alain, 1914).Personne ne se réjouira de la mise en détention d’une personne, surtout si elle n’est pas une criminelle. Mais il est probable que l'arrestation et la mise en détention provisoire de l’individu Alexandre Benalla le mardi 19 février 2019 dans la soirée, à la veille de la publication du rapport sénatorial sur l’affaire qui porte son nom, n’attristeront pas ceux qui pensent que l’ancien collaborateur de l’Élysée doit être traité de la même... [Lire la suite]
dimanche 17 février 2019

Alain Finkielkraut, l’antisémitisme et la bêtise

« C’est un groupe de gens politiquement difficilement situables, me semble-t-il, un mélange de gens des banlieues, de l’extrême gauche et peut-être aussi des soraliens. Cela m’étonnerait que ce soient des gilets jaunes d’origine car je suis un des seuls intellectuels à avoir soutenu le mouvement à ses débuts, en pointant qu’il y avait une grande incompréhension par rapport à cette France des méprisés. (…) J’ai été obligé de fuir de peur qu’ils me cassent la gueule et je pense que ça aurait pu mal tourner, mais je n’ai pas été... [Lire la suite]