mardi 11 décembre 2018

La hotte du Père MacroNoël

« Nous sommes à un moment historique pour notre pays : par le dialogue, le respect, l’engagement, nous réussirons. (…) Mon seul souci, c’est vous ; mon seul combat, c’est pour vous. Notre seule bataille, c’est pour la France. » (Emmanuel Macron, le 10 décembre 2018 au Palais de l’Élysée).Quatre jours après la Saint-Nicolas, il est sûr qu’il est plus commode d'enfiler le costume du Père Noël que celui du Père Fouettard. Attendue depuis près de deux semaines, l’allocution que le Président de la République Emmanuel... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 30 novembre 2018

La Révolution en deux ans

« 19h55. (…) Personne ne parle. Nos regards se croisent. Nos yeux s’évitent. L’air manque. Le Président relit son texte. [Nadia] retouche une dernière fois son maquillage. [Stéphane] réajuste sa cravate. [Virginie] vérifie que tout est en place pour la retransmission en direct. L’aide de camp attend. 19h56. Je chuchote à l’aide de camp : "Tu entres juste avant le Président. Tu déposes le texte sur le pupitre. Tu seras filmé, mais, à mon avis, non retransmis en direct". 19h57. Je demande à Virginie : "Tout est... [Lire la suite]
vendredi 23 novembre 2018

Tourgueniev, toujours d’actualité ?

« En fait, Roudine nous échappe, sympathique au début, puis antipathique, puis pitoyable. Qui est-il réellement ? Est-ce un menteur ? Un imposteur ? (…) Il est capable de bonté, de dévouement, de beaucoup de bassesses aussi. Il nous ressemble au fond, cet étranger, ni bon ni mauvais, délicat, indécis, complexe. À travers sa vie, c’est la vie réelle qui se découvre à nous, pauvre, triste, profonde. »Ces quelques lignes sont extraites d’une quatrième page de couverture de l’édition française du roman "Dimitri... [Lire la suite]
mardi 20 novembre 2018

Grandeur et décadence de Carlos Ghosn

« À ta place, ce cul, je voudrais l’installer sur un trône. Tu pourrais augmenter indéfiniment tes richesses, manger fort souvent de l’andouille et rouler carrosse par les rues. » (Alfred Jarry, "Ubu roi", 1896).L’une de ses dernières apparitions publiques à la télévision française fut en compagnie du Président de la République française Emmanuel Macron le 8 novembre 2018 à l’usine Renault de Maubeuge au cours de la fameuse "itinérance mémorielle". Carlos Ghosn était encore le patron adulé, l’un des modèles de... [Lire la suite]
jeudi 15 novembre 2018

Emmanuel Macron, futur "gilet jaune" ?

« Je n’ai pas réussi à réconcilier le peuple français avec ses dirigeants. (…) Et ça, ça me touche profondément ! » (Emmanuel Macron, le 14 novembre 2018, sur TF1 à Toulon).Comme de nombreux Français prêts à manifester, voire à bloquer les routes le 17 novembre prochain, le Président de la République Emmanuel Macron s’est déclaré à la fois "impatient" et "en colère". Mais pas pour les mêmes raisons que les "gilets jaunes".Après avoir dit au conseil des ministres qu’il fallait respecter et écouter les futurs... [Lire la suite]
lundi 12 novembre 2018

10 et 11 novembre 2018 : la paix, la paix cent ans plus tard

« La loi du monde n’est pas et ne peut pas être distincte de la loi de Dieu. Or, la loi de Dieu, ce n’est pas la guerre, c’est la paix. Les hommes ont commencé par la lutte, comme la création par le chaos. D’où viennent-ils ? De la guerre ; cela est évident. Mais où vont-ils ? À la paix ; cela n’est pas moins évident. Quand vous affirmez ces hautes vérités, il est tout simple que votre affirmation rencontre la négation ; il est tout simple que votre foi rencontre l’incrédulité ; il est tout simple... [Lire la suite]
jeudi 8 novembre 2018

Maréchal, vous revoilà !

« Le maréchal Pétain a été, pendant la Première Guerre mondiale, aussi, un grand soldat. C’est une réalité de nlaotre pays. » (Emmanuel Macron, le 7 novembre 2018 à Charleville-Mézières).La parole présidentielle est sacrée. Elle l’est un peu moins que celle de saint Louis, mais elle l’est quand même. Le Président de la République n’est pas qu’un simple citoyen qui pense ce qu’il veut, qui dit ce qu’il veut. Il représente les Français, il représente les 67 millions de citoyens français, mais plus encore, il représente la... [Lire la suite]
mardi 6 novembre 2018

Nouvelle-Calédonie : un timide oui à la France

« Ce jour était le rendez-vous que les Calédoniens et l’État s’étaient donné à eux-mêmes pour surmonter les divisions. Je veux relever ici la promesse tenue depuis trente ans, sans considération des changements de majorité à Paris ou en Nouvelle-Calédonie. (…) Avec le gouvernement, nous avons tenu à la stricte neutralité de l’État dans cette consultation ; et à la plus grande transparence de l’ensemble du processus électoral. Nous avons garanti la loyauté et la sincérité de ce scrutin qui s’est fait sous le regard... [Lire la suite]
vendredi 2 novembre 2018

Paris à l’écoute de la Nouvelle-Calédonie

« La France serait moins belle sans la Nouvelle-Calédonie, parce qu’elle est une part de cette France Monde, de cette France qui existe dans cette région du monde à des dizaines de milliers de kilomètres de Paris mais au cœur de ce qui est la vocation même de la France de rayonner à travers tous les continents et sur toutes les mers. La France serait moins belle sans la Nouvelle-Calédonie parce que la Nouvelle-Calédonie a apporté à toute la France des modèles pour les générations futures et ce premier modèle, c’est celui que nous... [Lire la suite]
lundi 29 octobre 2018

Faut-il avoir peur de Jair Bolsonaro, élu Président du Brésil ?

« L’Angoisse atroce, despotique, sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. » (Baudelaire, 1857).Depuis dimanche, c’est assuré : Jair Bolsonaro deviendra officiellement le Président de la République fédérale du Brésil le 1er janvier 2019. Lorsqu’on écoute à l’extérieur du Brésil les réactions à son élection, et en particulier en France, on entend à peu près toujours ce même son de cloche : "Au secours, l’extrême droite a gagné au Brésil !". Et les analystes les plus téméraires en viennent même à... [Lire la suite]