lundi 27 juin 2022

Le Programme commun de l’union de la gauche, 50 ans plus tard…

« Les perspectives ouvertes par l’union de la gauche et le rassemblement de toutes les forces du peuple, les propositions développées dans ce programme sont les moyens qui permettront aux Françaises et aux Français de vivre mieux, de changer leur vie. » (Préambule du Programme commun, 27 juin 1972).Il a exactement 50 ans, le 27 juin 1972, le "Programme commun de gouvernement" a été adopté par le parti socialiste (PS), le parti communiste français (PCF) et le mouvement des radicaux de gauche (MRG). C’est une date historique... [Lire la suite]
jeudi 9 juin 2022

François Mitterrand et le tournant de la rigueur : il y a 40 ans…

« Le déficit est d’environ 3% et il ne faut pas qu’il dépasse ce pourcentage appliqué au produit intérieur brut. (…) Il faut donc être strict et j’attends du gouvernement qu’il respecte, je n’ai pas lieu d’en douter sachant les dispositions prises et, d’autre part, l’engagement du gouvernement tout entier, ce plafond de 3% et pas davantage. » (François Mitterrand, le 9 juin 1982 au Palais de l’Élysée).On a l’habitude de dater le tournant de la rigueur du premier septennat de François Mitterrand à mars 1983, après l’échec des... [Lire la suite]
vendredi 11 juin 2021

L’OPA du PS par François Mitterrand ou l’épineux congrès d’Épinay

« Le chant du départ !… pour Épinay-sur-Seine où commence ce matin le congrès socialiste dont je pense, tu le sais, qu’il peut changer toute la politique française. J’arrive au centre Léo-Lagrange vers 11 heures… et j’y reste toute la journée (…). Il fait un froid de loup. (…) Je pense à toi, mon absente chérie. Tu es dans ma vie et ne pas te voir est comme une gêne, un mal. » (François Mitterrand, carte postale à Anne Pingeot du 11 juin 1971).Il y a exactement cinquante ans, le vendredi 11 juin 1971, commençait le très... [Lire la suite]
dimanche 30 mai 2021

Il y a 50 ans : le (fameux) congrès d'Épinay

« Le chant du départ !… pour Épinay-sur-Seine où commence ce matin le congrès socialiste dont je pense, tu le sais, qu’il peut changer toute la politique française. J’arrive au centre Léo-Lagrange vers 11 heures… et j’y reste toute la journée (…). Il fait un froid de loup. (…) Je pense à toi, mon absente chérie. Tu es dans ma vie et ne pas te voir est comme une gêne, un mal. » (François Mitterrand, carte postale à Anne Pingeot du 11 juin 1971).Il y a exactement cinquante ans, le vendredi 11 juin 1971, commençait le très... [Lire la suite]