mardi 5 février 2019

Quatre idées reçues du Président Macron

« Une belle idée qui n’aboutit pas vaut mieux qu’une mauvaise qui voit le jour. » (Pierre Dac, 1972).Au fil des débats auxquels il a participé, le Président Emmanuel Macron a essayé de pourfendre quelques idées reçues, en particulier concernant sa politique engagée depuis vingt mois. Néanmoins, dans ses échanges, il est tombé aussi, parfois, dans certaines idées reçues. Je me permets ici d’en citer quatre, sans prétendre à l’exhaustivité dans ce domaine, évidemment.Idée reçue numéro une : le chômage se résoudra par la... [Lire la suite]
lundi 4 février 2019

Les risques d’un référendum couplé aux européennes

« Il n’y a au fond que deux écoles en philosophie et en politique : l’une qui part de l’autorité seule, et avec elle et sur elle éclaire et façonne l’humanité ; l’autre qui part de l’homme et y appuie toute autorité humaine. » (Victor Cousin, 1851).Faisant d’une indiscrétion son titre de Une, le "Journal du dimanche" du 3 février 2019 a annoncé que le Président Emmanuel Macron aurait l’intention d’organiser un référendum à questions multiples le même jour que les élections européennes du 26 mai 2019.On comprend... [Lire la suite]
dimanche 3 février 2019

Grand débat national : un état des lieux plutôt que des opinions

« Afin que les espérances dominent les peurs, il est nécessaire et légitime que nous nous reposions ensemble les grandes questions de notre avenir. (…) Au moins montrerons-nous que nous sommes un peuple qui n’a pas peur de parler, d’échanger, de débattre. » (Emmanuel Macron, Lettre aux Français, 13 janvier 2019).Depuis trois semaines, les deux têtes de l’Exécutif ne lésinent pas sur leur énergie faire vivre ce grand débat national. Le Président de la République Emmanuel Macron a débattu avec des maires de Normandie le 15... [Lire la suite]
samedi 26 janvier 2019

De Bismarck à Hitler : Guillaume II, le dernier Kaiser

« J’ai cru pendant quelques mois au national-socialisme : je pensais qu’il était une fièvre nécessaire et je voyais y participer certains hommes qui sont parmi les plus remarquables et les plus sages de l’Allemagne. Mais ceux-là, un à un, il les écarte ou les exécute : Papen, Schleicher, Neurath… Et même Blomberg. Il ne reste maintenant que des aventuriers en chemise. » (Guillaume II, le 30 septembre 1938).Il y a cent soixante ans, le 27 janvier 1859, à Berlin, est né Frédéric Guillaume Victor Albert de... [Lire la suite]
vendredi 25 janvier 2019

Marianne en gilet jaune sans filtre : Emmanuel Macron face aux citoyens

« Donnez-moi un pays où ces discussions entre les citoyens et le Président de la République, on peut les avoir. » (Emmanuel Macron, le 24 janvier 2019 à Bourg-le-Péage).C’est tout le paradoxe de la démocratie et de la liberté, on peut crier librement qu’on n’est pas en démocratie et que la liberté est bafouée. Pour des nations comme la France, la démocratie et la liberté sont certes toujours à perfectionner, à améliorer, à renforcer, elles ne sont jamais acquises, mais il est faux de dire que nous ne sommes pas en démocratie... [Lire la suite]
vendredi 18 janvier 2019

L’incroyable prestation d’Emmanuel Macron à Grand-Bourgtheroulde

« J’imagine (…) que vous ne critiquez pas ces maires, ni leurs propos, ni leur attitude vis-à-vis du Président de la République. Ils avaient la volonté d’échanger, de dire ce qu’ils sentaient de la situation de leur commune, de notre pays. Ils attendaient des réponses du Président. Je n’ai pas souvenir (…), mais peut-être que ma mémoire est défaillante, d’un tel exercice, aussi direct et "en direct". Je pense (…) que nos concitoyens ont constaté qu’il y avait un véritable échange. » (Édouard Philippe, à la séance des... [Lire la suite]
mercredi 16 janvier 2019

Jan Palach sera-t-il un jour béatifié ?

« Il est manifeste qu’un seul homme en apparence désarmé mais qui ose crier tout haut une parole véridique, qui soutient cette parole de toute sa personne et de toute sa vie, et qui est prêt à le payer très cher, détient, aussi étonnant que cela puisse paraître, et bien qu’il soit formellement sans droits, un plus grand pouvoir que celui dont disposent dans d’autres conditions des milliers d’électeurs. » (Vaclav Havel, 1989).Quand je suis allé visiter pour la première fois Prague au Nouvel an 1995 avec des amis de Nancy... [Lire la suite]
lundi 14 janvier 2019

Le grand n’importe quoi national selon Emmanuel Macron

« Chacun partage le destin des autres et chacun est appelé à décider du destin de tous : c’est tout cela, la Nation française. » (Emmanuel Macron, le 13 janvier 2019).Ah, ça y est, la "lettre aux Français" du Président Emmanuel Macron a été publiée dans la soirée du dimanche 13 janvier 2019. Elle donne un cadre général sur le grand débat national qui devrait se tenir en France du 15 janvier 2019 au 15 mars 2019.Passons très vite sur la forme, une lettre plutôt qu’un discours. Deux prédécesseurs ont déjà utilisé ce mode... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:48:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 3 janvier 2019

Emmanuel Macron contre "les porte-voix d’une foule haineuse"

« C’est un défi immense et tout cela est évidemment lié avec le malaise que vit notre pays, mais précisément, nous avons une place, un rôle à jouer, une vision à proposer. C’est la ligne que je trace depuis le premier jour de mon mandat et que j’entends poursuivre. C’est remettre l’homme au cœur de ce projet contemporain. Cela suppose beaucoup de constance et de détermination. Mais je suis intimement convaincu que nous avons à inventer une réponse, un projet profondément français et européen à ce que nous sommes en train de vivre... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:28:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 28 décembre 2018

Le testament européen de Jean-Claude Juncker

« Disons oui au patriotisme qui n’est pas dirigé contre les autres. Disons non au nationalisme surfait qui rejette et déteste les autres, qui détruit, qui cherche des coupables au lieu de chercher des solutions qui nous permettent de mieux vivre ensemble. Le pacte fondateur de l’Union Européenne, plus jamais la guerre, reste une ardente exigence. Une ardente obligation de vigilance qui s’impose chez nous et autour de nous. » (Jean-Claude Juncker, le 12 septembre 2018 à Strasbourg).2018 est la dernière... [Lire la suite]