jeudi 12 décembre 2019

Antoine Pinay, le sage rassurant du nouveau franc (1)

« Jamais la marge n’a été aussi étroite entre l’abandon et le salut. Jamais l’abîme n’a côtoyé de plus près le chemin du redressement. » (Antoine Pinay, discours d’investiture, le 6 mars 1952). Première partie.Il y a vingt-cinq ans, le 13 décembre 1994, est mort, dans sa ville de Saint-Chamond, l’ancien chef du gouvernement de la Quatrième République Antoine Pinay, à quelques jours de son 103e anniversaire (il est né le 30 décembre 1891).Personnage très atypique de la classe politique française, Antoine Pinay a fait figure,... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:31:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 11 décembre 2019

Les détails du projet de retraite universelle par points annoncé par Édouard Philippe

« Nous proposons un nouveau pacte entre les générations, un pacte fidèle dans son esprit à ceului que le Conseil National de la Résistance a imaginé et mis en œuvre après guerre pour créer le système de retraites actuel. Il refonde profondément les règles, pour corriger les injustices, adapter aux nouvelles trajectoires de carrière (…) mais reste fidèle aux valeurs fondatrices. » (Édouard Philippe, le 11 décembre 2019 à Paris).Comme annoncé le 6 décembre 2019, le Premier Ministre Édouard Philippe a présenté, ce mercredi 11... [Lire la suite]
mardi 10 décembre 2019

La retraite, comme l’emploi, source d’anxiété extrême

« Face au vieillissement, nous devons rebâtir un système de retraite juste par points. C’est l’engagement que j’ai pris pendant la campagne présidentielle, c’est ce à quoi travaille (…) Jean-Paul Delevoye depuis le début du quinquennat. Cette refondation profonde (…), elle se fera sur plusieurs années, mais c’est une transformation radicale qui doit remettre de la confiance, de la justice, de l’efficacité dans notre système de retraite. » (Emmanuel Macron, conférence de presse du 25 avril 2019).Comme il est loin, le temps où... [Lire la suite]
lundi 9 décembre 2019

L’Erika, l’autre pollution du pétrole

« C’est donc bien l’insuffisance d’entretien et corrélativement le développement rapide de la corrosion qui sont à l’origine de l’affaiblissement de la structure de la tranche 2 de l’Erika, affaiblissement qui s’est traduit par des ruptures en chaîne jusqu’à la ruine totale de l’ensemble. Ce facteur est déterminant, au point de pouvoir considérer les autres facteurs comme relativement secondaires. En bref, l’état du navire et sa dégradation rapide dans les dernières heures ont été tels que rien ne permettait d’éviter la... [Lire la suite]
vendredi 6 décembre 2019

Jacques Chaban-Delmas, visionnaire avec sa généreuse Nouvelle Société

« Le nouveau levain de jeunesse, de création, d’invention qui secoue notre vieille société peut faire lever la pâte de formes nouvelles et plus riches de démocratie et de participation, dans tous les organismes sociaux comme dans un État assoupli, décentralisé, désacralisé. Nous pouvons donc entreprendre de construire une nouvelle société. » (Jacques Chaban-Delmas, le 16 septembre 1969, dans l’hémicycle).Avec ses allures sportives de rugbyman, Jacques Chaban-Delmas, connu pour son ambition politique et ses montées d’escalier... [Lire la suite]
jeudi 5 décembre 2019

Grèves contre la réforme des retraites : le début de l’hallali ?

« On s’étonne après que les intéressés protestent. On fustige des syndicats "conservateurs", "arc-boutés sur des avantages d’une autre époque". Alors qu’ils protestent contre un projet plus compliqué qu’on le dit, injuste dans son uniformité, et qui réduit de manière tangible le temps de retraite en bonne santé. » (Laurent Joffrin, "Libération", 28 novembre 2019).À la veille de la Saint-Nicolas, qui dans le rôle du Père Fouettard ? Il semble déjà acté que ce jeudi 5 décembre 2019, toute la France va être paralysée. Et même,... [Lire la suite]
mercredi 4 décembre 2019

Philippe Bouvard, petite taille et grosses têtes

« Je me regarde vieillir attentivement, avec curiosité, comme si c’était un autre… Je suis persuadé qu’il faut déployer le maximum d’activités, continuer à voir des gens. La vie vaut d’être vécue jusqu’au bout, pour peu que l’on ait encore la santé, ce qui est mon cas. Ce n’est pas toujours facile, j’entends et je vois moins bien. Mais je m’en accommode, parce que je suis beaucoup aidé et entouré. À part ça, je ne souffre de rien. Je conserve le moral. » ("Paris Match", le 5 janvier 2019).C’est ce vendredi 6 décembre 2019... [Lire la suite]
mardi 3 décembre 2019

Pourquoi mourir au Mali ?

« Oui, voyez, Soldats, la Nation s’unir dans la diversité des opinions et des croyances, des horizons et des différences, autour de vous, des drapeaux bleu-blanc-rouge qui ornent vos cercueils. Vos couleurs. Nos couleurs. Les couleurs d’une Nation libre, toujours. Et unie autour du sacrifice de ses enfants pour qu’elle vive libre, forte et fière. » (Emmanuel Macron, dans la cour d’honneur des Invalides, le 2 décembre 2019).La France pleure dans l’unité nationale ses treize héros morts au combat le 25 novembre 2019 au Mali.... [Lire la suite]
samedi 30 novembre 2019

Aimez-vous Pierre Arditi ?

« Le cinéma, c’est faire l’amour par correspondance, tandis que le théâtre, on fait l’amour dans son lit. » (Pierre Arditi).Né le même jour que Daniel Pennac, l’acteur Pierre Arditi a 75 ans ce dimanche 1er décembre 2019. Mon titre a une modeste "prétention" saganienne, à savoir, il a été construit sur "Aimez-vous Brahms ?".Pierre Arditi, il est partout. Films, téléfilms, théâtre, doublages de films, de dessins animés, etc. Il a débuté avec sa sœur Catherine à Lyon en 1965 dans une pièce mise en scène par Marcel... [Lire la suite]
vendredi 29 novembre 2019

Daniel Pennac, ministre de l’éducation nationale

« N’en déplaise à notre réputation, entre un bon bouquin et un mauvais téléfilm, le second l’emporte plus souvent que nous aimerions l’avouer sur le premier. » (Daniel Pennac, "Comme un roman", 1992).Ce dimanche 1er décembre 2019, l’ami Daniel Pennac fête son 75e anniversaire. Trois quarts de siècle, et pourtant, toujours cette jeunesse dans l’esprit et les mots. J’ai écrit "l’ami" parce que je n’oserais pas écrire "mon ami", ne le connaissant pas vraiment, sinon par ses livres, mais sa vivacité alerte dans la littérature... [Lire la suite]