vendredi 23 octobre 2015

Un débat Jean-Christophe Lagarde vs Marine Le Pen ?

« Je suis donc inquiet lorsque je constate que certains responsables politiques, ou d’autres qui portent une parole publique et qui devraient avoir pour première ambition d’apaiser les tensions qui minent notre société, choisissent de les attiser par des propos hâtifs, haineux, ou simplement stupides, qui blessent tel ou tel groupe de nos concitoyens. (…) Je suis inquiet lorsque les pratiques du discours politique font que l’approximation l’emporte sur l’observation lucide des faits, l’amalgame sur le discernement, l’arrogance... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:38:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 16 octobre 2015

Les valeurs chrétiennes de la République française

« Pendant la lutte gigantesque de quatre années menée derrière le Général De Gaulle, la flèche de notre cathédrale est demeurée notre obsession. » (Général Leclerc à la libération de Strasbourg, le 23 novembre 1944, cité par Bernard Cazeneuve le 3 octobre 2015).L’hebdomadaire chrétien "La Vie" a organisé à Strasbourg du 2 au 4 octobre 2015 les États généraux du christianisme auxquels il a invité un certain nombre de responsables politiques et intellectuels à s’exprimer sur le "vivre ensemble", en particulier Philippe Richert... [Lire la suite]
jeudi 15 octobre 2015

Pierre Laval, de l’arrivisme ordinaire à l’horreur politique (1)

« En elle-même toute idée est neutre, ou devrait l’être ; mais l’homme l’anime, y projette ses flammes et ses démences : impure, transformée en croyance, elle s’insère dans le temps, prend figure d’événement ; le passage de la logique à l’épilepsie est consommée… Ainsi naissent les mythologies, les doctrines, et les farces sanglantes. » (Emil Cioran dans "Précis de décomposition", 1949, cité dans "L’œil de Vichy", 1993). Sur Pierre Laval, première partie.Ce jeudi 15 octobre 2015 a lieu un anniversaire qui ne... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 8 octobre 2015

Le souverainisme, c’est le déclinisme !

« Il n’y a pas d’autre solution qu’une Europe forte pour garantir notre propre souveraineté. » (François Hollande, Strasbourg le 7 octobre 2015).Cela devait être une séance historique au Parlement Européen à Strasbourg. Le Président de la République française François Hollande et la Chancelière allemande Angela Merkel sont venus prononcer un discours ce mercredi 7 octobre 2015 à 15 heures devant les députés européens sur la situation européenne. Reçus par le Président du Parlement Européen Martin Schulz et par le Président... [Lire la suite]
mardi 6 octobre 2015

Drone de pays !

« Ce qui se joue dans la tendance à la substitution du capital au travail militaire, ce n’est pas seulement une perturbation des conditions du calcul politique du souverain démocratique, mais aussi, et plus fondamentalement, une automatisation sociale accrue de l’appareil d’État. » (Grégoire Chamayou, "Théorie du drone", éd. La Fabrique, 2013).L’une des mesures les plus spectaculaires (il faut bien admettre que rien n’était "révolutionnaire") validées par le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) réuni le 2... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:28:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 3 octobre 2015

Sécurité routière : enfin le gouvernement réagit !

« Les routes de France ne peuvent pas être un cimetière pour nos jeunes et les familles. » (Manuel Valls, le 2 octobre 2015).Les statistiques de la sécurité routière sont catastrophiques depuis plusieurs mois. L’année 2014 a été la première année pire que la précédente en nombre de morts depuis la mise en place des radars automatiques avec 3 384 personnes tuées, soit une augmentation de 116, c’est-à-dire de 3,5% par rapport à l’année 2013 et les huit premiers de l’année 2015 ne sont pas meilleurs avec une augmentation... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:55:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 28 septembre 2015

Grandeur et décadence de Bernard Tapie

« Arrêtons de trouver sans cesse des excuses aux électeurs du FN. Arrêtons de dire que Le Pen est un sal*ud mais que ses électeurs doivent être compris, qu’ils ont des problèmes difficiles. Si l’on juge que Le Pen est un sal*ud, alors ceux qui votent pour lui sont aussi des sal*uds ! ». Puis, lisant une déclaration de Le Pen : « "En favorisant par trop les handicapés et les faibles dans tous les domaines, on affaiblit le corps social en général. On fait exactement l’inverse de ce que font les éleveurs de... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:41:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 25 septembre 2015

Valls versus Fillon : l’inversion des caractères

« Certains pensent que l’on convaincra les Français en prenant tous les virages en serrant vers la droite, d’autres en conduisant au milieu de la route, sans parler des démagogues qui disent qu’on peut lâcher le volant et regarder derrière soi. Moi, je ne veux pas découper la France en tranches, je la prends comme un bloc, avec amour, avec la conviction qu’il faut se réinventer ensemble pour espérer, proposer et agir. » (François Fillon, le 30 mai 2015 à Paris).Au cours de l’émission "Des paroles et des actes" diffusée en... [Lire la suite]
lundi 21 septembre 2015

La dictée, le calcul mental, la lecture et l’écriture de retour à l’école…

« Les programmes de la scolarité obligatoire repose sur une conception nouvelle. Ils ne sont plus la simple juxtaposition de programmes disciplinaires annuels imposant aux professeurs les contenues, les démarches, les méthodes et les progressions, visant un élève abstrait. Ils s’inscrivent dans un projet global, s’adressant à tous les élèves, plus attentif à la totalité de leur expérience d’apprentissage et faisant davantage confiance à la professionnalité des professeurs. » (Conseil supérieur des programmes).Après une... [Lire la suite]
jeudi 17 septembre 2015

Jean d’Ormesson, le dandy doyen

« Je suis indulgent pour les autres car je le suis pour moi. J’admire beaucoup les gens qui sont sévères pour les autres. À condition qu’ils soient sévères pour eux-mêmes. N’étant pas sévère pour moi-même, je ne le suis pas pour les autres. Car ce qu’il y a de plus ignoble, c’est les gens indulgents pour eux-mêmes et sévères pour les autres. » ("L’Est républicain" du 23 août 2015).Lorsque il a été élu à l’Académie française, le 18 octobre 1973, au fauteuil de Jules Romains, Jean d’Ormesson n’avait que 48 ans, le benjamin. La... [Lire la suite]