mardi 12 mars 2019

Bernard Tapie : faut-il encore s’acharner sur cet homme ?

« Je n’ai pas l’impression qu’il soit extrêmement honnête et je n’ai pas envie qu’il aille en prison. » (Geoffroy Lejeune, directeur de "Valeurs actuelles", le 11 mars 2019).Né bien après le début des aventures financières de Bernard Tapie, Geoffroy Lejeune, directeur de "Valeurs actuelles", reconnaissant qu’il n’y comprenait rien aux enjeux du (nouveau) procès qui a commencé ce lundi 11 mars 2019 au tribunal de grande instance de Paris, a exprimé sur LCI un sentiment contrasté qui pourrait être facilement partagé par un... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 11 mars 2019

Les Radicaux en marche vers l’Europe

« À partir d’aujourd’hui, il n’y a plus que des radicaux sociaux, libéraux, humanistes, laïcs et européens. (…) C’est avec cet état d’esprit que nous allons bâtir une force politique de premier plan, car il est grand temps que les radicaux soient de retour. C’est mon ambition, c’est notre ambition ! Aujourd’hui, nous affirmons notre indépendance et notre liberté dans le chahut de la recomposition politique. » (Laurent Hénart, le 9 mars 2019 à Paris).Le premier congrès du Mouvement radical a eu lieu ce samedi 9 mars 2019... [Lire la suite]
dimanche 10 mars 2019

Laurent Hénart, seul président des radicaux réunifiés le 9 mars 2019

« À partir d’aujourd’hui, il n’y a plus que des radicaux sociaux, libéraux, humanistes, laïcs et européens. (…) C’est avec cet état d’esprit que nous allons bâtir une force politique de premier plan, car il est grand temps que les radicaux soient de retour. C’est mon ambition, c’est notre ambition ! Aujourd’hui, nous affirmons notre indépendance et notre liberté dans le chahut de la recomposition politique. » (Laurent Hénart, le 9 mars 2019 à Paris).Le premier congrès du Mouvement radical a eu lieu ce samedi 9 mars 2019... [Lire la suite]
samedi 9 mars 2019

Jean-Pierre Chevènement, macronien ?

« Chers compatriotes, il existe un autre chemin que celui qu’on nous propose, une autre voie que celle où piétinent depuis des années une droite et une gauche aujourd’hui à bout de souffle. (…) La bipolarité a eu un sens, jadis, j’y étais, mais aujourd’hui elle n’en a plus. (…) Le pouvoir pour le pouvoir ! Là est le mal ! C’est par là que la démocratie dépérit ! Tout l’effort de tant d’hommes et de femmes sincères, dérivé, capté, détourné et trahi, par mille ruses, cabales, reptations, dissimulations, mensonges,... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:35:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 8 mars 2019

Changement d’heure : une consultation nationale réussie

« Nous affirmons tous, le plus souvent dans de beaux discours, que nous voulons être plus ambitieux sur les grands enjeux et plus modestes sur ceux de moindre importance. Pourtant, les Européens n’applaudiront pas si nous continuons à devoir changer d’heure deux fois par an à cause d’une réglementation européenne. La Commission propose aujourd’hui de changer cela. Le changement d’heure doit être aboli. Les États membres, conformément au principe de subsidiarité, doivent décider eux-mêmes si leurs citoyens doivent vivre à l’heure... [Lire la suite]
jeudi 7 mars 2019

Violences conjugales : le massacre des femmes continue

« Aujourd’hui, en cette Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, je décrète le lancement de la grande cause du quinquennat. (…) Et je souhaite que la première de ces priorités soit la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Je serai personnellement attentif à ce que cette grande cause remplisse pleinement sa fonction, celle de faire de notre société une société plus égalitaire, plus juste. (…) Je relisais il y a quelques jours une lettre que Baudelaire écrivait à sa mère, une nuit... [Lire la suite]
mercredi 6 mars 2019

L’unité des radicaux

« Notre postulat humaniste est sans égal. La politique ne se mesure pas de manière arithmétique, ce n’est pas de la tuyauterie (…). Si nous avons, nous, la certitude d’être la formation humaniste de ce pays, celle dont il a besoin parce qu’on ne peut pas avancer dans l’Histoire sans justice, alors demain est à nous, il faut le croire, il faut le dire, il faut le partager. (…) Cette ambition, notre ambition humaniste, s’est traduite en actes politiques fondateurs qui sont dans nos livres, que nos enfants et petits-enfants... [Lire la suite]
mardi 5 mars 2019

Emmanuel Macron à la conquête des peuples européens : l’Europe comme la paix ne sont jamais acquises !

« Liberté, protection, progrès. Nous devons bâtir sur ces piliers une Renaissance européenne. Nous ne pouvons pas laisser les nationalistes sans solution exploiter la colère des peuples. Nous ne pouvons pas être les somnambules d’une Europe amollie. Nous ne pouvons pas rester dans la routine et l’incantation. L’humanisme européen est une exigence d’action. Et partout les citoyens demandent à participer au changement. » (Emmanuel Macron, Lettre aux citoyens européens du 4 mars 2019).C’est une initiative sans précédent dans... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 4 mars 2019

Marie-France Garaud, souverainiste sous venin

« Je pensais que Jacques Chirac était du marbre dont on fait les statues, il est en fait de la faïence dont on fait les bidets. » (Marie-France Garaud, citée par "Le Canard enchaîné" du 2 décembre 1985).Pour comprendre pleinement cette pique caustique, il faut savoir que Jacques Chirac était le gendre d’un des dirigeants des Émaux de Briare…L’actuelle présidente et fondatrice de l’Institut international de géopolitique Marie-France Garaud va fêter son 85e anniversaire ce mercredi 6 mars 2019. Née à Poitiers et toujours... [Lire la suite]
samedi 2 mars 2019

L’Académie française et la féminisation des noms de métiers et de fonctions

« Le féminin de "directeur" est "la femme du directeur". » (Pierre Desproges, "Dictionnaire superflu à l’usage de l’élite et des bien nantis", Éditions du Seuil, 1985).Eh oui, l’humour de Pierre Desproges a pointé le doigt sur "la" difficulté de la féminisation des noms de métiers et de fonctions : ce nom féminisé est-il la fonction ou l’épouse de l’homme qui occupe la fonction ? La suprême ambiguïté va jusqu’à la reine. En France, elle n’est que l’épouse du roi alors qu’au Royaume-Uni, elle est "le roi".... [Lire la suite]