samedi 9 avril 2022

Léon Blum, homme d’État et intellectuel engagé

« Pour comprendre le Blum du Front populaire, le père du peuple de gauche, le grand Français issu de la guerre, il est trop tard quand l’on approche de l’estuaire de sa vie, quand il est déjà devenu le visage des socialistes après le congrès de Tours. Car Léon Blum est une énigme. Il n’est pas de ces figures, comme le Général De Gaulle, convaincues dès l’enfance d’un destin qu’ils vont réaliser. Il n’est pas de ceux, comme le maréchal Pétain, qui, après avoir enduré la longue frustration de ne pas être reconnus à leur valeur,... [Lire la suite]
jeudi 7 avril 2022

La création du RPF il y a 75 ans

« Notre peuple, bien qu’aient été sauvées son intégrité et son indépendance, bien qu’il ait su s’éviter à lui-même les grandes convulsions intérieures, bien qu’il ait repris son labeur avec courage au milieu des ruines, éprouve parfois une sorte de doute amer et s’interroge avec quelque angoisse sur ce que sera l’avenir. » (De Gaulle, le 7 avril 1947 à Strasbourg).Il y a soixante-quinze ans, le 7 avril 1947 à Strasbourg, devant l’hôtel de ville, De Gaulle, alors ancien Président du Conseil, a prononcé un discours qui a jeté... [Lire la suite]
jeudi 7 avril 2022

De Gaulle et le Rassemblement du Peuple Français (RPF)

« Notre peuple, bien qu’aient été sauvées son intégrité et son indépendance, bien qu’il ait su s’éviter à lui-même les grandes convulsions intérieures, bien qu’il ait repris son labeur avec courage au milieu des ruines, éprouve parfois une sorte de doute amer et s’interroge avec quelque angoisse sur ce que sera l’avenir. » (De Gaulle, le 7 avril 1947 à Strasbourg).Il y a soixante-quinze ans, le 7 avril 1947 à Strasbourg, devant l’hôtel de ville, De Gaulle, alors ancien Président du Conseil, a prononcé un discours qui a jeté... [Lire la suite]
samedi 14 janvier 2017

Vincent Auriol, le premier Président socialiste

« Il est borgne, on le sait. Ce qui ne le rend pas moins louche. Et quand on dit que, peut-être, il ne voit jamais plus loin que le bout de son nez, il faut vite ajouter : et d’un seul côté seulement. » (le 9 novembre 1940 dans "Vendémiaire", hebdomadaire créé par le colonel Maurice Guillaume).Contrairement à la croyance populaire, François Mitterrand n’a pas été le premier socialiste à avoir été élu Président de la République française. Il fut le deuxième. Il y a soixante-dix ans, le 16 janvier 1947, les parlementaires... [Lire la suite]
mardi 15 novembre 2016

Jean Gabin à la rescousse de l’Europe

« Un homme pas plus mal qu’un autre !… Quand on a cette ambition-là, on ouvre un bazar, on ne gouverne pas une nation. Parce que c’est une s@loperie de venir au pouvoir sans avoir une conviction à y appliquer. » (Émile Beaufort dans la bouche de Jean Gabin).L’un des acteurs majeurs du cinéma français, Jean Gabin, est mort à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine il y a quarante ans, le 15 novembre 1976, à l’âge de 72 ans d’une leucémie. Les grands films auxquels Jean Gabin a participé, aux côtés d’autres grands... [Lire la suite]
jeudi 12 mai 2016

Gaston Defferre, le monsieur X de Marseille (3)

« Defferre, partout où il traverse le domaine français, laisse derrière soi la pollution de sa bave. On rétorquera que c’est son métier d’escargot qu’il fait, et qu’il n’appartient à personne de transformer sa nature. » (André Figureras, "Zoologie du Palais-Bourbon", 1956). Troisième et dernière partie.Gaston Defferre fut un grand résistant, ce qui lui a permis d’asseoir son pouvoir sur la ville de Marseille. Devenu un personnage clef de la vie politique, il a naturellement aspiré aux plus hautes destinées. Les échecs... [Lire la suite]
mardi 10 mai 2016

Gaston Defferre, le monsieur X de Marseille (2)

« Ce qui m’a frappé, c’est son regard. Un regard pénétrant. Un regard tranchant. Un beau regard d’ailleurs qui essayait de savoir à qui il avait à faire. Sa diction ? Il en jouait. Non pas qu’elle ait été bonne, elle ne l’était pas nécessairement. Mais elle n’était pas si mauvaise que cela. Il était avocat. Il a plaidé fortement. Il a sauvé quelques têtes pendant la guerre. Il était capable de s’exprimer correctement. Mais quand il n’avait pas trop envie qu’on le comprenne, il savait s’arranger. » (Gérard Unger, le 2... [Lire la suite]
vendredi 6 mai 2016

Gaston Defferre, le monsieur X de Marseille (1)

« Il a aimé Marseille comme l’enfant qu’il n’a pas eu. » (Simone Orsoni, secrétaire particulière de Gaston Defferre, "Le Nouvel Observateur" du 3 novembre 2011). Première partie.Ce samedi 7 mai 2016 est marqué par le trentième anniversaire de la mort brutale de Gaston Defferre à 75 ans à Marseille. Éléphant du PS, ancien ministre, maire omnipotent de Marseille, ancien résistant, ancien candidat à l’élection présidentielle, Gaston Defferre avait succombé à une dispute au sein de sa propre famille politique : la perte de... [Lire la suite]