lundi 30 avril 2018

Pierre Bérégovoy, un Pinay de gauche

« [Il] a incarné, plus que tout autre, le nœud de contradictions qui, serré au fil des années par ses amis et lui-même, a fini par étouffer la gauche. Par ses origines et l’œuvre accomplie, par son militantisme ouvrier et sa gestion des finances publiques, par son ambition d’abattre la corruption. » (Jean-Yves Lhomeau, "Libération", le 3 mai 1993).Il y a vingt-cinq ans, le 1er mai 1993, a eu lieu un malheureux fait divers. Un demandeur d’emploi désespéré s’est suicidé par le feu devant une agence de l’ANPE à Bordeaux, si mes... [Lire la suite]
jeudi 19 octobre 2017

Traité de Maastricht : l’euro approuvé par le peuple français (3)

« Je crois que l’erreur est dans le fait que pendant quarante ans, on n’ait jamais vraiment saisi notre peuple sur des choix européens, de telle sorte que peu à peu, ce problème a été traité entre spécialistes, diplomates. (…) Chacun a estimé que l’Europe était suffisamment connue et c’est une erreur d’appréciation. On voit bien au moment où, pour la première fois, on s’adresse véritablement au peuple pour qu’il décide, on lui donne, on lui restitue son pouvoir, on s’aperçoit qu’il y a un travail pédagogique d’éducation,... [Lire la suite]
mercredi 18 octobre 2017

Traité de Maastricht : l’euro approuvé par le peuple français (2)

« Je crois que l’erreur est dans le fait que pendant quarante ans, on n’ait jamais vraiment saisi notre peuple sur des choix européens, de telle sorte que peu à peu, ce problème a été traité entre spécialistes, diplomates. (…) Chacun a estimé que l’Europe était suffisamment connue et c’est une erreur d’appréciation. On voit bien au moment où, pour la première fois, on s’adresse véritablement au peuple pour qu’il décide, on lui donne, on lui restitue son pouvoir, on s’aperçoit qu’il y a un travail pédagogique d’éducation,... [Lire la suite]
lundi 2 octobre 2017

Edmond Maire, symbole syndicaliste de la seconde gauche

« Sa vivacité pétulante, sa force de conviction, ses utopies créatrices ont suscité des prises de responsabilités multiples dans la société civile. Nous avons été nombreux de notre génération, "enfants de la guerre" puis de la décolonisation, à nous retrouver ensuite animés par la volonté de renouveau, engagés dans le bouillonnement social et culturel de l’époque. ».Ces paroles, il les avait réservées à un ami cher qui venait de disparaître. Il y a un peu plus d’un an, aux côtés du Président François Hollande, Edmond Maire a... [Lire la suite]
samedi 23 septembre 2017

Le dessein européen de Jean-Claude Juncker

« Ces deux dernières années, la croissance a été plus forte dans l’Union Européenne qu’aux États-Unis. Elle se chiffre maintenant à plus de 2% pour toute l’Union et à 2,2% pour la zone euro. Le chômage est au plus bas depuis neuf ans. Depuis le début de notre mandat, près de 8 millions d’emplois ont été créés. Et le taux d’emploi en Europe est plus élevé qu’il ne le fut jamais. Nous avons 235 millions d’Européens qui ont un travail. (…) En réalité, les institutions de l’Europe ont joué leur rôle en contribuant à faire en sorte... [Lire la suite]
mercredi 20 septembre 2017

Traité de Maastricht : l’euro approuvé par le peuple français (1)

« Je crois que l’erreur est dans le fait que pendant quarante ans, on n’ait jamais vraiment saisi notre peuple sur des choix européens, de telle sorte que peu à peu, ce problème a été traité entre spécialistes, diplomates. (…) Chacun a estimé que l’Europe était suffisamment connue et c’est une erreur d’appréciation. On voit bien au moment où, pour la première fois, on s’adresse véritablement au peuple pour qu’il décide, on lui donne, on lui restitue son pouvoir, on s’aperçoit qu’il y a un travail pédagogique d’éducation,... [Lire la suite]
mardi 11 juillet 2017

L’hommage à Helmut Kohl des Européens reconnaissants

« La leçon qu’il nous laisse va plus loin [qu’un bilan politique]. Oui, Helmut Kohl fut pour la France un interlocuteur privilégié, un allié essentiel, un bâtisseur infatigable. Mais il fut plus que cela. Il fut un ami. Sa relation avec la France était nourrie par sa mémoire personnelle, familiale, historique, pétrie de la curiosité qu’éprouvait ce natif de Rhénanie à l’égard de ses voisins, (…) préférant les ponts aux frontières ou parfois aux murs. » (Emmanuel Macron, à Strasbourg le 1er juillet 2017).L’ancien Chancelier... [Lire la suite]
mardi 16 mai 2017

Bernard Bosson, figure exaltée du Centre

« J’aimais Bernard Bosson fraternellement. Un lien forgé dans le feu des combats, et dans les longues soirées de jeunesse. Nous sommes tristes. » (François Bayrou, le 16 mai 2017).Tous ceux qui ont connu la fougue, la jeunesse, le dynamisme, la convivialité et le sens du contact de l’ancien ministre centriste Bernard Bosson n’ont pu qu’avoir un pincement au cœur en apprenant sa mort à 69 ans, le samedi 13 mai 2017 dans la soirée, dans un hôpital à Lyon, à la suite d’une douloureuse maladie. Ses obsèques ont eu lieu très... [Lire la suite]
jeudi 17 novembre 2016

Sarkozy et la chasse au Bayrou

« Bayrou ? Mais on a intérêt à ce que Bayrou soit candidat ! Regardez les chiffres : au deuxième tour, le tiers de ses électeurs votent pour moi. Et au premier ? Au premier tour, il prend à la gauche ! C’est simple, Bayrou, c’est le Taubira de Hollande ! » (Nicolas Sarkozy, le 4 novembre 2015).La campagne de Nicolas Sarkozy s’enfonce. À Neuilly-sur-Seine dont il fut le maire pendant deux décennies, le 7 novembre 2016, il a déclaré : « Si, à la cantine, il y a jambon-frites et que le... [Lire la suite]
vendredi 8 juillet 2016

Rocard, victime du cynisme socialiste jusque dans la mort

« [Il] pensait clair, et toujours plus vite que les autres, au risque d’irriter, car l’intelligence peut parfois être un défaut dans la vie politique. Il parlait vrai, trop vrai parfois, au risque de heurter, parce que l’audace est souvent une forme de reproche pour les calculateurs. Il agissait juste, sans se soucier de stratégie, au risque de s’isoler. À avoir raison trop tôt, on arrive trop tard. Il aurait pu avoir de plus hautes responsabilités. Mais de ne pas les avoir atteintes ne l’avait pas atteint. Il continuait son... [Lire la suite]