mercredi 12 décembre 2018

Strasbourg : la France, du jaune au noir

Solidarité, compassion et recueillement pour nos amis les Alsaciens. L’heure est à l’apaisement et à la responsabilité, pas à la récupération politicienne ni à la surenchère.Les drapeaux sont en berne. La capitale alsacienne vit des heures tragiques depuis la soirée de ce mardi 11 décembre 2018. Un assassin a tiré plusieurs fois dans la foule venue au fameux Marché de Noël en plein centre de Strasbourg. Cet attentat a provoqué au moins deux morts voire trois (une personne serait en état de mort cérébrale), et treize blessés, dont sept... [Lire la suite]
vendredi 30 novembre 2018

La Révolution en deux ans

« 19h55. (…) Personne ne parle. Nos regards se croisent. Nos yeux s’évitent. L’air manque. Le Président relit son texte. [Nadia] retouche une dernière fois son maquillage. [Stéphane] réajuste sa cravate. [Virginie] vérifie que tout est en place pour la retransmission en direct. L’aide de camp attend. 19h56. Je chuchote à l’aide de camp : "Tu entres juste avant le Président. Tu déposes le texte sur le pupitre. Tu seras filmé, mais, à mon avis, non retransmis en direct". 19h57. Je demande à Virginie : "Tout est... [Lire la suite]
mercredi 3 octobre 2018

Cinquième République : pour ses 60 ans, chérissons-la !

« Ne touchons que d’une main tremblante à des institutions qui sont le socle de la République ! » (Pierre Mazeaud, alors Président du Conseil Constitutionnel, le 3 janvier 2006).La Constitution de la Cinquième République a 60 ans ce jeudi 4 octobre 2018. 60 ans, c'est beaucoup en France pour un régime républicain ! Historiquement, seule la Troisième République "bat" la république actuelle, avec presque 70 ans. Dans dix ans, si les gouvernants sont raisonnables et responsables, nous battrons ce record de longévité. Pas... [Lire la suite]
jeudi 19 octobre 2017

Traité de Maastricht : l’euro approuvé par le peuple français (3)

« Je crois que l’erreur est dans le fait que pendant quarante ans, on n’ait jamais vraiment saisi notre peuple sur des choix européens, de telle sorte que peu à peu, ce problème a été traité entre spécialistes, diplomates. (…) Chacun a estimé que l’Europe était suffisamment connue et c’est une erreur d’appréciation. On voit bien au moment où, pour la première fois, on s’adresse véritablement au peuple pour qu’il décide, on lui donne, on lui restitue son pouvoir, on s’aperçoit qu’il y a un travail pédagogique d’éducation,... [Lire la suite]
mercredi 18 octobre 2017

Traité de Maastricht : l’euro approuvé par le peuple français (2)

« Je crois que l’erreur est dans le fait que pendant quarante ans, on n’ait jamais vraiment saisi notre peuple sur des choix européens, de telle sorte que peu à peu, ce problème a été traité entre spécialistes, diplomates. (…) Chacun a estimé que l’Europe était suffisamment connue et c’est une erreur d’appréciation. On voit bien au moment où, pour la première fois, on s’adresse véritablement au peuple pour qu’il décide, on lui donne, on lui restitue son pouvoir, on s’aperçoit qu’il y a un travail pédagogique d’éducation,... [Lire la suite]
lundi 9 octobre 2017

Pourquoi encore l’effigie du Che Guevara ?

« Le Che n’a jamais cherché à dissimuler sa cruauté. Bien au contraire. Plus on sollicitait sa compassion, plus il se montrait cruel. Il était complètement dévoué à son utopie. La révolution exigeait qu’il tue, il tuait ; elle demandait qu’il mente, il mentait. » (Père Javier Arzuaga, aumônier de la Cabana en 1959, "L’Express" du 27 septembre 2007, cité par Wikipédia).Une question que je me pose souvent quand je vois en ville des tee-shirts, parfois même portés par de mes amis, qui arborent la célèbre image du Che... [Lire la suite]
samedi 30 septembre 2017

Édouard Philippe, le sympathique passe-muraille

« Édouard Philippe, dont on suggérait qu’il pourrait être réduit en miettes par l’orateur impétueux de la France insoumise, a réussi son examen de passage médiatique. Un peu techno, un peu réservé, mais aussi ferme pour empêcher Léa Salamé de l’interrompre tous les trois mots, qu’habilement dialectique dans des réparties teintées d’un humour discret, il a installé un personnage de Premier Ministre sûr de lui et pacificateur. » (Laurent Joffrin, "Libération", le 29 septembre 2017).À bientôt 47 ans (dans quelques semaines), le... [Lire la suite]
mercredi 20 septembre 2017

Traité de Maastricht : l’euro approuvé par le peuple français (1)

« Je crois que l’erreur est dans le fait que pendant quarante ans, on n’ait jamais vraiment saisi notre peuple sur des choix européens, de telle sorte que peu à peu, ce problème a été traité entre spécialistes, diplomates. (…) Chacun a estimé que l’Europe était suffisamment connue et c’est une erreur d’appréciation. On voit bien au moment où, pour la première fois, on s’adresse véritablement au peuple pour qu’il décide, on lui donne, on lui restitue son pouvoir, on s’aperçoit qu’il y a un travail pédagogique d’éducation,... [Lire la suite]
jeudi 7 septembre 2017

La XVe législature de la Ve République (2)

Le démarrage fut un peu chaotique dans l’Hémicycle : « La promesse de cette élection présidentielle et des élections législatives qui l’ont suivie était d’entrer dans un nouveau monde. Dans quel nouveau monde sommes-nous, désormais ? Nous avons commencé la séance à quinze heures. Il est désormais près de vingt-trois heures. (…) Franchement, il y a des moments où on est plus fier d’être député que ce soir. Je le répète, il y a des gens, en dehors de cet hémicycle, qui nous regardent. » (Olivier Faure, député PS, le... [Lire la suite]
mardi 5 septembre 2017

La XVe législature de la Ve République (1)

Le démarrage fut un peu chaotique dans l’Hémicycle : « Il est arrivé, et il arrivera encore à ceux qui siègent sur ces bancs d’imaginer qu’ils sont seuls et qu’ils vivent dans une bulle. C’est arrivé à tout le monde, mais la vérité, c’est que nous ne sommes pas seuls et que des gens nous regardent. Et ces gens se demandent ce que c’est que cette assemblée qui n’arrive pas à se mettre d’accord sur son propre fonctionnement. (…) Seconde après seconde, minute après minute, heure après heure, nous assistons à un spectacle que je... [Lire la suite]