mercredi 15 juin 2022

Le monde perdu de Michèle Cotta

« Pourquoi la politique est-elle progressivement devenue, à partir de 1965, l’objet à peu près unique de ces chroniques ? Le plus simplement du monde. Parce que mes premiers souvenirs sont des souvenirs de campagnes électorales paternelles. Parce que rien, enfant déjà, ne me paraissait plus magique que l’éloquence de la politique ou du prétoire. (…) L’objectivité absolue n’existe pas. Pas plus chez un journaliste que chez n’importe quel citoyen. » (Michèle Cotta, 14 novembre 2007).La journaliste politique Michèle Cotta... [Lire la suite]
lundi 17 décembre 2018

Pierre Desgraupes, clairvoyance et indépendance

« Il n’y a pas un professionnel en France qui comprendrait aujourd’hui, sans s’insurger, son départ d’Antenne 2. » (Michèle Cotta, le 15 juin 1983).Le nom de Pierre Desgraupes est quasiment mythique chez les journalistes. Il est né il y a un siècle, le 18 décembre 1918 à Angoulême. Il fut à la fois le journaliste visionnaire et le patron d’un média qui a su trouver son indépendance et sa liberté malgré les lourdes habitudes politiques. Il a disparu il y a plus de vingt-cinq ans, le 17 août 1993 à Paris, à l’âge de 74... [Lire la suite]
mercredi 14 juin 2017

Michèle Cotta, témoin privilégiée de la Ve République

« Les hommes et les femmes politiques ne sont pas tous à l’affût de la bonne planque ou de la bonne soupe. Qu’on le veuille ou non, ils ont aussi des convictions, des certitudes, même s’il leur arrive de les abandonner en cours de route. L’argent n’est pas leur seule motivation, même s’il peut l’être aussi pour certains. Les idées ont leur importance dans leur détermination, et aussi les stratégies, faites de grands et parfois petits calculs, de nobles ou de moins nobles ambitions. » (Michèle Cotta, 14 novembre 2007).La... [Lire la suite]
lundi 26 septembre 2016

Jean Boissonnat, précurseur d’une nouvelle organisation du travail en France

« On peut entreprendre de reconstruire progressivement le cadre juridique et institutionnel pour l’adapter aux réalités nouvelles. Mais alors, pourquoi pas (…) entreprendre une transformation radicale de ce cadre ? Au lieu de rendre plus flexible une réglementation sociale inadaptée, pourquoi ne pas fonder une réglementation nouvelle sur les réalités d’aujourd’hui ? » (Jean Boissonnat, 2 octobre 1995).L’éditorialiste et journaliste économique Jean Boissonnat est mort à 87 ans ce dimanche 25 septembre 2016 à Paris... [Lire la suite]