jeudi 22 décembre 2022

Carla Bruni-Sarkozy, une femme de caractère

« Mes parents ont eux aussi toujours voté à gauche. C'est une tradition. Je ne voterai jamais à droite. » (Carla Bruni, entre les deux tours de l'élection présidentielle de 2007 dans "The Sunday Herald", en justifiant qu'elle voterait Ségolène Royal si elle était électrice française).La chanteuse Carla Bruni a 55 ans ce vendredi 23 décembre 2022. Issue d'une riche famille industrielle de Turin qui a fait fortune dans les pneumatiques, Carla Bruni vit en France depuis l'âge de 7 ans en raison de la peur des enlèvements par... [Lire la suite]
mercredi 14 décembre 2022

Nicolas Sarkozy et Adrien Quatennens : la justice harcèle-t-elle la classe politique ?

« La justice, la bonne foi, et la droiture doivent être le fondement de la politique. » (Tite-Live).Par les hasards de l'actualité, deux personnalités politiques très différentes en tout point de vue ont été réunies ce mardi 13 décembre 2022 : l'ancien Président de la République Nicolas Sarkozy et le député du Nord Adrien Quatennens. Et pas n'importe quelle actualité, l'actualité judiciaire, et c'est pour cette raison que je ne pouvais pas écrire que ces deux personnalités ont été mises à l'honneur. Parce qu'elles ont... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:42:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 13 décembre 2022

La sagesse de Nicolas Sarkozy

« La France est aujourd’hui majoritairement du côté du parti de l’autorité, de la fermeté, de la liberté. Appelez cela centre droit, centre, droite républicaine, peu importe : l’axe stratégique du pays se trouve ­clairement là. » (Nicolas Sarkozy, "Journal du dimanche", le 22 octobre 2022).C'était sa fête le 6 décembre. Depuis lundi 5 décembre 2022 se déroule son procès en appel sur l'affaire des écoutes téléphoniques et la suspicion de corruption. Si l'ancien Président de la République Nicolas Sarkozy défraie plutôt la... [Lire la suite]
dimanche 20 mars 2022

Élysée 2022 (36) : pour qui votera Nicolas Sarkozy au premier tour ?

« Non seulement il n’avait pas annoncé sa candidature, mais il se refusait à toute déclaration à ce sujet, répétant à chaque fois que le moment "n’était pas venu". Il n’avait aucun rival sérieux dans le parti du Président. » (Michel Houellebecq, 7 janvier 2022, "Anéantir", éd. Flammarion).Dans le dernier roman de Michel Houellebecq ("Anéantir", chez Flammarion), qui évoque une élection présidentielle (celle de 2027), il ne parle pas de l’ancien Président de la République mais d’un des héros de l’histoire (et par ailleurs... [Lire la suite]
vendredi 11 février 2022

Éric Woerth et son réveil républicain

« J’ai trouvé que ma formation politique, dont je suis membre depuis 1981, a dérivé. »C’est par cette petite phrase que l’ancien ministre LR Éric Woerth a expliqué le 9 février 2022 dans "Le Parisien" qu’il soutenait la candidature du Président Emmanuel Macron à l’élection présidentielle de 2022. Un soutien qui n’a pas surpris, même s’il a déçu ses amis de LR, comme Gérard Larcher, le Président du Sénat. À l’Assemblée Nationale où il préside la stratégique commission des finances depuis juin 2017, il a quitté le groupe LR... [Lire la suite]
jeudi 30 septembre 2021

Bygmalion : Éric Zemmour soutient Nicolas Sarkozy

« Justice politique : nouvel épisode d’un nouvel acharnement judiciaire contre Nicolas Sarkozy. » (Éric Zemmour, le 30 septembre 2021 sur Twitter).Le verdict est tombé comme un couperet ce jeudi 30 septembre 2021 dans l’affaire Bygmalion, à savoir le financement illégal de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012. L’ancien Président de la République a été jugé coupable et condamné en première instance à un an de prison ferme. Il a aussitôt fait appel de cette décision de justice. Sa peine est aménagée pour... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 20:19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 17 avril 2021

Raoult : disparition d’un militant très engagé et clivant

« Que préfère-t-on : la matraque ou le dialogue ? En respectant la coutume des palabres, elle favorise l’apaisement. »L’électron libre, considéré par ses proches comme un "homme rond à l’allure joviale", a été récompensé le 17 mars 2009 "pour l’ensemble de son œuvre" par le prix principal des "Y’a bon Awards" qui sélectionne les petites phrases les plus xénophobes de l’année. Cette récompense a été créée par l’association des Indivisibles, présidée par Rokhaya Diallo, et a honoré cette année-là un ancien ministre... [Lire la suite]
jeudi 4 mars 2021

Injustice pour Nicolas Sarkozy ?

« Je ne tomberai pas dans le piège d’un combat politique contre une institution que je respecte. » (Nicolas Sarkozy, le 3 mars 2021 sur TF1).A-t-elle été contreproductive, cette colère exprimée à la télévision de l’ancien Président de la République ? En tout cas, elle a montré au moins sa combativité ("malgré l’âge"), sa sincérité et surtout, son sentiment d’extrême injustice. Deux jours après sa condamnation à trois ans de prison dont un an ferme pour corruption active par le tribunal judiciaire de Paris, Nicolas... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:24:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 1 mars 2021

Sarko et ses frères

« Je n’ai jamais demandé à être au-dessus des lois, mais je ne peux accepter d’être en dessous de celles-ci. » (Nicolas Sarkozy, le 20 mars 2014).L’ancien Président de la République Nicolas Sarkozy a été condamné en première instance, par la 32e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Paris, à trois ans de prison dont deux avec sursis pour fait de corruption. La peine est très lourde, car cela signifie un an de prison ferme, mais la nature de la condamnation, corruption, l’est également.Ce qu’on lui a... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 20:11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 31 mars 2020

Patrick Devedjian, le sarkozyste déçu

« J’ai rassemblé des gens qui m’étaient hostiles. » (Patrick Devedjian, le 31 mars 2011 lors de sa réélection à la présidence du conseil général des Hauts-de-Seine).La nouvelle a ému toute la classe politique parce qu’il en faisait partie, avec sa singularité et son importance. Probablement qu’il lui a manqué "les" responsabilités dans lesquelles il se serait épanoui, sans nul doute le Ministère de la Justice.Patrick Devedjian, alors président du conseil départemental des Hauts-de-Seine depuis le 1er juin 2007, succédant à... [Lire la suite]