mardi 3 octobre 2017

Spoutnik, le premier satellite artificiel de l’histoire de l’homme

« Le moment viendra où un vaisseau spatial transportant des êtres humains quittera la Terre et partira en voyage vers des planètes lointaines. Aujourd’hui, cela ne semble être qu’une fantaisie séduisante, mais en fait, ce n’est pas le cas. Le lancement des deux premiers Spoutnik soviétiques a déjà jeté un pont solide de la Terre dans l’Espace, et la voie des étoiles est ouverte. » (Sergueï Korolev, 1957).Il y a soixante ans, le 4 octobre 1957 à 19 heures 28 minutes et 34 secondes (TU), en plein guerre froide, l’Union... [Lire la suite]
samedi 18 février 2017

Deng Xiaoping, l’architecte économique de la Chine communiste

« Peu importe qu’un chat soit blanc ou noir. S’il attrape la souris, c’est un bon chat. » (1962).L’ancien dirigeant communiste chinois Deng Xiaoping est mort à 92 ans, il y a vingt ans, le 19 février 1997 à Pékin. Il est né le 22 août 1904. Il fut le responsable déterminant de l’essor économique de la Chine communiste d’aujourd’hui.Il ne s’agit pas ici de tracer précisément sa vie très riche et complexe du jeune militant activiste communiste au vieux patriarche finalement sanguinaire de Tiananmen, mais de revenir sur les... [Lire la suite]
dimanche 20 novembre 2016

Licencieux Lyssenko, au cœur de l’imposture soviétique

« Apport scientifique nul, paralysie de la biologie et de l’agronomie soviétiques pendant près de trente ans, mise à l’écart et assassinats de savants mondialement réputés. » (Joël Kotek et Dan Kotec, "L’Affaire Lyssenko ou l’histoire réelle d’une science prolétarienne en Occident", 1986).Le 20 novembre 1976 à Kiev, il y a quarante ans, est mort très discrètement Trofim Denissovitch Lyssenko, à l’âge de 79 ans, qui fut le symbole d’une science soviétique typiquement mensongère et idéologique. Elle fut annoncée sans tambour... [Lire la suite]
vendredi 4 novembre 2016

Budapest 1956, le Tiananmen hongrois

« Aucune nouvelle à ce sujet ne devra filtrer à l’extérieur ; la presse spécialement ne doit pas être informée. C’est donc pour cette raison que nous examinons cette question ici, en séance à huis clos du congrès. Il y a des limites à tout. Nous ne devons pas fournir des munitions à l’ennemi ; nous ne devons pas laver notre linge sale devant ses yeux. » (Nikita Khrouchtchev le 24 février 1956 au XXe congrès du PCUS, à propos de son rapport sur la déstalinisation).Il y a exactement soixante ans, le 4 novembre 1956,... [Lire la suite]