vendredi 15 juin 2018

L'expérience d'Alain Aspect en physique quantique

« Dans toutes ces expériences, si on ne sait pas être blasé, la première réaction est toujours l’étonnement. Mais ensuite, il y a un deuxième sentiment que j’espère vous avoir fait partager : c’est l’émerveillement devant la subtilité de ces phénomènes, et devant la puissance de cette mécanique quantique qui permet non seulement de les décrire, mais aussi, après quatre-vingts ans de bons et loyaux services, de toujours en découvrir de nouveaux. » (Alain Aspect, à Paris le 17 juin 2002).C’est ce 15 juin 2018 que le... [Lire la suite]
jeudi 15 juin 2017

Alain Aspect, acteur de la seconde révolution quantique

« Dans toutes ces expériences, si on ne sait pas être blasé, la première réaction est toujours l’étonnement. Mais ensuite, il y a un deuxième sentiment que j’espère vous avoir fait partager : c’est l’émerveillement devant la subtilité de ces phénomènes, et devant la puissance de cette mécanique quantique qui permet non seulement de les décrire, mais aussi, après quatre-vingts ans de bons et loyaux services, de toujours en découvrir de nouveaux. » (Alain Aspect, à Paris le 17 juin 2002).C’est ce jeudi 15 juin 2017 que le... [Lire la suite]
dimanche 5 février 2017

Olivier Costa de Beauregard, physicien du temps symétrique

« L’humanisme n’a pas encore pris une pleine conscience du fait que notre vision du monde est radicalement transformée, qu’aucun problème fondamental, ni physique (cela va sans dire), ni biologique, ni psychologique, ni probablement philosophique, ne peut plus être aujourd’hui posé dans les mêmes perspectives qu’avant 1900. » (1996).La science a ceci de révolutionnaire qu’elle est à la fois indiscutable (elle est le résultat de démonstrations, d’expériences, de raisonnements logiques, d’équations) et en même temps,... [Lire la suite]
mercredi 16 septembre 2015

Bernard d’Espagnat, une pensée quantique complexe

« Déjà la physique classique nous apprenait qu’alors que le caillou est pour nous le symbole du “plein”, il est, en fait, principalement constitué de vide (le vide entre les noyaux et les électrons). Mais la non-séparabilité nous laisse entendre qu’à rigoureusement parler il n’existe même pas en qualité d’être distinct. Que son “état quantique” est “enchevêtré” (c’est le mot technique) avec celui de tout le reste de l’univers » ("Traité de physique et de philosophie", 2 avril 2002).Les mots sont venus de Roger Balian (82... [Lire la suite]