samedi 29 mai 2021

Emmanuel Macron au Rwanda : pas de repentance mais des responsabilités

« La France a un rôle, une histoire et une responsabilité politique au Rwanda. Elle a un devoir : celui de regarder l’histoire en face et de reconnaître la part de souffrance qu’elle a infligée au peuple rwandais (…). » (Emmanuel Macron, le 27 mai 2021 à Kigali).Le Président de la République française Emmanuel Macron est allé au Rwanda les 27 et 28 mai 2021. Dès le premier jour, le jeudi 27 mai 2021, il a prononcé un important discours à Kigali, la capitale du pays, au Mémorial des victimes du génocide rwandais de... [Lire la suite]
mardi 16 juillet 2019

Rwanda 1994 : Bagatelles pour un massacre (2)

« Quant à celui qui n’a pas faim de la Voie, pour qui elle n’est rien, ou toute méprisable, celui-là est prêt pour la cruauté majeure. Il ne le sait pas encore, peut-être, il est encore dans l’illusion de ses bons sentiments, de sa culture, de sa moralité. Il suffira d’un choc, peut-être léger, d’un glissement, d’un écart imprévu. Car il est prêt : fruit bon à cueillir par le premier démon qui imposera, à cet homme vide, sa loi de fer. » (Maurice Bellet, "La Voie", 1982). Seconde et dernière partie.Dans le premier... [Lire la suite]
vendredi 5 avril 2019

Rwanda 1994 : Bagatelles pour un massacre (1)

« Quant à celui qui n’a pas faim de la Voie, pour qui elle n’est rien, ou toute méprisable, celui-là est prêt pour la cruauté majeure. Il ne le sait pas encore, peut-être, il est encore dans l’illusion de ses bons sentiments, de sa culture, de sa moralité. Il suffira d’un choc, peut-être léger, d’un glissement, d’un écart imprévu. Car il est prêt : fruit bon à cueillir par le premier démon qui imposera, à cet homme vide, sa loi de fer. » (Maurice Bellet, "La Voie", 1982). Première partie.C’est un petit peu étrange de... [Lire la suite]
lundi 13 août 2018

Amin Dada, l'ogre-roi d’Ouganda

« Sous des faux airs de géant débonnaire, Amin est un tyran psychopathe, avide et manipulateur. Tour à tour jovial et sanguinaire, il alterne crises de rage et phases de dépression. Les massacres commencent, la terreur s’installe. (…) Amin s’enfonce dans le crime. (…) Il fanfaronne, affabule, conseille ou chapitre le monde entier. » (Jean-Pierre Langellier, "Le Monde" du 11 avril 1999).C’était un géant. Cent vingt kilogrammes, un mètre quatre-vingt-onze, neuf fois champion de boxe dans son pays entre 1951 et 1960. Idi Amin... [Lire la suite]