vendredi 8 février 2019

La soucoupe volante de Niels Arestrup

« On ne passait que l’oral, il n’y avait pas d’écrit, à ce bac-là, cette année-là, et j’ai passé les épreuves du matin, les seules sur lesquelles je pensais pouvoir un peu me dém@rder. Et comme j’avais envie de faire autre chose que ce qui m’était éventuellement promis, à midi, j’ai quitté le collège où je passais le bac, j’ai été à Paris, et j’ai été revoir pour la cinquième fois "Les Tontons flingueurs". Je me suis dit : voilà, là, tu as fait le choix, tu as brûlé les ponts qui sont derrière, c’est fini (…), tu vas devoir... [Lire la suite]