mercredi 18 décembre 2019

Pierre Soulages consacré au Louvre pour ses 100 ans

« Une peinture est un tout organisé, un ensemble de formes (lignes, surfaces colorées…) sur lequel viennent se faire et se défaire les sens qu’on lui prête. » (Soulages, 1948).Le peintre Pierre Soulages fête son 100e anniversaire le mardi 24 décembre 2019. Figure majeure de l’art abstrait, connu pour ses fameux polyptyques outrenoir, Pierre Soulages est aussi l’un des doyens du monde de l’art contemporain.Il continue toujours à peindre, avec une grande vitalité, malgré son âge désormais à trois chiffres. Signe d’une... [Lire la suite]
mercredi 27 février 2019

L’année Pierre Soulages au Louvre

« Nous n’effacerons pas le mal de notre société, ni par la loi, ni par un discours, ni par un acte ; mais nous devons être, tous ensemble, les combattants de cet outrenoir, de ces lignes de force, de ce courage inlassable, de cette forme d’humanité et d’intelligence que nous devons donner, même au noir qu’il y a dans notre société, parce qu’il est là ; mais nous tiendrons, et à la fin, nous gagnerons. »Ces propos assez étonnants ont été tenus par le Président Emmanuel Macron, ils terminaient son discours lors du... [Lire la suite]
vendredi 21 décembre 2018

Pierre Soulages, l’artiste mélanthrope, a 99 ans

« Le noir avait tout envahi, à tel point que c’était comme s’il n’existait plus. » (Pierre Soulages, Entretien avec Christopher Donner, "Le Monde 2", le 3 février 2007).L’homme en noir. Le noir, l’outrenoir. Une peinture en trois dimensions. Ce n’est plus la couleur mais le reflet de la lumière qui compte désormais. C’était en janvier 1979 que le peintre a eu cette révélation, celle de peindre tout en noir et que ce noir fût une nouvelle voie des arts, de son art. Ce peintre, Pierre Soulages, est sans doute le plus grand... [Lire la suite]
samedi 3 décembre 2016

Georges Duby, le Moyen-Âge en Europe et son histoire sociale

« Peut-être plus justement aurait-il aimé dire comme le peintre Degas : "J’aimerais être illustre et inconnu". Georges Duby n’aimait pas parler de lui. La pudeur suspendait la confidence. Il lui fallait forcer sa nature pour employer le "je". Il considérait que seule l’œuvre à laquelle il avait consacré sa vie méritait considération. » (Jean-Marie Rouart, 12 novembre 1998 à Paris).L’historien du Moyen-Âge Georges Duby a quitté les cathédrales à 77 ans le 3 décembre 1996, il y a exactement vingt ans. Il était l’un des... [Lire la suite]