mercredi 27 mars 2019

Eugène Ionesco, le prince de l’insolite

« Certains critiques m’accusent de défendre un humanisme abstrait, l’homme de nulle part. En réalité, je suis pour l’homme de partout ; pour mon ennemi comme pour mon ami. L’homme de partout est l’homme concret. L’homme abstrait, c’est l’homme des idéologies : l’homme des idéologies n’existe pas. La condition essentielle de l’homme n’est pas sa condition de citoyen, mais sa condition de mortel. Lorsque je parle de la mort, tout le monde me comprend. La mort n’est ni bourgeoise ni socialiste. Ce qui vient du plus profond... [Lire la suite]
jeudi 25 janvier 2018

Nicolae Ceaucescu, le dictateur communiste des Carpates

« Le religieux parfait prie si bien qu’il ignore qu’il prie. Le communisme est si profondément une religion, terrestre, qu’il ignore qu’il est une religion. » (Jacques Maritain, "Humanisme intégral", 1935).Toutes les institutions communistes avaient été créées avant lui : la dictature communiste, le parti, la Securitate. Il n’avait plus qu’à les utiliser à son profit et à celui des siens, à commencer par son épouse. Nicolae Ceaucescu est né il y a un siècle, le 26 janvier 1918. Il fut l’un des autocrates communistes les... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 12 juin 2016

György Ligeti, le musicien de l’Europe en feu

« Traversée de références multiples qui se coagulent en des complexes sonores d’une profonde originalité, l’œuvre de György Ligeti résonne d’une présence mystérieuse doublée d’une étonnante et permanente mise en question du sens. Des prismes musicaux répétitifs et déformants (…) jusqu’aux œuvres les plus récentes marquées par le sceau de multiples lamentations stylisées, en passant par le recours à l’absurde et l’ironie distanciée (…) se dessinent les arcanes d’une pensée à l’œuvre qui déborde les œuvres (…), le "travail du... [Lire la suite]