mardi 12 février 2019

Gilets jaunes : les gros sabots de François Berléand

« Parfois tu te demandes comment un acteur peut être aussi bon, aussi juste, aussi brillant quand il interprète les personnages de gros balourds qui lui sont souvent dévolus. Et puis un jour tu perces ce mystère grâce à une seule petite intervention radio… » (Bruno Gaccio sur Twitter).Mousse médiatique. En marge de la treizième journée des gilets jaunes le samedi 9 février 2019, l’acteur François Berléand a lâché de manière abrupte sur RTL : « Moi, depuis le début, ils me font chi@r, les gilets... [Lire la suite]
vendredi 8 février 2019

La soucoupe volante de Niels Arestrup

« On ne passait que l’oral, il n’y avait pas d’écrit, à ce bac-là, cette année-là, et j’ai passé les épreuves du matin, les seules sur lesquelles je pensais pouvoir un peu me dém@rder. Et comme j’avais envie de faire autre chose que ce qui m’était éventuellement promis, à midi, j’ai quitté le collège où je passais le bac, j’ai été à Paris, et j’ai été revoir pour la cinquième fois "Les Tontons flingueurs". Je me suis dit : voilà, là, tu as fait le choix, tu as brûlé les ponts qui sont derrière, c’est fini (…), tu vas devoir... [Lire la suite]
jeudi 27 décembre 2018

Gérard Depardieu, monsieur le ministre ?

« Il vaut mieux faire des c@nneries que s’économiser. » ("L’Humanité" du 21 août 1999).Il est un peu avec le cinéma et le théâtre comme Picasso avec la peinture et la sculpture. Il peut tout, il fait tout, il est là où on ne l’attend pas, il surprend, il conquiert tout, les terrains, les esprits. C’est un monstre sacré, un monument national. Et une personnalité phénoménale, un vrai caractère, un rude carré dans un corps rond après avoir été un fin haricot. Gérard Depardieu, car il s’agit de lui, de cet acteur symbole du... [Lire la suite]
mardi 23 octobre 2018

Marthe Mercadier, une pensée à l'occasion de ses 90 ans

« Je veux mourir chez moi, dans mon lit, avec ce qui reste de ma famille (…). Je veux absolument être… (…) Je jubilerai jusqu’à 100 ans. C’est vrai, je trouve que c’est une telle récompense, mais il faut avoir souffert, il faut avoir été très malade, très désespéré comme j’ai été, et apprécier à quel point c’est formidable de continuer à vivre avec les handicaps, je sais bien que je vais être de plus en plus fatiguée (…), je le sais, tout ça, mais je trouve ça passionnant, et tant qu’on peut continuer… » (France 2, le 19... [Lire la suite]
jeudi 20 septembre 2018

Jean Piat, le seigneur de la scène

« Nous, acteurs, avons la chance de nous amuser avec la mort avant de la connaître. » (Jean Piat, interrogé par Barbara Théate, "Journal du dimanche", le 31 janvier 2016).S’amuser avec la mort avant de la connaître… Hélas, maintenant, Jean Piat la connaît. Depuis ce mardi 18 septembre 2018 à Paris. À cinq jours seulement de son 94e anniversaire. Jean Piat était un comédien immense. Une diction parfaite, un regard perçant, une présence captivante. Il était sociétaire de la Comédie-française du 1er septembre 1947 au 31... [Lire la suite]
mardi 11 septembre 2018

Maurice Chevalier, collabo ?

« Vous êtes repérés, catalogués, étiquetés. Quoi que vous fassiez, on finira par vous retrouver. Vous serez verdâtres, la sueur coulera sur votre front et dans votre dos. On vous emmènera et, quelques jours plus tard, vous ne serez plus qu’un tout petit tas d’immondices. » (Pierre Dac, BBC le 12 février 1944).Au micro de la BBC le 12 février 1944, pour une fois pas très comique, l’humoriste Pierre Dac (1893-1975) a décrit avec précision la future traque des collaborateurs avec les nazis. Dans la liste qu’il a prononcée... [Lire la suite]
mercredi 22 août 2018

Micheline Presle, star éternelle aux quatre bougies manquantes

« Avant, je n’avais pas le temps, j’étais trop accaparée par ma vie sentimentale pour bien "profiter" des autres, les écouter, les regarder… Je n’ai rien tiré d’intéressant de l’amour. C’est ma faute mais c’est comme ça. Je voulais faire de l’amour la grande affaire de ma vie, elle a été ma plus mauvaise affaire. » ("L’arrière-mémoire", éd. Flammarion, 1994).Ces quelques mots tirés de la longue interview réalisée par le journaliste Serge Toubiana (futur directeur de la Cinémathèque française de mai 2003 à janvier 2016) et... [Lire la suite]
lundi 20 août 2018

Philippe Magnan, l’incarnation du pouvoir

« Le pouvoir est de déchirer l’esprit humain en morceaux que l’on rassemble ensuite sous de nouvelles formes que l’on a choisies. » (George Orwell, "1984").Un homme très distant, habillé d’un manteau sombre, avec un chapeau des années 1960 et une écharpe rouge, cela vous dit quelque chose ? Non, ce n’est pas François Mitterrand, mais l’un de ses meilleurs interprètes au cinéma ou à la télévision, peut-être même meilleur que Jean d’Ormesson voire Michel Bouquet.J’apprécie beaucoup Philippe Magnan qui fête son 70e... [Lire la suite]
samedi 11 août 2018

Pauline Lafont, déveine dans les Cévennes

« Être jeune, c’est être spontané, rester proche des sources de la vie, pouvoir se dresser et secouer les chaînes d’une civilisation périmée, oser ce que d’autres n’ont pas eu le courage d’entreprendre. » (Thomas Mann, 1947).Il y a trente ans, une jeune actrice s’est retrouvée au centre d’une énigme malheureusement pas si mystérieuse que cela. Le 11 août 1988, en vacances dans les Cévennes, Pauline Lafont a fait de la randonnée seule, partie de la maison familiale, celle de sa mère, Bernadette Lafont (1938-2013). Dès la fin... [Lire la suite]
samedi 16 juin 2018

Les 90 étoiles de Tata Cordy

« La passion fait la force. »La passion fait la force. C’est tout elle. C’est sa devise depuis qu’elle est baronne. Ce n’est pas une plaisanterie, elle a même conçu ses armoiries : un losange rouge avec un épi de blé au centre, entre deux masques de la commedia dell’arte, un riant et un pleurant, le tout entouré de deux lions et surplombé par une couronne de baronne. La célèbre chanteuse belge est réellement baronne, anoblie par le roi des Belges, Albert II, le 11 octobre 2004. Tout ce qu’il y a de plus sérieux,... [Lire la suite]