dimanche 30 juin 2019

Alain Finkielkraut est né il y a 70 ans

« C’est un groupe de gens politiquement difficilement situables, me semble-t-il, un mélange de gens des banlieues, de l’extrême gauche et peut-être aussi des soraliens. Cela m’étonnerait que ce soient des gilets jaunes d’origine car je suis un des seuls intellectuels à avoir soutenu le mouvement à ses débuts, en pointant qu’il y avait une grande incompréhension par rapport à cette France des méprisés. (…) J’ai été obligé de fuir de peur qu’ils me cassent la gueule et je pense que ça aurait pu mal tourner, mais je n’ai pas été... [Lire la suite]
mardi 11 juin 2019

Anne Frank, mon amie, mon héroïne

« Je suis et j’étais victime d’humeurs qui m’enfonçaient (au figuré, bien sûr) la tête sous l’eau et ne me laissaient voir que l’aspect subjectif des choses, m’empêchant de tenter de réfléchir calmement aux arguments de la partie adverse et d’agir dans le même esprit que celui que j’ai blessé ou chagriné par mon tempérament fougueux. Je me suis réfugiée en moi-même, je n’ai regardé que moi, et toute ma joie, mon ironie et mon chagrin, je les ai décrits dans mon journal sans aucune gêne. Ce journal a pour moi de la valeur car... [Lire la suite]
vendredi 12 avril 2019

Raymond Barre est né il y a 95 ans

« Je préfère être impopulaire qu’irresponsable. » (5 septembre 1980).J’ai été barriste, je reste barriste. Je ne sais pas combien il en reste encore aujourd’hui, mais s’il devait n’en rester qu’un, je suis prêt à être celui-là !Plus je regarde le passé derrière moi, plus je vois cette quasi-trentaine d’années de perdues par l’irresponsabilité et le manque de vision des dirigeants de la France, plus je reste persuadé que l’élection de Raymond Barre à la Présidence de la République en mai 1988 aurait changé la face des... [Lire la suite]
mardi 26 mars 2019

Robert Merle, historiographe de la noirceur de l’âme humaine

« Je préfère penser, quant à moi, que tout devient possible dans une société dont les actes ne sont plus contrôlés par l’opinion populaire. Dès lors, le meurtre peut bien lui apparaître comme la solution la plus rapide à ses problèmes. Ce qui est affreux et nous donne de l’espèce humaine une opinion désolée, c’est que, pour mener à bien ses dessins, une société de ce type trouve invariablement les instruments zélés de ses crimes. » (Robert Merle, le 27 avril 1972).Dans cette préface à la nouvelle édition de son roman paru en... [Lire la suite]
vendredi 22 février 2019

La lutte contre l’antisémitisme est l’affaire de TOUS !

« Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.Quand ils sont venus chercher les Juifs,Je n’ai pas protesté, je n’étais pas juif.Quand ils sont venus chercher les catholiques,Je n’ai pas protesté, je n’étais pas catholique.Puis ils sont venus me chercher,Et il ne restait personne pour protester. »(Martin Nielmöller, pasteur et théologien allemand déporté à Dachau)Des dizaines de milliers de Français ont manifesté le mardi 19 février 2019 Place de la République à Paris et dans... [Lire la suite]
dimanche 17 février 2019

Alain Finkielkraut, l’antisémitisme et la bêtise

« C’est un groupe de gens politiquement difficilement situables, me semble-t-il, un mélange de gens des banlieues, de l’extrême gauche et peut-être aussi des soraliens. Cela m’étonnerait que ce soient des gilets jaunes d’origine car je suis un des seuls intellectuels à avoir soutenu le mouvement à ses débuts, en pointant qu’il y avait une grande incompréhension par rapport à cette France des méprisés. (…) J’ai été obligé de fuir de peur qu’ils me cassent la gueule et je pense que ça aurait pu mal tourner, mais je n’ai pas été... [Lire la suite]
dimanche 18 novembre 2018

Les 120 ans de Joris Ivens...

« J’ai été quelqu’un de gai, tu sais, malgré ce qui nous est arrivé. Gaie à notre façon, pour se venger d’être triste, et rire quand même. Les gens aimaient ça de moi. Mais je change. Ce n’est pas de l’amertume, je ne suis pas amère. C’est comme si je n’étais déjà plus là. J’écoute la radio, les informations, je sais ce qui se passe et j’en ai peur souvent. Je n’y ai plus ma place. C’est peut-être l’acceptation de la disparition ou un problème de désir. Je ralentis. » (4 février 2015).Lors de la cérémonie d’hommage national... [Lire la suite]
jeudi 20 septembre 2018

Marceline Loridan-Ivens, l’ado rescapée de l’Holocauste

« J’ai été quelqu’un de gai, tu sais, malgré ce qui nous est arrivé. Gaie à notre façon, pour se venger d’être triste, et rire quand même. Les gens aimaient ça de moi. Mais je change. Ce n’est pas de l’amertume, je ne suis pas amère. C’est comme si je n’étais déjà plus là. J’écoute la radio, les informations, je sais ce qui se passe et j’en ai peur souvent. Je n’y ai plus ma place. C’est peut-être l’acceptation de la disparition ou un problème de désir. Je ralentis. » (4 février 2015).Lors de la cérémonie d’hommage national... [Lire la suite]
vendredi 10 août 2018

Le grand résistant Daniel Cordier est né il y a 98 ans

« Je guette la phrase annonçant la revanche. Soudain, j’entends ces mots inouïs : "C’est le cœur serré que je vous dis aujourd’hui qu’il faut cesser le combat". La phrase suivante me fait comprendre le désastre irréversible (…). La guerre est donc finie, irrémédiablement perdue ? Tandis que ma mère s’affaisse entre les bras de mon beau-père, je me précipite vers l’escalier et monte dans ma chambre afin de dissimuler mes larmes. Jeté en travers du lit, je sanglote en silence. » ("Alias Caracalla", 15 mai 2009, éd.... [Lire la suite]
vendredi 3 août 2018

Céline et sa veuve ruinée, la raison des pamphlets ?

« Celui qui parle de l’avenir est un coquin, c’est l’actuel qui compte. Invoquer la postérité, c’est faire un discours aux asticots. » (Céline, "Voyage au bout de la nuit", 1932).Depuis ce mercredi 1er août 2018, on peut avoir une meilleure compréhension de la situation …célinienne. La polémique de décembre et janvier derniers sur le projet de réédition des pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline, si elle pouvait être justifiée, n’était pas très pertinente. La raison de ce projet, que certains avaient déjà imaginée... [Lire la suite]