jeudi 18 avril 2019

La Renaissance de Notre-Dame de Paris : humour et polémiques autour d’une cathédrale

« Toute civilisation commence par la théocratie et finit par la démocratie. Cette loi de la liberté succédant à l’unité est écrite dans l’architecture. Car, insistons sur ce point, il ne faut pas croire que la maçonnerie ne soit puissante qu’à édifier le temple, qu’à exprimer le mythe et le symbolisme sacerdotal, qu’à transcrire en hiéroglyphes sur ses pages de pierre les tables mystérieuses de la loi. S’il en était ainsi, comme il arrive dans toute société humaine un moment où le symbole sacré s’use et s’oblitère sous la libre... [Lire la suite]
mardi 16 avril 2019

Notre-Dame de Paris, double symbole identitaire

« On superposa la pierre à la pierre, on accoupla ces syllabes de granit, le verbe essaya quelques combinaisons. Le dolmen et le cromlech celtes, le tumulus étrusque, le galgal hébreu, sont des mots. Quelques-uns, le tumulus surtout, sont des noms propres. Quelquefois même, quand on avait beaucoup de pierre et une vaste plage, on écrivait une phrase. L’immense entassement de Karnac est déjà une formule tout entière. Enfin on fit des livres. Les traditions avaient enfanté des symboles, sous lesquels elles disparaissaient comme le... [Lire la suite]
samedi 3 décembre 2016

Georges Duby, le Moyen-Âge en Europe et son histoire sociale

« Peut-être plus justement aurait-il aimé dire comme le peintre Degas : "J’aimerais être illustre et inconnu". Georges Duby n’aimait pas parler de lui. La pudeur suspendait la confidence. Il lui fallait forcer sa nature pour employer le "je". Il considérait que seule l’œuvre à laquelle il avait consacré sa vie méritait considération. » (Jean-Marie Rouart, 12 novembre 1998 à Paris).L’historien du Moyen-Âge Georges Duby a quitté les cathédrales à 77 ans le 3 décembre 1996, il y a exactement vingt ans. Il était l’un des... [Lire la suite]