jeudi 16 avril 2020

Benoît XVI, l’ex-pape du développement humain intégral

« La charité est la voie maîtresse de la doctrine sociale de l’Église. Toute responsabilité et tout engagement définis par cette doctrine sont imprégnés de l’amour qui (…) est la synthèse de toute la Loi. L’amour donne une substance authentique à la relation personnelle avec Dieu et avec le prochain. Il est le principe non seulement des micro-relations : rapports amicaux, familiaux, en petits groupes, mais également des macro-relations : rapports sociaux, économiques, politiques. » (Benoît XVI, 29 juin... [Lire la suite]
dimanche 12 avril 2020

Pâques 2020, le coronavirus et Dieu…

« Nous sommes appelés à ramer ensemble et à nous réconforter mutuellement. » (le pape François, le 27 mars 2020 à Rome).liDrôle de scène, scène très insolite, où l’on voit le pape François seul sur le parvis de la basilique Saint-Pierre de Rome, le vendredi 27 mars 2020, pour faire une bénédiction urbi et orbi. Cette crise d’urgence sanitaire, avec obligation de confinement pour la moitié de l’humanité, est un calvaire pour tout le monde, et en particulier pour les chrétiens. Cette crise est arrivée en plein Carême, et cette... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:59:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 30 janvier 2020

Mgr Barbarin : le vent du boulet

« Je voudrais ici réaffirmer clairement : si dans l’Église, on détecte même un seul cas d’abus, qui représente déjà en soi une horreur, un tel cas sera affronté avec la plus grande gravité. Frères et sœurs, dans la colère légitime des personnes, l’Église voit un reflet de la colère de Dieu, trahi et frappé par ces consacrés malhonnêtes. L’écho du cri silencieux des petits, qui, au lieu de trouver en eux une paternité et des guides spirituels, ont trouvé des bourreaux, fera trembler les cœurs anesthésiés par l’hypocrisie et... [Lire la suite]
mercredi 25 décembre 2019

Dis seulement une parole et je serai guéri !

Réflexions "noéliennes"…Dernière fête avant le Nouvel An, la fête de Noël. Chez les chrétiens, Noël est l'une des deux fêtes majeures. Elle rappelle la naissance du Christ, tandis que Pâques évoque sa résurrection. De Noël à Pâques, c'est l'alpha à l'oméga de la vie du Christ, le "premier oméga" car dans la liturgie, il y a aussi la période entre Pâques et la Pentecôte, le "second oméga" (le "second départ" du Christ, l'Ascension, et "l'arrivée" de l'Espris-Saint). Pâques célèbre la fin de la Semaine Sainte, la fin de la Passion du... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mardi 12 novembre 2019

Pédophilie dans l’Église catholique : la décision lourde de Lourdes

« Dans le bouleversement de la conversion, nous devons commencer par nous-mêmes. Nous le faisons grâce aux personnes victimes. Ce qu’elles ont révélé des actes que s’étaient permis ou que se permettaient certains prêtres a mis à jour, selon la formule d’un évêque, "une infection qui anémiait secrètement le corps de l’Église". La parole des personnes victimes nous a fait découvrir une face sombre de la vie ecclésiale dont nous n’avions pas idée, mais cette ignorance ne suffit pas à tout excuser. (…) Ces personnes [victimes] nous... [Lire la suite]
samedi 5 octobre 2019

Georges Bidault, le naufrage d’un grand homme d’État (1)

« À force d’avoir les yeux dans la poche, on finit par avoir des poches sous les yeux. » (Georges Bidault). Première partie.Il y a cent vingt ans, le 5 octobre 1899 à Moulins, est né le très brillant homme d’État Georges Bidault. Ce grand résistant démocrate-chrétien, successeur de Jean Moulin, a dominé la vie politique des dix premières années de la Quatrième République (entre 1944 et 1954). Il se transforma en ardent opposant à De Gaulle au nom des institutions et surtout au nom de l’Algérie française, au point de soutenir... [Lire la suite]
dimanche 9 juin 2019

Dis seulement une parole et je serai guéri !

Réflexions "pentecotales"…Dernier pont du printemps, le week-end de la Pentecôte. Chez les chrétiens, la Pentecôte est la fin d'une période qui a commencé avec Pâques. La fête de Pâques n’est pas non plus seulement un gros week-end sur la route, départ ou retour des vacances "de printemps". C’est aussi une fête chrétienne qui célèbre la fin de la Semaine Sainte, la fin de la Passion du Christ par sa Résurrection. C’est le jour le plus important des chrétiens (plus que Noël) parce qu’il faut évidemment un véritable acte de foi pour... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mardi 23 avril 2019

Dis seulement une parole et je serai guéri

Réflexions postpascales complémentaires…La fête de Pâques n’est pas seulement un gros week-end sur la route, départ ou retour des vacances "de printemps". C’est aussi une fête chrétienne qui célèbre la fin de la Semaine Sainte, la fin de la Passion du Christ par sa Résurrection. C’est le jour le plus important des chrétiens (plus que Noël) parce qu’il faut évidemment un véritable acte de foi pour croire en la résurrection. Elle n’est pas seulement celle du Christ mais aussi de tous les humains. A priori, malgré tous les progrès... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 4 avril 2019

Maurice Bellet, cruauté et tendresse, dans La Voie

« L’écrit s’en va. S’il trouve des lecteurs, mon vœu est qu’ils y entendent ce qui les éveillera à leur propre parole. » (Maurice Bellet).Cela fait déjà un an que Maurice Bellet, grand penseur chrétien, est mort à l’âge de 94 ans. C’était le 5 avril 2018 et il travaillait encore sur des livres et participait à des rencontres quelques jours auparavant. Probablement parce qu’il a été à la confluence de la philosophie, de la théologie, de la psychanalyse, de la sociologie et même de la poésie, il est "inclassable". La... [Lire la suite]
mardi 18 décembre 2018

Maurice Bellet, un penseur en pleine immersion de son temps

« On est neutre pour ce qui n’a pas d’importance. Pour le grave et l’essentiel, impensable. On n’est pas neutre devant Auschwitz. Ou alors !… Il faut bien qu’il y ait un absolu. Mais le grand problème des humains, c’est de ne pas savoir où il est. La ligne de séparation change. L’impossibilité et l’interdit ne sont pas fixés. » (Maurice Bellet, janvier 2014).Prêtre, théologien, philosophe, sociologue et évidemment, car ce fut sa grande "originalité" dans l’Église catholique, psychanalyste, Maurice Bellet est né il y a... [Lire la suite]