lundi 30 octobre 2017

Michel Aoun, Président paradoxal d’un Liban compliqué

« Je vais proposer aux Nations Unies de créer à Beyrouth un centre international de dialogue entre les civilisations et les religions. Il me semble que notre force est d’être un pays cogéré par différentes religions. Dans le contexte actuel, c’est très sécurisant. » ("Paris Match", le 24 septembre 2017).Un événement récent a rappelé toutes les confusions politiques au sein du Liban d’il y a une quarantaine et trentaine d’années. À 83 ans, un vieux général qui s’est pris pour le De Gaulle du Liban a vu ses années de... [Lire la suite]