mercredi 16 février 2022

Les 130 ans de l’encyclique "Au milieu des sollicitudes" : le ralliement des catholiques français à la République

« Lors donc que, dans une société, il existe un pouvoir constitué et mis à l’œuvre, l’intérêt commun se trouve lié à ce pouvoir, et l’on doit, pour cette raison, l’accepter tel qu’il est. C’est pour ces motifs et dans ce sens que nous avons dit aux catholiques français : Acceptez la République, c’est-à-dire le pouvoir constitué et existant parmi vous ; respectez-la ; soyez-lui soumis comme représentant le pouvoir venu de Dieu. » (Léon XIII, le 3 mai 1892).Le pape Léon XIII, l’un des papes les plus... [Lire la suite]
jeudi 30 décembre 2021

Sage parmi les Nations, Desmond Tutu : il n’y a pas d’avenir sans pardon

« Un homme d’une intelligence extraordinaire, intègre et invincible contre les forces de l’apartheid, il était aussi tendre et vulnérable dans sa compassion pour ceux qui avaient souffert (…) sous l’apartheid, et pour les opprimés et les oppresseurs du monde entier. » (Cyril Ramaphosa le 26 décembre 2021).Le titre de son livre sorti en 2000, "Il n’y a pas d’avenir sans pardon", résumait à lui seul la philosophie du prélat prêcheur. L’ancien archevêque anglican du Cap, Mgr Desmond Tutu s’est éteint ce dimanche 26 décembre... [Lire la suite]
vendredi 29 octobre 2021

Il y a un an, l’attentat de la basilique Notre-Dame de Nice le 29 octobre 2020

« Le terroriste qui est venu pour y semer la mort n’a pas uniquement profané un lieu de culte, il a aussi profané cet esprit d’accueil et d’hospitalité dont la ville de Nice a fait un idéal. Le terrorisme s’en prend à ce que nous sommes, à ce qui fait notre identité, à notre liberté, à notre culture et enfin, à nos vies. L’ennemi, nous le connaissons. Non seulement il est identifié, mais il a un nom, c’est l’islamisme radical. Une idéologie politique qui défigure la religion musulmane en détournant ses textes, ses dogmes et ses... [Lire la suite]
dimanche 16 mai 2021

Les 130 ans de l’encyclique Rerum Novarum : la doctrine sociale de l’Église

« La soif d’innovation qui depuis longtemps s’est emparée des sociétés et les tient dans une agitation fiévreuse devait, tôt ou tard, passer des régions de la politique dans la sphère voisine de l’économie sociale. (…) Les rapports entre patrons et ouvriers se sont modifiés. La richesse a afflué entre les mains d’un petit nombre et la multitude a été laissée dans l’indigence. » (Léon XIII, le 15 mai 1891).Il y a cent trente ans, le 15 mai 1891, a été promulguée l’encyclique "Rerum Novarum" par le pape Léon XIII. Elle a... [Lire la suite]
jeudi 13 mai 2021

Attentat du 13 mai 1981 : le pardon d’un Saint

« Jésus est un ami exigeant, qui indique des objectifs élevés et qui demande que l’on sorte de soi-même pour aller à sa rencontre. "Celui qui perdra sa vie pour moi et pour l’Évangile la sauvera" (Marc 8, 35). Cette proposition peut paraître difficile et, dans certains cas, elle peut faire peur. Mais, je vous le demande, vaut-il mieux se résigner à une vie sans idéaux, à une société marquée par des inégalités, des excès de pouvoir et des égoïsmes, ou au contraire, chercher généreusement la vérité, le bien, la justice, en... [Lire la suite]
vendredi 9 octobre 2020

Edmond Michelet bientôt béatifié ?

« Pardonnez à ceux qui vous maltraitent ! »Le ministre Edmond Michelet est mort il y a cinquante ans, le 9 octobre 1970, quelques semaines après François Mauriac et quelques semaines avant De Gaulle. Un jour après son 71e anniversaire. Il est mort les "bottes aux pieds", en ce sens qu’il était alors Ministre d’État, chargé des Affaires culturelles, le successeur de l’impossible succession d’André Malraux. L’éloge funèbre qu’il avait prononcé très laborieusement pour François Mauriac laissait peu de doute sur sa fin... [Lire la suite]
lundi 30 octobre 2017

Michel Aoun, Président paradoxal d’un Liban compliqué

« Je vais proposer aux Nations Unies de créer à Beyrouth un centre international de dialogue entre les civilisations et les religions. Il me semble que notre force est d’être un pays cogéré par différentes religions. Dans le contexte actuel, c’est très sécurisant. » ("Paris Match", le 24 septembre 2017).Un événement récent a rappelé toutes les confusions politiques au sein du Liban d’il y a une quarantaine et trentaine d’années. À 83 ans, un vieux général qui s’est pris pour le De Gaulle du Liban a vu ses années de... [Lire la suite]