lundi 10 juin 2019

John Wayne, la légende de l’Ouest

« République. C’est un nom qui sonne bien, cela veut dire qu’on peut vivre libre, dire ce que l’on veut, aller et venir où l’on veut, boire et prendre une cuite si cela vous chante. Il y a des mots qui font de l’effet. République est un de ces mots, qui me donne des picotements dans les yeux, un serrement de gorge comme quand on voit son premier-né commencer à marcher, quand la barbe le pousse à s’enhardir et à prendre le rasoir de son père. Ces mots-là, quand on les prononce, cela vous réchauffe le cœur. République est un de ces... [Lire la suite]
samedi 8 juin 2019

Élie Kakou, délicat délicieux aux cieux

« On fait rire la famille. Qu’est-ce que je vais aller gâcher leur bonheur en révélant que j’ai un cancer des poumons ? » (Élie Kakou).Question pour un secret. Cette réflexion, c’est l’humoriste Élie Kakou qui l’a faite devant sa sœur Brigitte, au courant. Dans la famille, ils sont nombreux. Il a six frères et sœurs. Il voulait ménager sa mère cardiaque. Il pensait guérir. La maladie a hélas pris le dessus il y a vingt ans, le 10 juin 1999. Élie Kakou avait 39 ans (il est né e 12 janvier 1960) et était un célèbre... [Lire la suite]
lundi 3 juin 2019

Jean Bouise et "son humanité vibrante"

« Il est de tous les films engagés, héros discret, comparse débonnaire ou salaud opaque, dessinant, au fil des seconds rôles fort peu secondaires, une sorte de portrait mouvant du Français, période Formica et impers couleur mastic. Avec une préférence pour les notables discrets, les huiles de province dubitatives, les M. Presque-tout-le-monde, tous unis par la capacité d’incarnation de leur interprète, son humanité vibrante. » (Cécile Mury, "Télérama", le 3 mai 2019).L’acteur Jean Bouise est né il y a 90 ans, le 3 juin 1929,... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 30 avril 2019

L’envol d’Anémone

« Ce n’est pas parce qu’un gosse, il n’est pas désiré qu’il n’est pas aimé. » (Anémone, 30 avril 2011).Quelle tristesse pour le cinéma français !. En quelques jours, deux acteurs de très grand talent sont partis vers d’autres rives. Après Jean-Pierre Marielle, c’est l’actrice Anémone qui est partie à Poitiers ce mardi 30 avril 2019, à un âge pourtant pas très avancé, à 68 ans (elle est née le 9 août 1950 à Paris).J’adorais Anémone, sa fraîcheur, son franc-parler à senteurs de douche froide, sa liberté totale. Elle était... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 22:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 28 avril 2019

Zizi Jeanmaire et ses 95 plumes de vie

« Le flot qui l’apporta recule ensorcelé, dérouté par un type de monstre antitraditionnel, né d’un mariage entre ce qui s’explique : le savoir, et ce qui ne s’explique pas : l’auréole. » (Jean Cocteau, à propos de Zizi Jeanmaire, cité par www.roland-petit.fr).Malgré l’âge très avancé, elle est restée la belle et jeune femme élancée qu’elle a toujours été. Actrice, chanteuse, meneuse de revue de cabaret, elle a surtout été une danseuse étoile de ballet. Zizi Jeanmaire fête ce lundi 29 avril 2019 son 95e anniversaire... [Lire la suite]
jeudi 25 avril 2019

Jean-Pierre Marielle ou le bonheur précieux de la comédie française

« C’est à pleurer tellement tu es belle, je n’ose même pas toucher ! » ("Les galettes de Pont-Aven", 1975).Coincé entre Dick Rivers et Abbassi Madani, l’acteur Jean-Pierre Marielle, tout dans sa bonne humeur, s’est retrouvé ce mercredi 24 avril 2019 aux portes du paradis (ou de l’enfer ?). Parti malade à l’âge de 87 ans (il est né le 12 avbril 1932) de l’hôpital de Saint-Cloud, il est allé retrouver notamment ses deux compères des "Grands Ducs" (1996) Philippe Noiret et Jean Rochefort. La petite "bande" du... [Lire la suite]
mercredi 10 avril 2019

La Chine au cinéma : une fidélité à soi-même, dans le film "Les Éternels"

« Rien n’est plus pur que la cendre de volcan. Tout ce qui brûle à haute température se purifie. ».Cette réplique est sans doute l’une des plus importantes du (long) film du réalisateur chinois Jia Zhangke intitulé en français "Les Éternels" mais dont le titre anglais paraît plus adapté : "Ash is purest white". Elle a été prononcée par l’actrice Zhao Tao qui joue le rôle de Qiao, une jeune femme plus fidèle qu’amoureuse (« Je ne ressens plus rien pour toi ! »), sur fond de grands espaces, plaines et... [Lire la suite]
dimanche 7 avril 2019

Jacques Brel est né il y a 90 ans...

« Dans ma pipe, je brûlerai mes souvenirs d’enfance,Mes rêves inachevés, mes restes d’espérance.Et je ne garderai pour habiller mon âmeQue l’idée d’un rosier et qu’un prénom de femme.Puis je regarderai le haut de ma collineQui danse, qui se devine, qui finit par sombrer.Et dans l’odeur des fleurs qui bientôt s’éteindra,Je sais que j’aurai peur une dernière fois. ».(Jacques Brel, Gérard Jouannest, Jean Corti, "Le dernier repas", 1963).Peur la dernière fois, cela a eu lieu il y a maintenant quarante ans, le 9 octobre 1978 à... [Lire la suite]
mardi 12 février 2019

Gilets jaunes : les gros sabots de François Berléand

« Parfois tu te demandes comment un acteur peut être aussi bon, aussi juste, aussi brillant quand il interprète les personnages de gros balourds qui lui sont souvent dévolus. Et puis un jour tu perces ce mystère grâce à une seule petite intervention radio… » (Bruno Gaccio sur Twitter).Mousse médiatique. En marge de la treizième journée des gilets jaunes le samedi 9 février 2019, l’acteur François Berléand a lâché de manière abrupte sur RTL : « Moi, depuis le début, ils me font chi@r, les gilets... [Lire la suite]
vendredi 8 février 2019

La soucoupe volante de Niels Arestrup

« On ne passait que l’oral, il n’y avait pas d’écrit, à ce bac-là, cette année-là, et j’ai passé les épreuves du matin, les seules sur lesquelles je pensais pouvoir un peu me dém@rder. Et comme j’avais envie de faire autre chose que ce qui m’était éventuellement promis, à midi, j’ai quitté le collège où je passais le bac, j’ai été à Paris, et j’ai été revoir pour la cinquième fois "Les Tontons flingueurs". Je me suis dit : voilà, là, tu as fait le choix, tu as brûlé les ponts qui sont derrière, c’est fini (…), tu vas devoir... [Lire la suite]