lundi 23 septembre 2019

Freud par ses mots

« La question du sort de l’espèce humaine me semble se poser ainsi : le progrès de la civilisation saura-t-il, et dans quelle mesure, dominer les perturbations apportées à la vie en commun par les pulsions humaines d’agression et d’autodestruction ? (…) Les hommes d’aujourd’hui ont poussé si loin la maîtrise des forces de la nature qu’avec leur aide, il leur est devenu facile de s’exterminer mutuellement jusqu’au dernier. Ils le savent bien, et c’est ce qui explique une bonne part de leur agitation présente, de leur... [Lire la suite]
vendredi 20 septembre 2019

Françoise Sagan, éclaboussée d’étoiles : "le bonheur m’a toujours semblé une ratification"

« La liberté de penser, et de mal penser et de penser peu, la liberté de choisir moi-même ma vie, de me choisir moi-même. Je ne peux dire "d’être moi-même" puisque je n’étais rien qu’une pâte modelable, mais celle de refuser les moules. » ("Bonjour tristesse", 1954, éd. Julliard).La romancière Françoise Sagan est morte ruinée, endettée, malade, à Honfleur, il y a quinze ans, le 24 septembre 2004 à l’âge de 69 ans (elle est née le 21 juin 1935 à Cajarc). Pour fêter cet anniversaire, les éditions Plon ont fait fort : dans... [Lire la suite]
mardi 17 septembre 2019

Viollet-le-Duc, protéger et restaurer le patrimoine national

« Dans les restaurations, il est une condition dominante qu’il faut toujours avoir à l’esprit. C’est de ne substituer à toute partie enlevée que des matériaux meilleurs et des moyens plus énergiques ou plus parfaits. Il faut que l’édifice restauré ait passé pour l’avenir, par suite de l’opération à laquelle on l’a soumis, un bail plus long que celui déjà écoulé. On ne peut nier que tout travail de restauration est pour une construction une épreuve assez dure. » (Eugène Viollet-Le-Duc, 1866).L’inspecteur général des édifices... [Lire la suite]
dimanche 8 septembre 2019

Jacques Marin et la figure du "Français moyen"

« De quelque façon que vous envisagiez votre rôle dans la vie, tout ce que vous pouvez faire, c’est de le jouer aussi bien que possible. » (Brian Wilson Aldiss, 1964).Cela fait un siècle, le 9 septembre 1919, qu’est né à Paris un acteur qui semble désormais oublié, Jacques Marin. L’occasion de retrouver quelques-unes de ses traces dans la culture française (et sur l’Internet).L’expression "Français moyen" ne veut pas dire grand-chose. Elle est une tournure, sinon une posture, qui ne se base que sur l’apparence, et sur la... [Lire la suite]
vendredi 6 septembre 2019

À hauteur de Sim

« Moi, j’ai toujours été un peu touche-à-tout dans ce métier, j’ai bricolé un peu dans la radio, la télévision, le cinéma, le théâtre, les livres, et puis je pense que je suis heureux dans ce petit train départemental. J’ai pris un omnibus, moi, pour faire ma carrière. Je suis parti de la gare de départ il y a cinquante ans et j’arrive à peine. Alors que maintenant, les mômes, ils prennent un TGV, ils sont rendus tout de suite et ils tapent dans le butoir. » (Sim, le 9 mai 2009 sur France 2).Il y a dix ans, le 6 septembre... [Lire la suite]
dimanche 1 septembre 2019

Jack Lang, entre culture, posture et imposture ?

« La culture est proche d’une façon d’être, d’un coup de foudre, d’une fête toujours inachevée du bonheur. » (Jean d’Ormesson, "La Culture vivante", 2008).Ce lundi 2 septembre 2019, c’est la rentrée scolaire. C’est aussi le 80e anniversaire d’un ancien Ministre de l’Éducation nationale. Jack Lang n’est pas connu pour avoir été à l’Éducation mais pour avoir été le Ministre permanent de la Culture de François Mitterrand.Pourquoi était-il à l’Éducation nationale en 2000 ? Pour une raison qu’il est intéressant à connaître.... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:49:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 29 août 2019

Le brutal adieu de Michel Aumont, immense comédien trop discret

« Moi comme les autres, on est partagé entre l’irritation d’être regardé, interrogé, et le plaisir d’être regardé et interrogé, et vu, et aimé par les autres. On a ça simultanément en soi. » (Michel Aumont, France 3, le 3 avril 1993).Pudeur, timidité, discrétion… ces qualités sont rarement celles d’un acteur et pourtant, elles le furent pour Michel Aumont qui vient de brutalement disparaître ce jeudi 29 août 2019 à l’âge de 82 ans (il est né le 15 octobre 1936 à Paris). Le 3 avril 1993, il se faisait l’antistar :... [Lire la suite]
mercredi 14 août 2019

Pierre Richard, le clown distrait et ses 7 pépites

« Je ne suis pas un homme de texte. Je m’intéresse plus aux sentiments, à l’émotion du moment qu’aux mots. Donc, je peux dire n’importe quel mot. Pour moi, ce qui compte, c’est la sincérité avec laquelle je le dis. (…) Je peux dire "carburateur" alors que cela n’a aucun rapport avec ce que je dois dire. Je ne m’en aperçois pas. » (Pierre Richard, le 16 décembre 2006 sur France 2).L’acteur Pierre Richard fête son 85e anniversaire ce vendredi 16 août 2019 (il est né à Valenciennes). Comment peut-on être si original avec un nom... [Lire la suite]
mardi 13 août 2019

Menie Grégoire et le sexe à la radio

« À l’époque où je faisais mon émission, l’homme était souvent un peu… une brute, et la femme, pas du tout informée. ».La journaliste Menie Grégoire est née il y a 100 ans, le 15 août 1919 à Cholet et elle est morte le lendemain de son 95e anniversaire, le 16 août 2014, à Tours. Elle fut à elle seule une "institution" de la radio française, en ouvrant ses auditeurs sur les enjeux intimes, familiaux, conjugaux et sexuels. "Menie" sans accent pour éviter son vrai prénom Marie qu’elle jugeait trop religieux, mais par erreur,... [Lire la suite]
vendredi 2 août 2019

Michel Déon, le voyageur libre et fidèle

« Personne ne vous demande d’oublier cette différence mais, en acceptant celle des autres, vous faites accepter la vôtre. » (5 mars 1987).Le romancier Michel Déon est né il y a un siècle, le 4 août 1919 à Paris. Il est mort il y a deux ans et demi, à 97 ans, le 28 décembre 2016 à Galway en Irlande. Avoir 20 ans en 1940 pose son existence dans l’histoire dramatique du monde. Au contraire d’autres écrivains, Michel Déon ne fut pas un résistant. Passant son adolescence dans les beaux quartiers de Paris et à Monaco (où son père... [Lire la suite]