samedi 15 septembre 2018

La crise majeure de 2008, une page qui se tourne dix ans plus tard ?

« Ceux qui ont perdu toutes leurs économies n’auront retrouvé une vie normale que d’ici un ou deux ans. Dans quatre ans, on se sera tout juste remis. Mais on restera sous le niveau qu’on aurait atteint si on avait poursuivi une voie stable plutôt que la voie de la spéculation. » (Joseph Stiglitz, "Challenges", 27 août 2009).Dix ans que le système financier mondial s’est effondré. Dix ans que la France cherche à retrouver une certaine marge de manœuvre économique.L’année 2017, pour la première fois depuis dix ans, le déficit... [Lire la suite]
mercredi 26 avril 2017

Pourquoi Mélenchon est-il si confus pour le second tour ?

« Il y a un péril face aux simplifications, face aux falsifications, qui fait que l’on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte. » (François Hollande, le 13 avril 2017, "Le Monde").Le soir du premier tour, Jean-Luc Mélenchon a failli et déçu de nombreux électeurs du 23 avril 2017 en refusant de faire efficacement barrage au FN pour le second tour, c'est-à-dire appeler clairement à voter pour Emmanuel Macron. Pire, il a montré son côté mauvais joueur en refusant de reconnaître la parole du peuple... [Lire la suite]
jeudi 20 avril 2017

Marine Mélenchon et Jean-Luc Le Pen

« Il y a un péril face aux simplifications, face aux falsifications, qui fait que l’on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte. » (François Hollande, le 13 avril 2017, "Le Monde").Deux des quatre candidats qui auraient la possibilité de gagner l’élection présidentielle, proposent, avec des idéologies très différentes, le même type de programme : sortie de l’Europe et de la zone euro, dépenses publiques massives, relance supposée par la demande sans comprendre qu’aujourd’hui, la France n’est pas... [Lire la suite]
jeudi 30 mars 2017

Le bilan comptable du quinquennat Hollande par Charles de Courson

« Au fond, depuis le début de ce mandat, le gouvernement a refusé le chemin des réformes structurelles et choisi celui de l’impôt, parfois en nuançant son approche, en s’adaptant, lorsque le matraquage était trop violent pour l’économie et par égard envers les citoyens. Mais la réalité est là : le compte n’y est pas en termes de réformes structurelles et la dose, s’agissant de l’impôt, est insupportable. D’autres, à d’autres périodes, avaient choisi de baisser l’impôt sans réformer suffisamment l’État. Votre voie est une... [Lire la suite]