mardi 13 septembre 2022

La mort d’Archie Battersbee, 12 ans, est-elle scandaleuse ?

« La pire des prisons, c’est la mort de son enfant, celle-là, on n’en sort jamais… » (Philippe Claudel, "Il y a longtemps que je t’aime", film sorti le 19 mars 2008).Je m’aperçois dès le titre de ma mauvaise formulation : évidemment que la mort d’un garçon de 12 ans est toujours scandaleuse. C’est toujours une insupportable tragédie à faire hurler les parents et les éventuels frères et sœurs jusqu’à la fin des temps. Douze ans, c’est l’âge de tous les possibles, on est déjà grand, pas assez pour être adulte mais assez... [Lire la suite]
dimanche 3 octobre 2021

Bye bye Tapie !

« Bernard Tapie doit rire doucement de tout ce qu’il entend de bien aujourd’hui. » (Renaud Muselier, le 3 octobre 2021).L’ancien Ministre de la Ville, ancien député de Marseille, l’ancien débatteur acharné, l’ancien entrepreneur contestable, l’ancien homme des médias, l’ancien homme des sports… Bernard Tapie est mort à 78 ans ce dimanche 3 octobre 2021 dans la matinée (8 heures 40) : « Il est mort paisiblement, entouré de sa femme, ses enfants, ses petits-enfants et son frère. », selon sa famille. Brigitte... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 11:37:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
mercredi 1 septembre 2021

Bernard Tapie et "choisir sa mort"

« Exister n’est pas utile. Vivre, c’est utile. » (Bernard Tapie, le 8 juillet 2021 sur LCI).Depuis plusieurs années, Bernard Tapie se bat contre la maladie. Une double maladie, de la saloperie (désolé pour le mot). Deux cancers. J’ai toujours apprécié Bernard Tapie. Certes, je n’aimais pas le symbole des années 80, celui des "années fric", l’arrivée de l’argent en France (c’est bien de cela qu’il s’agit), celui qui corrompt, qui assouvit, qui rend dingue. La frime, la vie au-dessus de ses moyens, l’oubli de son origine... [Lire la suite]
mardi 6 juillet 2021

Axel Kahn : chronique d’une mort annoncée

« J’ai débuté un excellent livre (…). En ayant lu 8 pages en 12 jours, je crains de ne pas parvenir à sa fin avant la mienne, ce qui est dommage mais ne suffit pas à dégrader l’appréciation de la vie que je mène. » (Axel Kahn, le 15 juin 2021 sur son blog).Voilà. Ces quelques phrases peuvent résumer ces dernières semaines, celles du professeur Axel Kahn, grand médecin, grand chercheur généticien, humaniste engagé, et président de la Ligue contre le cancer. Il est mort ce mardi 6 juillet 2021 à Paris, de son cancer... [Lire la suite]
dimanche 20 juin 2021

Jean-Marie Le Pen, le surprenant allié des partisans de la PMA pour toutes

« Je préfère un enfant sans père que pas d’enfant du tout ! » (Jean-Marie Le Pen, le 23 juillet 2019).Le fondateur du Front national (devenu Rassemblement national) Jean-Marie Le Pen fête son 93e anniversaire ce dimanche 20 juin 2021. L’homme a quitté depuis longtemps la vie politique active, un peu aidé par sa fille Marine qui lui a indiqué la sortie en 2015. Son dernier mandat électif, celui de député européen, il l’a quitté le 1er juillet 2019 (à plus de 91 ans !). Depuis lors, il a réduit ses déplacements,... [Lire la suite]
samedi 22 mai 2021

Fin de vie : la sérénité ultime du professeur Axel Kahn

« Étre homme, conscient à la fois de son animalité et de ses traits spécifiques fondant notre humanité, oser vouloir en réaliser pleinement ses potentialités, en communion avec autrui, s’en donner les moyens. Puis, parfois, se retourner sur son chemin et pouvoir se dire que, s’il n’est pas parfait, il n’est pourtant pas insignifiant. En ressentir quelque satisfaction, tenter d’être heureux, en somme… » (Axel Kahn, "L’homme, ce roseau pensant…", éd. NIL, 2007).Il a tout prévu, rien ne sera laissé au hasard. La musique des... [Lire la suite]
jeudi 8 avril 2021

Euthanasie : soigner ou achever ?

« Je vais, là, devoir être très explicite : lorsqu’un pays, une société, une civilisation, en vient à légaliser l’euthanasie, il perd à mes yeux tout droit au respect. Il devient dès lors non seulement légitime, mais souhaitable, de le détruire ; afin qu’autre chose, un autre pays, une autre société, une autre civilisation, ait une chance d’advenir. » (Michel Houellebecq, "Le Figaro" du 5 avril 2021).L’euthanasie est un sujet qui revient sans cesse. C’est un sujet essentiel puisqu’il parle de la vie et de la mort,... [Lire la suite]
samedi 13 mars 2021

Préférer les soins palliatifs à l'euthanasie

« Je vais, là, devoir être très explicite : lorsqu’un pays, une société, une civilisation, en vient à légaliser l’euthanasie, il perd à mes yeux tout droit au respect. Il devient dès lors non seulement légitime, mais souhaitable, de le détruire ; afin qu’autre chose, un autre pays, une autre société, une autre civilisation, ait une chance d’advenir. » (Michel Houellebecq, "Le Figaro" du 5 avril 2021).L’euthanasie est un sujet qui revient sans cesse. C’est un sujet essentiel puisqu’il parle de la vie et de la mort,... [Lire la suite]
vendredi 10 juillet 2020

Vincent Lambert, meurtre d’État, euthanasie, soutien aux plus fragiles…

« Vincent Lambert (…) aurait dû savoir (…) que l’hôpital public avait autre chose à fo*tre que de maintenir en vie des handicapés (aimablement requalifiés de "légumes"). L’hôpital public est sur-char-gé, s’il commence à y avoir trop de Vincent Lambert, ça va coûter un pognon de dingue (on se demande pourquoi d’ailleurs : une sonde pour l’eau, une autre pour les aliments, ça ne paraît pas mettre en œuvre une technologie considérable, ça peut même se faire à domicile, c’est ce qui se pratique le plus souvent, et c’est ce que... [Lire la suite]
jeudi 11 juillet 2019

Vincent Lambert au cœur de la civilisation humaine ?

« Il y a aujourd’hui un choix de civilisation très clair : soit nous considérons les êtres humains comme des robots fonctionnels qui peuvent être éliminés ou envoyés à la casse lorsqu’ils ne servent plus à rien, soit nous considérons que le propre de l’humanité se fonde, non sur l’utilité d’une vie, mais sur la qualité des relations entre les personnes qui révèlent l’amour. N’est-ce pas ainsi que cela se passe lorsqu’une maman se penche de manière élective vers celui de ses enfants qui souffre ou qui est plus fragile ?... [Lire la suite]