jeudi 21 octobre 2021

Alexandra Richard, coupable ou victime ?

« Ma relation avec Sébastien, je la définis en trois mots : alcool, violences et soumission. » (Alexandra Richard, en novembre 2020).Du mardi 19 au vendredi  22 octobre 2021 se déroule le procès en appel d’Alexandra Richard (43 ans) jugée par la cour d’appel d’Évreux. Elle avait été condamnée à dix ans de réclusion criminelle aux assises de Rouen dans la nuit du 26 au 27 novembre 2020 à l’issue d’un premier procès qui s’est déroulé du 23 au 26 novembre 2020. C’est donc une prévenue en détention qui comparaît cette... [Lire la suite]
mercredi 20 octobre 2021

Ne nous enlevez pas les Miss France !

« J’ai dégrafé ma robe. Oui, je l’ai dégrafée. C’était une robe blanche qui avait appartenu à maman et que j’avais resserrée à la taille. Il m’a regardée longtemps. Il m’a regardée comme si j’étais une vue imprenable. » (Valérie Perrin, "Les oubliés du dimanche", éd. Albin Michel, 2015).Une association féministe que je ne nommerai pas a trouvé un nouvel angle d’attaque pour combattre le principe (séculaire) de l’élection de Miss France. Comme les candidates sont toutes obligées de passer un mois et demi pour préparer la... [Lire la suite]
jeudi 14 octobre 2021

Bonne nouvelle sur le front des jouets !

« Chaque fois qu’un enfant dit : "Je ne crois pas aux fées", il y a quelque part une petite fée qui meurt. » (J. M. Barrie, 1904).Dans les boîtes aux lettres, il y a déjà les premiers catalogues de jouets pour Noël, court-circuitant les festivités commerciales d’Halloween. L’an dernier a été tellement confiné que les marchands veulent s’y prendre à l’avance, ils ont peut-être raison. Les jouets sont des produits particuliers. Ils sont prescrits par les enfants, et donc, ils sont inattaquables, à moins de décevoir les... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
jeudi 30 juillet 2020

Jacqueline Sauvage, entre justice et populisme médiatique

« L’article 6 de la Déclaration de 1789 affirme solennellement : "La Loi doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse". Qu’en reste-t-il si le Président de la République s’amuse à réduire ou supprimer les peines prononcées par les tribunaux sur le seul fondement de son bon plaisir et de son sentiment subjectif ? C’est alors celui dont l’entourage aura fait le plus de tapage médiatique, ou aura rapporté partout les plus gros mensonges, ou aura su faire pleurer Margot dans sa chaumière avec des... [Lire la suite]
jeudi 7 mars 2019

Violences conjugales : le massacre des femmes continue

« Aujourd’hui, en cette Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, je décrète le lancement de la grande cause du quinquennat. (…) Et je souhaite que la première de ces priorités soit la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Je serai personnellement attentif à ce que cette grande cause remplisse pleinement sa fonction, celle de faire de notre société une société plus égalitaire, plus juste. (…) Je relisais il y a quelques jours une lettre que Baudelaire écrivait à sa mère, une nuit... [Lire la suite]
samedi 2 mars 2019

L’Académie française et la féminisation des noms de métiers et de fonctions

« Le féminin de "directeur" est "la femme du directeur". » (Pierre Desproges, "Dictionnaire superflu à l’usage de l’élite et des bien nantis", Éditions du Seuil, 1985).Eh oui, l’humour de Pierre Desproges a pointé le doigt sur "la" difficulté de la féminisation des noms de métiers et de fonctions : ce nom féminisé est-il la fonction ou l’épouse de l’homme qui occupe la fonction ? La suprême ambiguïté va jusqu’à la reine. En France, elle n’est que l’épouse du roi alors qu’au Royaume-Uni, elle est "le roi".... [Lire la suite]
samedi 28 octobre 2017

La déclinaison non inclusive

« On ne dit pas "un petit directeur", on dit "un chef de rayon". On ne dit pas "un grand directeur", on dit "un chef de diamètre". (…) Le féminin de "directeur" est "la femme du directeur". » (au mot "directeur" du "Dictionnaire superflu à l’usage de l’élite et des bien nantis" de Pierre Desproges, éd. du Seuil, 1985).Ah, il est loin le temps où le regretté Pierre Desproges pouvait impunément provoquer les féministes ! Il serait aujourd’hui peut-être mis à l’index, dénoncé pour machisme déplacé, écartelé sur la place... [Lire la suite]
samedi 13 août 2016

Jacqueline Sauvage, la justice en question ?

« L’article 6 de la Déclaration de 1789 affirme solennellement : "La Loi doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse". Qu’en reste-t-il si le Président de la République s’amuse à réduire ou supprimer les peines prononcées par les tribunaux sur le seul fondement de son bon plaisir et de son sentiment subjectif ? C’est alors celui dont l’entourage aura fait le plus de tapage médiatique, ou aura rapporté partout les plus gros mensonges, ou aura su faire pleurer Margot dans sa chaumière avec des... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 06:47:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 21 avril 2016

Élisabeth II, reine traditionnelle et femme moderne

« Never complain, never explain. » (Victoria).Ce jeudi 21 avril 2016, le Royaume-Uni devrait être en effervescence car la reine Élisabeth II fête ses 90 ans. Son mari Philip Mountbatten, duc d’Édimbourg, avait atteint cet âge canonique il y a déjà presque cinq ans, le 21 juin 2011.La reine est entrée dans le livre des records historiques le 9 septembre 2015 en devenant la souveraine britannique au règne le plus long de tous les temps. Mais si l’on élargissait à toute l’Europe, il faudrait attendre le 25 mai 2024 pour... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:48:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,