samedi 21 novembre 2020

Deux ou trois choses encore sur De Gaulle

« En notre temps, la seule querelle qui vaille est celle de l’homme. C’est l’homme qu’il s’agit de sauver, de faire vivre et de développer. » (De Gaulle, 25 mars 1959 à l’Élysée).Ce dimanche 22 novembre 2020 est la dernière date qui ponctue cette année De Gaulle 2020 assez spéciale : il commémore le 130e anniversaire de la naissance de Charles De Gaulle. Comme l’a rappelé le Général lors de sa première conférence de presse en tant que Président de la République, le 25 mars 1959, ce qui restait l’essentiel à ses yeux... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 12 novembre 2020

Charles Millon, le naufrage avant l’heure

« La droite est ici l’otage du Front national. Monsieur Léotard a parlé de marionnettes, ce sont des marionnettes auxquelles nous assistons. On a dit aussi au niveau du Président de la République qu’il ne fallait pas transiger avec le Front national. L’enthousiasme qui s’est manifesté dans cette salle pour l’accord passé avec le Front national montre que la droite, quand elle est devant la défense de ses privilèges, de ses honneurs, de ses prébendes, est prête à tout. Les électeurs de Rhône-Alpes en tireront les... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:36:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 9 novembre 2020

La France sans Chaban

« [Le] conservatisme des structures sociales entretient l’extrémisme des idéologies. On préfère trop souvent se battre pour des mots, même s’ils recouvrent des échecs dramatiques, plutôt que pour des réalités. C’est pourquoi nous ne parvenons pas à accomplir des réformes autrement qu’en faisant semblant de faire des révolutions. La société française n’est pas encore parvenue à évoluer autrement que par des crises majeures. » (Jacques Chaban-Delmas, le 16 septembre 1969 dans l’Hémicycle).L’ancien Premier Ministre Jacques... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:32:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 8 novembre 2020

La France, 50 ans après De Gaulle : 5 idées fausses

« L’autorité ne va pas sans prestige, ni le prestige sans l’éloignement. » (De Gaulle, 1932).Le mois de novembre 2020 est un mois De Gaulle, et cela malgré la forte actualité du moment : la pandémie de covid-19 (86 852 nouveaux cas recensés en la seule journée du 7 novembre 2020 en France !), l’élection de Joe Biden (désormais acquise, même pour Fox News, depuis le 7 novembre 2020), les attentats terroristes islamistes en Europe ; la crise économique, etc. La raison, c’est qu’il y a cinquante ans, le 9... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:28:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 6 novembre 2020

Il y a 20 ans, le match électoral incertain George W. Bush vs Al Gore

« Stop the count ! » (Donald J. Trump, tweet du 5 novembre 2020 à 3:12 pm, heure de Washington).Deux jours que les bureaux de vote sont fermés et le pays dont la tradition démocratique n’est pourtant plus à démontrer est incapable de dire quel a été le message de son peuple. Quand un candidat, qui plus est Président sortant, crie depuis deux jours pour dire : "stop ! arrêtez de compter ! ça suffit ! j’ai gagné !", comment ne pas se croire dans un vaudeville surréaliste ? Les États-Unis sont... [Lire la suite]
samedi 31 octobre 2020

Jean Royer, candidat de l’ordre moral

« Je déjeune avec Joseph Comiti. Il a rencontré Jean Royer qui lui a dit qu’il était le meilleur et qu’il ne se retirerait pas. Il a dit la même chose, paraît-il, à Valade, qui dirige la campagne de Chaban et n’en est pas encore revenu. » (Michèle Cotta, 11 avril 1974, "Cahiers secrets").L’ancien député-maire de Tours Jean Royer est né il y a 100 ans, le 31 octobre 1920 à Nevers. Qui aujourd’hui se rappelle Jean Royer ? Mort le 25 mars 2011 à 90 ans, près de Tours, Jean Royer fut un curieux défenseur de l’ordre moral,... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:27:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 22 octobre 2020

Samuel Paty : faire des républicains

« Samuel Paty fut tué parce que les islamistes veulent notre futur et qu’ils savent qu’avec des héros tranquilles tels que lui, ils ne l’auront jamais. Eux séparent les fidèles des mécréants. Samuel Paty ne connaissait que des citoyens. Eux se repaissent de l’ignorance. Lui croyait dans le savoir. Eux cultivent la haine de l’autre. Lui voulait sans cesse en voir le visage, découvrir l’altérité. Samuel Paty fut la victime de la conspiration funeste de la bêtise, du mensonge, de l’amalgame, de la haine de l’autre, de la haine de ce... [Lire la suite]
lundi 19 octobre 2020

Samuel Paty : les enseignants sont nos héros

« Ce n’était pas juste un prof ! Il s’appelait Samuel Paty, il avait 47 ans, assassiné sur le sol français ce 16 octobre 2020, parce qu’il enseignait, parce qu’il apprenait à nos enfants la liberté d’expression, la liberté de croire et de ne  pas croire. Au revoir professeur. » (Un message parmi plein d’autres sur Facebook).L’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie au collège à Conflans-Sainte-Honorine (la ville de Michel Rocard) ce vendredi 16 octobre 2020 a de quoi émouvoir et rendre... [Lire la suite]
samedi 10 octobre 2020

Daladier aurait-il été un combattant de la Résistance ?

« Ah les c@ns ! S’ils savaient ! » (Édouard Daladier, 30 septembre 1938 au Bourget).Un jour après Edmond Michelet, l’ancien chef du gouvernement français Édouard Daladier est mort il y a cinquante ans, le 10 octobre 1970, à Paris, à l’âge de 86 ans (il est né le 18 juin 1884 à Carpentras). Cela faisait une douzaine d’années qu’il avait quitté la vie politique et il était en fait déjà en quasi-retrait de la scène nationale depuis la fin de la guerre.Nul doute que l’histoire ne retiendra, n’a retenu d’Édouard... [Lire la suite]
vendredi 9 octobre 2020

Edmond Michelet bientôt béatifié ?

« Pardonnez à ceux qui vous maltraitent ! »Le ministre Edmond Michelet est mort il y a cinquante ans, le 9 octobre 1970, quelques semaines après François Mauriac et quelques semaines avant De Gaulle. Un jour après son 71e anniversaire. Il est mort les "bottes aux pieds", en ce sens qu’il était alors Ministre d’État, chargé des Affaires culturelles, le successeur de l’impossible succession d’André Malraux. L’éloge funèbre qu’il avait prononcé très laborieusement pour François Mauriac laissait peu de doute sur sa fin... [Lire la suite]